• Planes

    Par Marine Gigandet, 23/11/15

    Tout le projet s'articule autour d'un site particulier. Celui-ci relie deux espaces, se trouvant sur deux niveaux différents, entre eux. La connexion se fait à travers les fenêtres des deux façades Paris-Lausanne qui se rencontrent et qui forment de nouvelles ouvertures. L'ajout d'un "plane" permet une connexion désormais physique entre ces deux espaces.

    Les marches s'articulent de manière à ce que chaque marche soit donnée par la position et l'orientation de la personne se trouvant sur la marche d'en dessous. Ainsi, chaque marche est "crée" par l'utilisateur, qui effectue son ascension petit à petit jusqu'à son but. Cela montre bien que cette connexion physique est due à la volonté de cette personne à accéder à cette autre espace, qu'il ne fait qu'entrevoir.


    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)


                                                "The stars themselves, in their sublime hierarchy,

                                            are hut a series of steps by wich we mount progressively

                                                                        toward infinity."




    Dessins :


                                               Image Wed Jan 06 2016 04:49:04 GMT+0100 (CET)Image Wed Jan 06 2016 04:49:04 GMT+0100 (CET)



    Tests lumières :


    Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)Image Wed Jan 06 2016 03:28:57 GMT+0100 (CET)

    La lumière nous montre la relation visuelle entre ces deux espaces connectés.



    1ère Maquette test :


    Image Mon Nov 23 2015 15:12:39 GMT+0100 (CET)Image Mon Nov 23 2015 15:12:39 GMT+0100 (CET)Image Mon Nov 23 2015 15:12:39 GMT+0100 (CET)

    Elévation vue de Lausanne                                    Elévation latérale                                Elévation vue de Paris


  • Measures : Insides details

    Par Chiara Badaracco, Marine Gigandet, 25/10/15

    La rencontre de deux villes, la fusion de deux bâtiments: la création d’un nouvel espace emprunté d’une nouvelle atmosphère. Les deux bâtiments d’époques différentes (celui de Paris a été bâti en 1790 et celui de Lausanne en 1988) s’approchent jusqu’à devenir une seule structure. Chaque façade maintient sa propre identité liée au différent matériau et aux éléments qui la composent,mais là où naissent les intérieurs, il y a la véritable jonction de la frivole Paris et la sobre Lausanne.


    • Maquette finale : 


    Plâtre finale


    Image Sun Oct 25 2015 16:46:43 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 16:46:43 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 16:46:43 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 16:46:43 GMT+0100 (CET)

    Façade de Lausanne            Intérieur 3ème étage               Façade de Paris                  Intérieur 2ème étage       

     

    La texture du mur est          Les petites fenêtres de             On voit que le mur en         Les grandes fenêtres de Paris

    rugueuse et en contraste     Lausanne sont entourées          marbre de Paris est            occupent la majorité du mur   

    avec les vitres lisses.           par les gypséries françaises.     beaucoup plus lisse            de Lausanne et sont entourées

    Le traitement de la              Le nouvel espace assume         que le mur de Lausanne.    par de timides décors sobres. 

    façade illustre la sobriété.    une atmosphère plus riche.      



    • Moule tests :


    Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)

    Nous avons effectués des tests ( 1ère image ) tout d'abord pour trouver un moyen de rendre les balcon à la française de Paris sur le plâtre. Mais ces balcons n’étaient pas le seul détail qui constituait l’identité de nos bâtiments. La texture des murs, la toiture, les poutres en bois dans le grenier,…Nous avons donc décider d'effectuer des tests avec le plus de matériaux différents, et, en fonction du résultat, de choisir quel matériaux pour quelle surface. 


    • Résultat des moules tests : 


    Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 17:59:30 GMT+0100 (CET)


    En voyant le résultat, nous avons voulu continuer notre recherche, mais cette fois, de manière plus ciblée. Ces test ciblés de la matière nous ont permis de mieux se focaliser sur les détails que nous voulions rendre au travers de l’utilisation de différents types d’emballages. Nous nous sommes concentrées sur le toit ( 4ème image )  et sur les gypséries provençales (2ème image ). Pour la texture du mur nous avons essayé des matériaux qui s’intégraient dans le plâtre dans l’espoir de pouvoir encore plus s’approcher du mur brute de Lausanne ( 3ème image ). 


    • Construction du moule :


    Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)



    • Moule N°1 :


    Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 18:11:47 GMT+0100 (CET)Image Sun Oct 25 2015 18:31:14 GMT+0100 (CET)


    Les deux bâtiments, si différents et forcés à se croiser, sont traversés par les dalles. Mais ces dalles, qui sont les seuls éléments qui lient réellement les deux façades, ne suffisent pas. Il manque des espace de réelle rencontre entre Paris et Lausanne. La question étant, comment y remédier ? 


  • double element — communicating table

    Par Piero Fumagalli, Marine Gigandet, Louise Plassard, Louis Conforti, 25/10/15

    En fusionnant les deux sites (Paris/Lausanne), nous nous sommes penchés sur un détail (porte/fenêtre) du site hybride.

    La fenêtre choisie est coupée par la dalle de l'autre immeuble, ainsi, en regardant par cette fenêtre, nous avons la vue sur l'appartement du haut et celui du bas. Cette fenêtre donnant d'un intérieur à un autre nous a inspiré une table communicante.

    Les mesures de la table sont basées sur les dimensions du site. Le but du projet est de créer un double élément qui s'articule dans cette fenêtre intérieur - intérieur, mais aussi dans d'autres sites dont les niveaux du sol sont différents. C'est pourquoi nous avons choisi de faire une table articulable (tourillons) et allongeable (rails) s'adaptant aux différents espaces et générant une liaison, un nouvel espace limitrophe.



    Elévation frontale

    Image Tue Nov 17 2015 10:03:24 GMT+0100 (CET)



    Articulation de la table

    Image Sun Nov 08 2015 22:42:15 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 08 2015 22:42:15 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Nov 08 2015 22:42:15 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 08 2015 22:42:15 GMT+0100 (CET)

                


    Détails d'articulation

    Image Tue Nov 17 2015 13:25:20 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 17 2015 13:25:20 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 17 2015 13:25:20 GMT+0100 (CET)



    Dessins de construction / d'espace / d'articulations


    Image Tue Nov 17 2015 10:03:24 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 17 2015 10:03:24 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 17 2015 10:03:24 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 17 2015 10:03:24 GMT+0100 (CET)



    Manifeste

    Image Sun Nov 01 2015 22:55:46 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 01 2015 22:55:46 GMT+0100 (CET)



    Maquette de site / du double élément — 1:10

    Image Sun Nov 01 2015 22:55:46 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 01 2015 22:55:46 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 01 2015 22:55:46 GMT+0100 (CET)