• ROOMS - Proto-Evrest

    Par Mathieu Stutz, Ozan Bakir, 26/03/16

    ROOM

    Cette pièce est faite pour un grimpeur quelconque dont le but est de gravir la proto-structure qu'il voit comme une montagne pour en arriver au sommet. Une suite de murs lui créent un parcours pour lui permettre d'atteindre son objectif.

    Nous voyons la hauteur de la protostructure comme un axe de temps partant de 0:00 à la base et finissant à 23:59 au sommet, soit un jour entier. Cette temporalité permet de jouer avec certaines notions telles que l'ensoleillement.

    Le grimpeur veut profiter du soleil lors de son ascension, c'est pourquoi il va sortir de la proto-structure au lever du soleil et y renter au coucher du soleil. Pour accentuer le fait de profiter du soleil, les murs à l'extérieur de la structure sont inclinés de façon à maximiser l'exposition du grimpeur au soleil.

    Tous ces paramètres créent des moments spéciaux le long du parcours du grimpeur.


    Dessins




    Maquette 1:10








    Parcours






    Moments spécifiques











  • ROOMS - Process

    Par Mathieu Stutz, Ozan Bakir, 19/03/16

    Proto-Everest

    W1,2,3

    Researchs on movements of a climber

    Research drawing_climber moves


    A climber wants to start from the bottom and reach the top of the mountain/protostructure and have unique views. Furthermore, he needs physical and mental challenges.


    Let see the verticality of the protostructure as an axe of time, from 0:00 am to 11:59 pm. The structure is now separated in 24 egal parts. It can create particular interactions at particular times.


    Researchs on the path of the sun in Lausanne for the 21st of march. During this special day, the sunrise is at 6:33 am and the Sunset at 6:49 pm.


    Research drawing_sundial


    The sun influences the day of a climber, like he will not climb without light. This is why he wants to get out of the protostructure when the sun is shining and get in interior when there is no more sun.


    First try of room






     

    Second try of room

    Interior part

    climber room_1:10 model



    W4

    Trying to generate spaces with climbing walls.

    Keeping the constructive aspect

    Last and definitive try:





    Construction


     


    Projet final










  • A la recherche de l'autre

    Par Ozan Bakir, 05/01/16

    Le but du projet est d'attirer deux personnes de différents mondes, leur faire découvrir l'un à l'autre, créer l'envie de connaître l'autre en eux, leur montrer qu'une union est possible malgré les différences. 


    Pour cela des recherches s'imposaient; comment attirer et guider deux personnes qui sont loins l'un de l'autre et comment donner une direction à leur parcours?


    retrouvailles de rotation 

    Ici le but était de séparer les deux de leur monde et de leur donner un espace intime, grâce au mouvement de rotation, identique aux dimensions du lit du deuxième projet "the bed and its declinations" de Mathieu Stutz, David Rida Perret, Simon Sierro et Ozan Baran Bakir.


    mirror

    Alors qu'ici les diagonales, présentes sur le plan au croisement desquelles se trouve un plus column, sont les deux personnes à qui il faut donner une direction, grâce aux inclinaisons des murs, afin qu'ils retrouvent l'autre. Le réfléchissement des ondes lumineuses étant pris comme exemple, le but était de faire sorte que seuls les deux personnes choisies puissent se retrouver et que les personnes venant des plus column voisins ne puissent intervenir dans le système créé.  


    Après avoir compris comment manipuler les chemins et le sort de deux personnes, il fallait inventer le lieux de rencontre tout en respectant les thèmes de voisinage, recherche de l'autre, et finalement de retrouvailles. Il fallait aussi montrer les parcours différents que ces deux personnages ont empruntés et en leur faisant découvrir l'autre créer une sorte d'envie et peut-être de jalousie: 


    monge

    monge, 1:33


    vue globale nord-est vue globale sud-ouest

     vue globale nord-est                                                    vue globale sud-ouest


    -Premièrement pour montrer la séparation des deux mondes, aucune liaison directe n'a été créée entre la partie droite et la partie gauche du plus column. 

    -Deuxièmement, il a été fait de sorte que l'un tourne toujours autour de l'autre et qu'à chaque niveau plusieurs regards possibles soient créés pour le thème de recherche de l'autre. 

    -Finalement pour les retrouvailles, un espace intime leur a été donné tout à la fin du parcours, au dessus de tout. Une intimité liée à la hauteur et à l'isolation de tout. Il a été pensé à mi hauteur de l'homme afin de forcer les deux personnages à se coucher pour qu'ils se retrouvent grâce à l'ouverture créée dans le plus column.


    Quant à l'envie et jalousie, deux parcours différents ont été définis pour chacun. Alors qu'ils croient entrer dans le même système, l'un se retrouve toujours à l'extérieur. Il n'a qu'une sorte de couloir extérieur qu'il doit traverser en observant, à travers les fenêtres et les ouvertures, l'autre qui est toujours à l'intérieur et qui profite des espaces qui lui ont été donnés.


     vue de détail 2

      vue de détail_2


    Pour accentuer le contraste entre le parcours confortable de l'un et fatigant de l'autre les choix de matériaux ont joué un rôle clé. Plâtre pour créer les espaces et ainsi montrer la solidité et rigidité, carton pour le couloir extérieur afin de  montrer l'instabilité et fragilité.


    vue de la façade est vue de la façade nord vue de la façade ouest vue de la façade sud

     vue de la façade est                      vue de la façade nord                    vue de la façade ouest                  vue de la façade sud


    Ces différences de matériaux ont été gardé même pour l'espace de retrouvailles afin de souligner que même lors d'une réunion, d'une intimité les deux mondes restent bien différents, que chacun y arrive avec ses bagages et qu'une union complète n'est pas possible.  


    Quant aux portes et fenêtres, elles ont été construites aux mêmes dimensions pour montrer que les deux objets ne sont que des ouvertures et que la seule chose qui les sépare c'est leur utilisation finale. Une ouverture a beau être créée comme une porte, si l'utilisateur ne peut pas passer de l'autre côté sain et sauf alors elle reste une fenêtre. Si l'utilisateur peut accéder à l'autre côté à travers une fenêtre alors cette dernière n'est plus une fenêtre mais une porte.


    Image Tue Jan 05 2016 05:00:35 GMT+0100 (CET)

    vue de détail_1


    Finalement pour les découpes du plus column; l'ouverture du rez-de-chaussée à été orientée vers un personnage et l'ouverture du premier étage (celle de gauche sur "vue de la façade est") a été orientée vers l'autre afin de créer un appel et un accueil. 


    plus column, vue de la façade est plus column, vue de la façade nord plus column, vue de la façade ouest plus column, vue de la façade sud

     plus column, vue de la façade est        plus column, vue de la façade nord      plus column, vue de la façade ouest     plus column, vue de la façade sud

















  • A la recherche de l'autre

    Par Ozan Bakir, 05/01/16


    Image Tue Jan 05 2016 03:40:28 GMT+0100 (CET)

    vue de lausanne depuis paris dans le projet "limits and flows" de Mathieu Stutz & Ozan Baran Bakir


    Tout commence avec cette photo sur laquelle on peut apercevoir la vie de Lausanne à travers la fenêtre. La fenêtre du deuxième étage du 92 Sébastopol, Paris. Un regard caché et curieux. Curieux de connaître l'autre. Curieux de savoir ce qu'il est. Un regard lointain vers l'autre, lointain parce que ces deux différents mondes se trouvent en réalité à 544km l'un de l'autre. Ils ne peuvent se retrouver que dans un scénario fictif. Le scénario qui a été voulu créé dans ce projet de "A la recherche de l'autre".


    Ils sont tout les deux à la recherche de l'autre et parcourent, avec leurs bagages jusqu'ici, des chemins bien différents. Des chemins qui sont difficiles et fatigants pour l'un mais paisibles et confortables pour l'autre. Tel est le destin que l'auteur du projet a décidé pour eux. Un auteur qui rapproche ces deux mondes, leur fait découvrir l'un à l'autre et qui les réunit toute à la fin. Une réunion avec ses différences mais une réunion chaleureuse et intime.



      

    vue est vue nord vue ouest vue sud

     vue est                                    vue nord                                  vue ouest                                 vue sud





    vue globale nord-est vue globale sud-ouest

     vue globale nord-est                                                                vue globale sud-ouest





    perspective

    fin du parcours: réunion


     




















  • W9; Plus Column, introduction

    Par Ozan Bakir, 16/11/15

    Here we can see two possibilities of implementation of "plus column" in my parcel in Lausanne.


    Image Mon Nov 16 2015 13:42:27 GMT+0100 (CET)