• I. MEASURES : Processus

    Par celine phan, margaux clivaz, 30/09/15

    L'idée principale de notre projet est basée sur la relation entre les espaces vides et pleins dont la coloration est différente, ainsi que de la manière dont ils communiquent entre eux.

    Plus l'élément est translucide dans la réalité, plus le plâtre est sombre. Pour Paris nous avons choisi un passage comme super-élément qui, étant un vide est considéré comme sombre. De ce fait la fenêtre à Paris est de couleur grise.

    Pour renforcer le contraste entre les deux façades, le super-élément situé à Lausanne est, à l'inverse un plein en réalité, exprimé dans le plâtre par un vide et de couleur claire. C'est pourquoi les fenêtres à Lausanne sont blanches.

  • I. MEASURES : mesure

    Par roberto ferreira, timon stricker, 28/09/15

    Image Fri Oct 09 2015 21:12:07 GMT+0200 (CEST)

  • I. MEASURES : Lausanne - Paris

    Par roberto ferreira, timon stricker, 28/09/15

    Lors de l'arpentage du bâtiment de la HEP à Lausanne, nous avons adopté une certaine méthode afin d'obtenir les mesures des parties inatteignables avec le double mètre. Nous nous sommes servis d'une ficelle, d'une bouteille, d'un double mètre et de ruban adhésif. Le tout positionné comme sur l'image ci-jointe.

    Celui avec la ficelle et la bouteille au bout afin d'avoir un angle de 90 degrés avec le sol se rapprochait jusqu'à ce que l'autre au sol voit le haut de la ficelle au même niveau que l'élément sur la façade du bâtiment voulant être mesuré. Puis avec Thalès et les règles avec les triangles semblables on arrive à notre but.

    Pour Paris la méthode est la même en utilisant Google Maps et Street View, et en trouvant des éléments nous aidant à calculer les mesures, comme un lampadaire ou une personne et aussi grâce à la hauteur connue de la caméra sur la voiture Google.

    La zone de 60 mètres carrés et le super élément de Lausanne ont été choisis ainsi car cette partie de la façade est plus intéressante que la partie moderne rajoutée à l'ancienne avec ses éléments plus détaillés et divers.

  • I. MEASURES: description de l'avancée de notre projet

    Par yaelle schindler, alize soubeyran, 28/09/15

    Pour l'Aula des Cèdres à Lausanne, nous avons construit notre propre instrument de mesure (de 10cm de hauteur et de longueur) qui respecte le théorème de Thalès. Après s'être placées à bonne distance du bâtiment, nous avons utilisé une ficelle pour mesurer la distance entre nous et la façade, et ainsi reporter cette mesure pour la hauteur.

    Pour les mesures de la Cour Marly du Musée du Louvre à Paris, nous nous sommes basées sur des photos trouvées sur internet et nous avons calculé les rapports entre nos différents éléments. En effet nous connaissions déjà les dimensions de la verrière, ce qui nous a permis d'estimer les autres mesures.