• Measures: Lausanne-Paris

    Par Liliana, Simon, 11/10/15

    Lausanne et Paris ? A première vue cela semble deux villes complètement différentes. Paris, capitale française, ville de la mode. Lausanne, simple ville de Suisse, connue pour ses divers établissements de formations et son hôpital. Mais architecturalement parlant, nous pourrons voir que même si les bâtiments sont différent d'une ville à l'autre, des similitudes peuvent être observées.

    Il a donc été question d'analyser un certain périmètre délimité de l'avenue Georgette à Lausanne et un autre du boulevard Sébastopol à Paris.

    La première étape de ce projet a été de prendre des mesures de notre parcelle à Lausanne, puis de mettre cela sur papier. Nous nous sommes donc équipés d'un double mettre, de quoi prendre des notes et un appareil photo et nous sommes rendus sur place. Mais là où cela a commencé à ce compliquer c'est lorsque qu'il a fallu mesurer des éléments qui n'étaient pas à notre portée, comme la hauteur du bâtiment ou les dimensions des fenêtres du haut, par exemple. C'est pourquoi nous nous sommes aidés de Google maps pour le calcul de la hauteur du bâtiment, puis, par quelques calculs nous avons, par la suite, pu trouver les mesures manquantes.

    Ensuite, nous avons pu faire nos premières expériences avec le dessin, en faisant un monge de notre parcelle avec les mesures recueillies. En dessinant, nous avons pu remarquer à quel point notre façade était géométrique et nous y avons trouvé une unité de mesure qui caractérise le bâtiment. Cependant, cette unité de base ne s'applique pas au haut de la façade, car il faut savoir que cette partie supérieure a été rénovée, ce qui peut expliquer cela. Mais bien évidemment le côté géométrique est maintenu.

    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))



    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))




    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))




    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))




    Puis, nous nous sommes aidés de l'homme de Vitruve pour montrer l'échelle humaine sur notre dessin et ainsi nous nous sommes également aperçu que l'unité découverte s'intégrait également dans le schéma de l'homme de Vitruve. 

    La deuxième étape, nous a incités à trouver d'autres moyens de mesures, puisque cette fois nous devions travailler avec un site "virtuel", Paris. Ainsi, nous nous sommes appuyés sur Google maps et Google earth, en mesurant proportionnellement aux personnes présentes sur les images que nous avions a dispositions.

    Cette fois-ci, l'approche du dessin fût plus simple puisque ce n'était pas la première fois, mais même si nous avons quand mêmeune symétrie clairement remarquable sur notre parcelle parisienne, les détails étaient beaucoup plus présents et moins "rectangulaires" qu'à Lausanne.

    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))



    Etant donné que nous avions un parque, nous avons trouvé intéressant de dessiner tout d'abord ce qui a été construit par l'homme, puis de rajouter à l'aide de calques la végétation, puis l'échelle humaine, afin de pouvoir observé distinctement chaque étape. Puis, nous avons également fait un calque qui représente une fosse commune, pour ajouter une petite touche historique du site.

    Avec tout ceci, nous devions maintenant décider d'un premier moule. Après quelques observations et réflexions, nous avons décidé de mouler la façade de notre bâtiment lausannois. En fait, nous avons remarqué que les deux parties de la façade, ne se différenciaient non pas seulement par leur aspect ou dû aux rénovations, mais parce que a partie inférieures était d'un domaine plutôt publique, avec des commerces, et la partie supérieure plutôt privée, avec des bureaux. Ainsi, nous avons utilisé l'unité de mesure pour démontrer cela, en mettant beaucoup de carrés sur la partie publique et moins, voire aucun sur la partie privé.

    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))



    Finalement, la troisième étape a été de confronter Lausanne et Paris. Nous avons donc décidé de faire un hybride de nos deux parcelles, car nous avons pu observer que notre unité de mesure s'intégrait également à Paris ! Ainsi, nous avons combiné le parque de Paris et le bâtiment de Lausanne avec la récurrence de l'unité de mesure qui symbolise la hiérarchie de la propriété. A l'intérieur du parque nous avons un sol rempli de détails, donc de carrés, car nous sommes dans un parque qui est totalement publique. Puis à la sortie de celui-ci les détails commencent à s'effacer par récurrence et nous arrivons dans la partie inférieure du bâtiments, qui est semi-publique. Cette dernière possède encore des détails, mais moins que le parque. Et ainsi, la partie supérieur de l'édifice n'a plus que quelques carrés, mais en grande partie "vide", puisque nous sommes dans le domaine privé. Ensuite, nous avons décidé de faire une pente à notre hybride, tout d'abord pour montrer la dénivellation entre Lausanne et Paris, mais surtout pour accentuer ce dégradé de détails, plus cela monte, moins il y a de détails.

    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))



    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))




    Enfin, nous avons dessiné des perspectives, afin de voir le résultat sous divers angles.


    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))



    Image Sun Oct 11 2015 21:21:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))





  • La construction à travers la modélisation - Perspectives de l'hybride 1:66

    Par fanny, Florence, 11/10/15



    façade Lausannefaçade paris



    La perspective crée une relation directe avec le réel

    Les points de vues que nous avons sélectionnés s'associent systématiquement à une vision à l'échelle humaine et réaliste : ce sont les perspectives que des piétons ou bien des habitants de l'immeubles auraient depuis leur position.



  • POROSITY // PROCESS

    Par Tom, Paulo, 11/10/15

    INSIDE PARIS
    Avenue Georgette 8 // Boulevard de Sébastopol 92 // Parcelle 15


    [MONGE LAUSANNE]

    L'utilisation d'un quadrillage (à partir du 2ème étage) ainsi que le prolongement de l'arc-de-cercle créé par les ornements des fenêtres (rez-de-chaussée et 1er étage), nous ont permis de comprendre la structure de la façade.

    En superposition avec le Monge, ces formes géométriques illustrent comment la structure de la façade restreint la vision et la confine dans le bas du bâtiment.

    Image Tue Oct 13 2015 18:03:20 GMT+0200



    [MAQUETTE 1:33]

    Étude de la perception de la façade. Le but n'est pas de reproduire fidèlement la façade, mais de montrer comment on la voit et quels détails on retient.

    Image Sun Oct 11 2015 21:41:29 GMT+0200
    Moule 1:33 - Georgette


    [MONGE PARIS]

    Force est de constater que le "jeu des espaces", et donc le confinement visuel présent sur la parcelle de Lausanne, l'est également sur la façade parisienne. En occurrence, ce sont les grands espaces à l'intérieur du bâtiment qui attirent le regard.

    Image Tue Oct 13 2015 18:03:20 GMT+0200


    [MAQUETTE 1:66]

    La porosité permet la confrontation de l'utilisation des pleins et des vides dans les deux façades.

    Image Sun Oct 11 2015 21:41:29 GMT+0200
    Moule 1:66 - Les deux façades de l'hybride

    Image Mon Oct 12 2015 00:40:57 GMT+0200

    Moule 1:66


    [PERSPECTIVES]

    Perspectives permettant un regard plus affuté sur les différences et/ou similitudes des sites.


    Image Tue Oct 13 2015 18:03:20 GMT+0200

    Perspective Paulo

    Image Tue Oct 13 2015 18:03:20 GMT+0200

    Perspective Tom

  • Hybride Lausanne-Paris - Maquette 1:66

    Par Florence, fanny, 11/10/15


    Notre hybride est, en premier lieu, le fruit d'une réflexion sur les oppositions de nos parcelles, telles que le volume destiné aux piétons, les mesures de chaque étage ainsi que les symétries horizontales et verticales.

    Puis, nous voulions également conserver le principe de bâtiment. En effet, l'hybride que nous avons conceptualisé devait, selon nous, pouvoir refléter un certain réalisme. Nous avons donc créé une arche, dont le toit se révèle être le trottoir de Paris, et avons modélisé quatre des cinq étages d'origine.

    Nous avons donc, la façade Lausannoise pourvue de l'arrêt de bus, suivie du trottoir Parisien qui se prolonge par notre façade parisienne, celle-ci, à l'envers.

    L'hybride respecte donc un phénomène cyclique : on a, ici, une boucle infinie.

    Vous pouvez remarquer que, malgré le décalage entre nos deux parcelles dû à la pente de 3° à Lausanne, le bâtiment parisien couvre tout de même toute la hauteur, pour le même nombre d'étages.


    Image Sun Oct 11 2015 19:22:39 GMT+0200 (CEST)Image Sun Oct 11 2015 19:59:10 GMT+0200 (CEST)Image Sun Oct 11 2015 19:59:10 GMT+0200 (CEST)




  • De la mesure à la réalisation - Socle de l'hybride - 1:66

    Par Florence, fanny, 11/10/15

    Mise en oeuvre sur mesure de façon à conserver la pente lausannoise ainsi que les dimensions souhaitées


    Image Sun Oct 11 2015 19:21:26 GMT+0200 (CEST)