Beyond Walls - Final Week

Par merlin rozenberg, 19/12/15

References 


  • « La beauté en architecture : elle resulte de la contemplation de deux forces élémentaires : la

resistance et la lumière. » Arthur Schopenhauer.


  • L’architecture existe parce que monter un centimètre est plus difficile que de l’étaler horizontalement. Le problème est de le mettre debout : c’est quand il s’est dressé que l’animal est devenu un homme. 


  • La tenségrité est, en architecture, la faculté d'une structure à se stabiliser par le jeu des forces de tension et de compression qui s'y répartissent et s'y équilibrent.

 

                                                   Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
                                                    Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
                                                    Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
                                                    Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

                                                    Quand la terre est changée en un cachot humide,
                                                    Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
                                                    S'en va battant les murs de son aile timide
                                                    Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

                                                    Quand la pluie étalant ses immenses traînées
                                                    D'une vaste prison imite les barreaux,
                                                    Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
                                                    Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

                                                    Des cloches tout à coup sautent avec furie
                                                    Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
                                                    Ainsi que des esprits errants et sans patrie
                                                    Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

                                                    - Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
                                                    Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
                                                    Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
                                                    Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

                                                                                             Charles Beaudlaire, Spleen et Idéal, 1821-1867



Draws 



Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)

                                                                         1:33, Plane of final Plaster Model with Column +





Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)

                                                                            1:33 Cuts of final plaster Model with Column +



Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)

                                                           1:66 Axonometry of the final Plaster Model with Column + 



Image Tue Jan 05 2016 16:27:27 GMT+0100 (CET)



                                         1:66 Fragmented Axonometry of the final Plaster Model with Column +



Photos





Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)     Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)



Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)


Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)  Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)


Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET) 

      

Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)  Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)


Image Sat Dec 19 2015 11:13:12 GMT+0100 (CET)



Image Sat Dec 19 2015 11:27:31 GMT+0100 (CET)Image Sat Dec 19 2015 11:27:31 GMT+0100 (CET)




Beyond the wall est un projet dont le but est de faire communiquer deux sites distincts, le premiers se situant à Lausanne le second à Paris, tout en prenant en compte que ces-derniers sont intersecté de manière orthogonal par une colonne sur la-quelle ils reposent.

 

Ainsi par le biais de porte, de fenêtres et d’ouvertures, Beyond the Wall génère un espace au divers horizons. Ceux-ci, dont l’inspiration provient de la singularité des bâtiment parisiens en termes de hauteur, ajouté aux ouvertures dans la colonne, aillant pour but la création d’une dualité entre ces sites, produit divers espaces tant confiné que infini, modulés par ces horizons qui due à la gravité et aux diverses tensions apportent une sensation de lourdeur, d’oppression et jouant ainsi sur notre perception de l’espace et notre ressenti par rapport à ce dernier.