• ROOMS - HUIS CLOS

    Par alexandre gameiro, katerina botsis, 11/03/16

    Huis Clos


    "GARCIN:

    Pourquoi avais-tu peur de lui ?


    ESTELLE:
    Vous n'avez pas le droit de m'interroger.


    INÈS:

    Il s'est tué à cause de toi ?


    ESTELLE:

    Mais non, vous êtes folle.


    GARCIN:

    Alors, pourquoi te faisait-il peur ? Il s'est lâché un coup de fusil dans la figure, hein ? C'est ça qui lui a emporté la tête ?


    ESTELLE:

    Taisez-vous ! taisez-vous !


    GARCIN:
    A cause de toi! A cause de toi!


    INÈS:
    Un coup de fusil à cause de toi!


    ESTELLE:

    Laissez-moi tranquille. Vous me faites peur. Je veux m'en aller! JE veux m'en aller!

    Elle se précipite vers la porte et la secoue.


    GARCIN:

    Va-t'en. Moi, je ne demande pas mieux. Seulement la porte est fermée de l'extérieur.

    Estelle sonne; le timbre ne retentit pas. Inès et Garcin rient. Estelle se retourne sur eux, adossée à la porte.


    ESTELLE, la voix rauque et lente:

    Vous êtes ignobles.


    INÈS:

    Parfaitement, ignobles. Alors? Donc le type s'est tué à cause de toi. C'était ton amant ?


    GARCIN:

    Bien entendu, c'était son amant. Et il a voulu l'avoir pour lui tout seul. Ça n'est pas vrai ?


    INÈS:

    Il dansait le tango comme un professionnel, mais il était pauvre, j'imagine.


    GARCIN:

    On te demande s'il était pauvre.


    ESTELLE:

    Oui, il était pauvre.

    Un silence.


    GARCIN:

    Et puis, tu avais ta réputation à garder. Un jour il est venu, il t'a suppliée et tu as rigolé.


    INÈS:

    Hein ? Hein ? Tu as rigolé ? C'est pour cela qu'il s'est tué ?


    ESTELLE:

    C'est avec ces yeux-là que tu regardais Florence ?


    INÈS:

    Oui.

    Un temps. Estelle se met à rire.


    ESTELLE:

    Vous n'y êtes pas du tout. {Elle se redresse et les regarde, toujours adossée à la porte. D'un ton sec et provocant .} II voulait me faire un enfant. Là, êtes-vous contents ?


    GARCIN:

    Et toi, tu ne voulais pas.


    ESTELLE:

    Non. L'enfant est venu tout de même. Je suis allée passer cinq mois en Suisse. Personne n'a rien su. C'était une fille. Roger était près de moi quand elle est née. Ça l'amusait d'avoir une fille. Pas moi.


    GARCIN:

    Après ?


    ESTELLE:

    II y avait un balcon, au-dessus d'un lac. J'ai apporté une grosse pierre. Il criait : « Estelle, je t'en prie, je t'en supplie. » Je le détestais. Il a tout vu. Il s'est penché sur le balcon et il a vu des ronds sur le lac.


    GARCIN:

    Après ?


    ESTELLE:

    C'est tout. Je suis revenue à Paris. Lui, il a fait ce qu'il a voulu!


    GARCIN:

    Il s'est fait sauter la tête ?


    ESTELLE:

    Bien oui. Ça n'en valait pas la peine ; mon mari ne s'est jamais douté de rien. {Un temps} Je vous hais.

    Elle a une crise de sanglots secs.


    GARCIN:

    Inutile. Ici les larmes ne coulent pas.


    ESTELLE:

    Je suis lâche! Je suis lâche! {Un temps} Si vous saviez comme je vous hais!"


    "L'enfer, c'est les autres".


    Jean-Paul Sartre


    Références:


    Image Mon Mar 21 2016 21:34:08 GMT+0100 (CET)
    Pièce de Huis Clos



    Image Mon Apr 04 2016 18:14:04 GMT+0200 (CEST)



    Image Mon Apr 04 2016 18:14:04 GMT+0200 (CEST)



    Image Mon Apr 04 2016 18:14:04 GMT+0200 (CEST)



    Image Mon Apr 04 2016 18:14:04 GMT+0200 (CEST)


    Image Mon Mar 21 2016 00:04:08 GMT+0100 (CET)
    Image Tue Mar 29 2016 09:32:36 GMT+0200 (CEST)


    Image Tue Mar 29 2016 09:32:36 GMT+0200 (CEST)


    Image Mon Apr 04 2016 18:12:17 GMT+0200 (CEST)
    Monge et axonométrie de recherche, 1:10


    Image Mon Apr 04 2016 17:59:56 GMT+0200 (CEST)
    Monge et axonométrie de recherche, 1:10Image Mon Apr 04 2016 17:59:56 GMT+0200 (CEST)
    Monge d'un test Intermédiaire, 1:10


    Image Wed Mar 23 2016 10:49:22 GMT+0100 (CET)
    Monge de la Proto-structure, 1:10


    Image Wed Mar 23 2016 10:49:22 GMT+0100 (CET)
    Monge final du projet, 1:10   


  • Le boudoir - Room

    Par merlin rozenberg, meron yebrah, 07/03/16

    Définition

    Un boudoir est une petite pièce dans un logement aménagée entre la salle à manger et la chambre à coucher. Tirant son nom du verbe français "bouder", ou "se mettre à l'écart", est un espace dédiée au causerie féminine. Avec l'évolution des rapports homme-femme, l'utilisation du boudoir a évolué et s'est transformé, comme le précisera Le Marquis de Sade, lieu de tous les échanges et tous les ébats.


    Iconographie & Histoire


    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)                             Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)





    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)           Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)




    Dessins


    Image Wed Mar 09 2016 21:01:55 GMT+0100 (CET)


    Test en bois


    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)




    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)





    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)





    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)





    Image Mon Mar 07 2016 11:03:04 GMT+0100 (CET)




  • ROOMS - Entre Lausanne et Paris, un flâneur.

    Par christophe gautier, violaine-ophélie coen, 06/03/16



    Image Wed Mar 23 2016 12:19:44 GMT+0100 (CET)




    Image Sun Mar 06 2016 15:25:29 GMT+0100 (CET)

                                                                                                              Working drawings 1:20, 1:40, 1:10 - Week 1 and 2



    Image Sun Mar 06 2016 21:18:10 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Mar 06 2016 21:21:02 GMT+0100 (CET)




    Image Sun Mar 06 2016 16:18:07 GMT+0100 (CET)   Image Sun Mar 06 2016 16:18:07 GMT+0100 (CET)

    Image Sun Mar 06 2016 16:18:07 GMT+0100 (CET)   Image Sun Mar 06 2016 16:18:07 GMT+0100 (CET)
     

          


       


    Image Fri Mar 11 2016 19:14:38 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Mar 11 2016 19:14:38 GMT+0100 (CET)

                                                                                                                    Working drawings 1:20, 1:10, 1:2 - week 3

    FINAL POST



           Image Mon Mar 21 2016 17:20:32 GMT+0100 (CET)  Image Mon Mar 21 2016 17:20:32 GMT+0100 (CET)



    "Dialectique de la flânerie: d'un côté l'homme qui se sent regardé par tout et par tous, comme un vrai suspect, de l'autre, l'homme qu'on ne parvient pas à voir, celui qui est dissimulé C'est probablement cette dialectique que développe "l'homme des foules"." 

    Walter Benjamin, Paris: Capitale du XIXème siècle


    " Pour le parfait flâneur, pour l'observateur passionné, c'est une immense jouissance que d'élire domicile dans le nombre, dans l'ondoyant, dans le mouvement, dans le fugitif et l'infini. Être hors de chez soi, et pourtant se sentir partout chez soi ; voir le monde, être au centre du monde et rester caché au monde. (...) Ainsi l'amoureux de la vie universelle entre dans la foule comme dans un immense réservoir d'électricité. On peut aussi le comparer, lui, à un miroir aussi immense que cette foule ; à un kaléidoscope doué de conscience, qui, à chacun de ses mouvements, représente la vie multiple et la grâce mouvante de tous les éléments de la vie."

    Charles Beaudelaire, Le Peintre de la vie moderne



    Image Mon Mar 21 2016 17:15:38 GMT+0100 (CET)

                                                                                                                                        Working drawings 1:10 - week 4



    Image Wed Mar 23 2016 11:08:26 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Mar 21 2016 17:15:38 GMT+0100 (CET) 
     Image Mon Mar 21 2016 17:15:38 GMT+0100 (CET)


                                                                                                                                           Perspective 1:20 - Details 1:5


    Image Mon Mar 21 2016 21:56:06 GMT+0100 (CET)  Image Mon Mar 21 2016 21:56:06 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Mar 21 2016 21:56:06 GMT+0100 (CET)                              Image Mon Mar 21 2016 21:56:06 GMT+0100 (CET)



     Image Sun Mar 20 2016 20:00:11 GMT+0100 (CET)  Image Sun Mar 20 2016 20:53:39 GMT+0100 (CET)



  • in between spaces

    Par pierre menoud, Rolando Valarezo, 04/03/16

    “Architectural spaces that envelop us like a physical presence, simple and dense, defying description imitation and photography... universal, yet present. The exterior is simple leading to greater levels of mystery surprise and memory, creating poetic changes of light and shade[...]guiding us through its spaces.”

    Alvarso Siza about transition 


    Image Mon Mar 07 2016 10:53:37 GMT+0100 (CET)

    Office in a small city, Edward Hopper, 1953

    Image Mon Mar 07 2016 10:53:37 GMT+0100 (CET)

    Cité Radieuse, Marseille, Le Cobusier, 1952


    Week four

    Image Wed Mar 23 2016 12:40:16 GMT+0100 (CET)   

    Image Wed Mar 23 2016 10:00:58 GMT+0100 (CET)

    Different positions generating different spacialities

    Image Sat Mar 26 2016 18:19:15 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 26 2016 18:19:15 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 26 2016 18:19:15 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Mar 23 2016 10:00:58 GMT+0100 (CET)

    Drawings

    Image Wed Mar 23 2016 11:16:03 GMT+0100 (CET)

    Structure's Monge and wall's Monge in 1:20

    Image Fri Mar 25 2016 11:40:08 GMT+0100 (CET)

    Structure's Monge, 1:20

    Image Fri Mar 25 2016 11:40:08 GMT+0100 (CET)

    Wall's Monge, 1:20

    Image Fri Mar 25 2016 11:40:08 GMT+0100 (CET)

    Plan test without the floor


     Week two 

    Image Thu Mar 17 2016 17:27:19 GMT+0100 (CET)

    Section, 1:20, Plan and constructive detail, 1:10

    Image Thu Mar 17 2016 17:27:19 GMT+0100 (CET)

    Roof test 1:20


    Week three

    Image Fri Mar 04 2016 23:02:38 GMT+0100 


    Image Fri Mar 04 2016 23:02:38 GMT+0100

    Image Mon Mar 07 2016 11:53:01 GMT+0100 (CET)

    Section 1:20 and Plan 1:10

  • Maison de rêve - ROOMS (processus)

    Par manon zimmerli, pauline marchand, 04/03/16

    W1&W2 

            "(...) D'une certaine manière, le seuil fonde les espaces. Le seuil existe dès lors qu'on a eu l'intention de séparer un lieu du reste du monde : un dedans, espace fini et clos, aux qualités choisies et contrôles. L'intérieur est ce lieu, où se cristallise l'intime, où se construit l'identité, où se réalisent la protection et la sécurité recherchées. (...)"

                                                                                                                    Philippe Bonnin, Dispositif et rituels du seuil.

    Dessins 

    Image Fri Mar 04 2016 21:59:06 GMT+0100 (CET)

    Plan room (1:10), Axonométrie (1:30), Détails de construction (1:10)



    Image Thu Mar 17 2016 17:33:29 GMT+0100 (CET)

    Monge de la protostructure avec projet test (1:20), Plan de la protostructure (1:40), Axonométrie d'un fragment de la protostructure (1:20)


    Maquettes et détails 


    Image Sun Mar 06 2016 18:01:50 GMT+0100 (CET) 


    Image Sun Mar 06 2016 18:01:50 GMT+0100 (CET)Image Sun Mar 06 2016 18:01:50 GMT+0100 (CET) 

    détails du rail sur la proto-structure (1:10)


    Image Sun Mar 06 2016 18:01:50 GMT+0100 (CET)

    détails du plancher du seuil 1 (1:10)


    W3

    Dessins


    Image Thu Mar 17 2016 17:31:09 GMT+0100 (CET)

    Monge de la protostructure (1:20), recherche d'espaces en plan et en coupes, axonométrie (1:20)


    LAST WEEK 

    "Rites de passage" - c'est ainsi qu'on appelle dans le folklore les cérémonies qui se rattachent  à la mort, à la naissance, au mariage, à la puberté. Dans la vie moderne, ces transitions sont devenues de moins en moins perceptibles et il est devenue de plus en plus rare d'en faire l'expérience vécue. Nous sommes devenus très pauvre en expérience du seuil. L'endormissement est peut-être la seule qui nous soit restée (mais avec le réveil aussi). Et, finalement, les fluctuations de la conversation et les variations sexuelles de l'amour oscillent aussi autour de certains seuils, comme les variations des figures du rêve. "Qu'il plaît à l'Homme, dit Aragon, de se tenir sur le pas des portes de l'imagination!" (Paysan (de Paris, Paris 1926), p.74). Les amants et les amis aiment tirer les forces nouvelles, non seulement des seuils de ces portes de l'imagination, mais des seuils en général. Les prostitués, en revanche, aiment les seuils de ces portes de rêve. - Il faut distinguer soigneusement le seuil de la frontière. Le seuil (Schwelle) est une zone. Les idées de variation, de passage d'un état à un autre, de flux sont contenues dans le terme schwellen (gonfler, enfler, se dilater) et l'étymologie ne doit pas les négliger. Il importe, d'autre part, d'établir le contexte tectonique et cérémoniel immédiat qui a donné au mot sa signification. -MAISON DE RÊVE- "

                                                                                      Extrait du livre de Walter Benjamin, Paris capitale du XIXe siècle,

                                                                                                                                                   (le livre des passages)


    Photos 


    Image Sun Mar 20 2016 16:04:01 GMT+0100 (CET)

    Photo d'ensemble (vue aérienne)



    Image Sun Mar 20 2016 16:04:01 GMT+0100 (CET)Image Sun Mar 20 2016 16:04:01 GMT+0100 (CET)Image Sun Mar 20 2016 16:04:01 GMT+0100 (CET)



    Image Sun Mar 20 2016 16:04:01 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Mar 20 2016 18:39:55 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Mar 20 2016 18:39:55 GMT+0100 (CET)

    Image Sun Mar 20 2016 18:39:55 GMT+0100 (CET)

    Structure du sol 



    Image Sun Mar 20 2016 18:39:55 GMT+0100 (CET)

    Détail du toit



    Image Sun Mar 20 2016 18:39:55 GMT+0100 (CET)

    Diagonale spatiale recherchée 


    Dessins 



    Image Mon Mar 21 2016 08:00:13 GMT+0100 (CET)

    Monge du projet (2x coupe, 2x élévations), axonométries de détails 




    Image Mon Mar 21 2016 08:00:13 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie de montage du sol et de détails (1:20)