II. DOUBLE ELEMENT : Plan de situation, projections de Monge & Processus

Par margaux clivaz, yaelle schindler, alize soubeyran, celine phan, 02/11/15
Image Mon Nov 02 2015 23:52:08 GMT+0100


Image Mon Nov 02 2015 23:52:08 GMT+0100


Image Mon Nov 02 2015 23:52:08 GMT+0100


Pour cette étape du « Double-Element », nous avons pivoté nos moules ainsi qu’extrudé la géométrie commune de nos super-éléments afin de créer deux volumes identiques qui se font face. Pour avoir une table mouvante une plaque pivotante s’encastre dans le super-élément et ce système est le même à Lausanne et à Paris.

Dans son œuvre Les heures souterraines, Delphine de Vigan écrit : « Il regarde la ville, cette superposition de mouvements. Ce territoire infini d'intersections, où l'on ne se rencontre pas. »

La rotation des deux tables se fait de manière synchronisée grâce à l’introduction d’un câble infini reliant les deux plaques pivotantes.

Une modification du site à Paris influe sur celui de Lausanne et vice versa, sans qu’il y ait un réel lien physique entre les deux.