PLANES_Week 4

Par Simon, 15/12/15

 Hybrid Highline: Planes


Image Mon Dec 28 2015 10:57:20 GMT+0100

Étude initiale de l'importance du point de vu sur les décisions de l'homme


Un parc linéaire suspendu à la manière de la New York highline. Au niveau des immeubles et même parfois au-dessus, le parc n’influence pas l’urbanisme de l’hybride comme pourrait le faire un Central Park à New York.


Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100

Park Side                                     Urban Side                                                                 Lateral Side


Ici c’est la ville qui influence la passerelle. L’espace en dessus et au-dessus du parc linéaire est créé grâce aux limites que les immeubles, la végétation, voire même le ciel, génèrent. Lier les différent espace générés par les limites sur notre hybride au travers de la scénographie, voilà son but.


Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100

Evolution du projet Planes


Hybrid Highline: In details

Il s’agit d’une passerelle qui se trouve au-dessus du site hybride que l’on avait créé pour le premier projet. La seule différence c’est qu’elle n’en survole que 5, et ces 5 sont en fait tous relié d’un point de vue conceptuelle avec le mien.


Image Tue Dec 15 2015 00:24:58 GMT+0100

Mise en situation au-dessus des 5 parcelles de l'hybride

Les arrêtes qui se trouve tout autour de la passerelle sont en fait la représentation des limites que les plans horizontaux et verticaux du site hybride génères. Et donc les limites créent un espace hétéroclite autour de la passerelle.


Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100

Étude des différentes largeurs et hauteurs de notre site hybride

Revenons à la passerelle, sa forme a été déterminé grâce au recherche que j’ai pu faire. Notamment sur l’importance du point de vue sur les décisions de l’homme, mais également les relations spéciales qu’il existe entre un parc et un immeuble. Cette forme de sablier asymétrique accentue la sensation de happage que la perspective peut donner, j’ai pu effectuer quelques tests à l’aide de maquette et en m’aidant d’élément bien connu par exemple la Yew York HighLine, Central Park ou le pont de Kersten Geers a Handelsbeurs, j’en suis arrivé à cette forme. Qui plus elle amène un aspect scénographique à ce niveau où l’on passe instantanément d’un espace exigu à une espace Ouvert et grand.


Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100

Dessin et maquette d'étude initiale sur l'influence du point de vu sur la décision de l'homme et de comment les limites génèrent un espace


Ensuite pour revenir aux arrêtes, Comme vous pouvez le voir, chaque côté est complètement différent l’un de l’autre, cela résulte du fait que les environnements qui entoure la passerelle sont relativement différents. Par exemple ; Hybride/Urbain, Parc, Latérale G et D. J’ai décidé de montrer à l’utilisateur de la passerelle différentes couleurs en fonction de l’espace qui l’entoure. Exemple, l’utilisateur en regardant au-dessus de lui verra un espace aérien que j’ai décidé de représenter en blanc, et s’il regarde en dessous de lui il verra un espace urbain et restreint que j’ai représenté en orange. Finalement sur les côtés latéraux vous pouvez voire quelques barrettes de couleurs différentes. Ce sont en fait les entrées qui relie les différents projets que ma passerelle relie, ou plutôt l’espace que qu’elles génèrent, C’est pour ça qu’a c’est endroit les barrettes sont plus resserré, car l’espace se resserre au niveau d’une porte, et un peu de la même manière que sur ma passerelle au niveau le plus resserré, et d’un point de vu scénographique est bien plus puissant que nulle part ailleurs sur les côtés latéraux.


Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100Image Mon Dec 28 2015 10:18:39 GMT+0100

Les couleurs, leurs tailles, leurs rythmes diffèrent selon l'environnement