PLANES: Passages - Maquette de rendu

Par Romain Clément Bélisle, 04/01/16


Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

Le DOUBLE ELEMENT, légèrement remanié, s'insère dans deux niches, ouvertures dans le mur du projet PLANES.



Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

Les tables sont fixées sur le plâtre pour une impression de légèreté, celle de droite peut coulisser et sortir pour permettre une interaction entre les deux côtés, de même que la fenêtre, qui peut s'ouvrir et se fermer.




Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

De l'autre côté, le sol est situé plus bas pour accentuer les différences entre les deux espaces. On a l'impression que le DOUBLE ELEMENT flotte dans le mur, impression renforcée par la barre horizontale au pied de cet élément qui souligne le cadre.



Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

Le sol est représenté par une petite dalle, elle donne l'image d'une terrasse ou d'un sol extérieur et se prolonge, idéalement, à l'infini. A droite de l'élément, une ouverture permet d'accéder à l'intérieur du mur, au passage.



Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

La sortie du passage se fait par cette porte, située en hauteur, elle souligne la direction de l'élément, qui va d'un espace fort vers un espace faible.



Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

Voici la position de la porte, du côté de l'élément où l'accès est le plus difficile.



Image Mon Jan 04 2016 10:57:30 GMT+0100

Vu de profil, le mur sépare très clairement deux espaces. On voit aussi très bien la différence de niveau, qui rappelle celle du site de la BCV à Lausanne et qui crée le concept de déséquilibre.


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

La séparation entre l'espace d'un côté et l'espace de transition se fait très nettement, sans aucune ambiguïté, tant au niveau de l'élément qu'à celui de l'entrée du passage, dans le plan de la surface du mur. 


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

D'un peu plus loin, on observe l'espace de transition qui se crée dans le mur.


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

La colonne est interrompue pour faire place à l'ouverture. Elle est néanmoins présente, noyée dans le plâtre, pour apporter une rigidité à l'ensemble.


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

Le DOUBLE ELEMENT, créant une ouverture mais ne permettant pas aux gens de passer, est complété par un passage. Pour emprunter ce passage, il faut monter un escalier et passer au dessus de l'élément pour sortir de l'autre côté. Ce voyage dans un espace restreint et peu éclairé interroge sur la notion de mur. Chaque mur a une épaisseur, qu'elle en est l'utilité?


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

L'escalier, très raide, a dû être repensé pour que le pied ait un espace suffisant à chaque marche : ainsi, le pied droit et le pied gauche ont des marches décalées.


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

La colonne sert de support à ma maquette, et représente le terrain et le ciel. Les deux bras de la croix servent à illustrer les deux directions de l'élément, la séparation et la communication.


Image Mon Jan 04 2016 12:23:10 GMT+0100

La légère transparence de la dalle lui donne une légèreté, et contribue à augmenter l'impression de lourdeur du mur, impression encore augmentée par ses fondations.