I. MEASURES : Processus adopté

Par jeremie lysek, ronan schubnel, 11/10/15

Que ce soit pour Lausanne ou pour Paris, le but des mesures n'a as été pour nous d'obtenir les valeurs exactes des dimensions de la façade, mais de travailler plus sur les rapports, les relations entre les différentes mesures afin de conserver l'aspect original de la façade. Par exemple, le but recherché lors de l'élaboration du moule de l'aula était principalement de conserver sa forme en double arrondi, plus que d'obtenir son inclinaison exacte à un endroit donné.

Dans cette optique, la méthode utilisée pour Paris et Lausanne fut la même : en fixant une valeur pour une dimension, on pouvait ainsi connaître toutes les mesures, en fonction de cette première valeur.

Cependant, l'approche fut différente dans les deux cas : pour la façade de Paris, l'intérêt de la façade était  la densité des détails, tandis que pour Lausanne c'est le toit qui a attiré toute notre attention, et plus précisément la manière de le représenter ( perspective et moule).