• // H2 : Les pieds dans l'eau

    Par Baptiste Burget, Benessa El Daccache, Camille Duriez, Catherine Goy, Daniel Pilsworth, Gimmi Giacuzzi, Julie-Anna Barès, Kevin Campigotto, Laura Périat, Natalia Stavrovskaja, Pauline Viennot-Bourgin, Quang Vinh Pham, Rafael Ferreira Da Silva, Tanguy Vandenberghe, Théo Gaspar, 09/04/17


    « La brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l'agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d'air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l'homme à la rêverie.»

                                                                                                                          L'éloge de l'ombre - Jun'ichiro Tanizaki


                     Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)

                                                                                        Interactions entre les projets dans la maquette 1:10


    Rythme ralenti dans ce paysage aux perspectives diverses

    Comme une parenthèse dans le temps, dans la ville, dans l'Espace

    Au milieu des interstices d'ombre et de lumière

    Les reflets offrent un dynamisme décalé 



                     Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)

                                                            Point de vue central en arrivant par le projet de sol du studio Lupi 




                    Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)

                                                        Plan 1:10 - Projet et moment de transition avec les studios Lupi et Guaita


                                                  

                                       Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)     

                                                                            Travail de la lumière dans l'espace 


      Topographie à 3 niveaux / Relation entre le sol, les parois et la toiture faite par le studio Valdez

      Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)          Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)           

            Coupe 1:10 détail de sol et axonométries de détails constructifs               Coupe 1:10 détail des parois et de la toiture et axonométries d'assemblages




                    Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)

                                                                Etude sur la lumière vue de l'extérieur - coté garage à vélo


                    Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)

                                                Etude sur la lumière vue depuis l'intérieur du projet en arrivant du coté du studio Guaita



        Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)Image Fri Apr 14 2017 23:59:24 GMT+0200 (CEST)

                                                 Coupe longitudinale 1:10 avec moment de transition des studios Lupi, Guaita et Nantermod






                                             Image Mon Apr 17 2017 18:55:42 GMT+0200 (CEST)






       Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)    Image Mon Apr 10 2017 04:09:03 GMT+0200 (CEST)

                                                                Système constructif du sol lié à la construction de la protostructure




     Image Sat Apr 15 2017 00:44:23 GMT+0200 (CEST)  Image Sat Apr 15 2017 00:44:23 GMT+0200 (CEST)

                     Axonométrie 1:10 du processus d'assemblage d'un module de sol (structure porteuse et plancher) avec détails d'assemblages




    1ère séance de test d'étanchéité du bassin à échelle 1:1


    H2_AD_107


    H2_AD_105


    H2_AD_106









  • Transition and Exhibition

    Par Rafael Ferreira Da Silva, Tanguy Vandenberghe, 23/03/17

    ROOMS : FINAL POST


    « L'architecture n'est pas tout, il faut un accord avec le ciel, une lumière et même une vertu. »

    Jean Giono, Merveilles des palais italiens


    Deux rues animées au sein desquelles des passants déambulent, s’arrêtent puis repartent. Des lignes s’élèvent, s’assemblent et créent un nouveau lieu qui se développe en longueur, décentré, rappelant le plan basilical. Conserver l’élégance de la structure tout en préservant la légèreté des profils.

    Sur les cotés des plans s’articulent et vont accueillir photos, dessins, peintures. Ils s’élèvent, assombrissent l’espace mais laissent passer quelques raies de lumière. Le passage s’improvise comme un lieu de partage, d’exposition, de rencontre. Emprunter les escaliers pour découvrir la perspective de la protostructure, le parc, la rue et tous les bâtiments qui l’entourent. Entamer une ascension, métaphore du divin

                                          ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_102

    Plan de basilique


    ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_103

                                                                         




         ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_104       ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_105



                               ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_106



    ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_107         ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_108



    Dessins :

    ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_204ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_205

       ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_206ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_207

    Coupes et plans 1:20


    ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_208

    Axonométrie 1:20


    Détails 1:1

            ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_109           ROOMS_AD_vandenberghetanguy-ferreiradasilvarafael_110

  • Subversion

    Par Camille Duriez, Julie-Anna Barès, 20/03/17


    « La subversion, ce n'est pas de s'opposer, mais de contourner, détourner, exagérer jusqu'à altérer, accepter jusqu'à dépasser. »
                                                                                    ~ Frédéric Gros (2009), "Marcher, une philosophie", Carnets Nord




    Zurich. Toni Areal. Sheraton Hotel. Naissance d’une nouvelle spatialité, d’un projet.

    Les passants circulent, discutent, s'en vont et reviennent. Ils empruntent leur chemin habituel, arpentent cette rampe qui les mènent au Toni Areal. 



    Une construction, une nouvelle perspective sous le pont d’en face. 
    Des lignes orientées contrastent avec l’orthogonalité de la structure.
    Un plan vertical, un plan incliné, un moment de tension. Un écran, une pente, un lieu de projection.

    Allons voir.



    Découverte d’un rapport intense entre deux plans. Exploration d’un nouveau lieu, d’une nouvelle spatialité, d’un nouveau point de vue.

    Les lignes se prolongent et un plan vertical tombe, coupe, renverse l’espace. 
    Porte à l’échelle de la protostructure, porte à l’échelle de la ville.

    Des interstices, des ouvertures, une perspective sur cette nouvelle installation logée sous le pont.
    Flottement, subversion.



    Rester un moment ou reprendre son chemin.





                            Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)



                            Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)



                            Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)



                            Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)

                                


               Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)          Image Tue Mar 21 2017 10:30:24 GMT+0100 (CET)

                               Perspectives -l'ouverture dans l'écran permet de traverser du regard le reste de la protostructure et des projets


                                                    Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)



                                    Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)



     Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)      Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)   

                                                                                                                              Détails du système de retenu des poutres désaxée par compression


    Image Tue Mar 21 2017 10:30:24 GMT+0100 (CET)      Image Mon Mar 20 2017 08:54:04 GMT+0100 (CET)

                                                            Détails du système de plancher : interstices et assemblages de retenue des solives



    Image Tue Mar 21 2017 13:05:25 GMT+0100 (CET)       Image Tue Mar 21 2017 13:05:25 GMT+0100 (CET)

                                    Détails constructifs : système de rail pour la tenue des pinces assurant la pente et système de tenue de l'écran





        Image Sat Apr 15 2017 02:09:47 GMT+0200 (CEST)Image Sat Apr 15 2017 02:09:47 GMT+0200 (CEST)

                                                                                Plan, coupe longitudinale et coupe désaxée 1:20 



        Image Sat Apr 15 2017 02:13:49 GMT+0200 (CEST)Image Sat Apr 15 2017 02:13:49 GMT+0200 (CEST)

                                                    Plan et coupe transversale 1:40 du projet dans son site - en face de l'entrée du Toni Areal 




                        Image Sat Apr 15 2017 02:18:46 GMT+0200 (CEST)


                              Axonométrie 1:20 - structure porteuse du projet / au 1:5 ensemble de détails constructifs : solives, poutres, cadre de l'écran







  • Filtres et communion

    Par Pauline Viennot-Bourgin, Laura Périat, 20/03/17

    Sous les ponts, sous le tumulte … « Une structure éphémère construite à seule fin d’abriter une impulsion poétique.» 

    Okakura kakuzo

    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_101   ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_102



    Un pin demeure un pin, quel que soit le sol où on le plante. Il grandit et prospère, pourvu qu’on lui fournisse l’eau l’air l’espace et la nourriture nécessaire. Les êtres humains eux aussi ont besoin de nourriture – à la fois physique et spirituelle - . La paix et la quiétude sont de ces éléments que nous nécessitons.  

    Si les progrès de la science et de la technologie ont sans conteste amélioré nos conditions de vie et étendu la prospérité à l’ensemble des nations développées, ils ont également été les vecteurs d’une angoisse profonde. La constante dégradation de l’environnement, la pollution de l’air que nous respirons et de l’eau que nous buvons sont devenues nos réalités quotidiennes.



    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_104



    Parlons d’harmonie, de respect, de pureté, de sérénité.

    La grandeur réside dans les plus menus faits de la vie. 



    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_105 



    Il faut creuser aux racines de l’être pour revenir à l’essentiel et découvrir la beauté au cœur de la vie.

    Prendre un bref instant de répit au milieu d’une vie quotidienne trépidante.



    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_107 ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_106 

    Arrêt - Retour à l’essentiel, retour à soi.



    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_108 ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_109

    Imperfections - asymétrie d’inachèvement (due aux panneaux mobiles) que le jeu de l’imagination peut compléter à sa guise. 



    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_110  

    Arrivée de lumière latérale : les panneaux sont des filtres. L'ombre du pont sert de couverture zénithale.


    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_201

    Monge au 1:40 


    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_202

    Plan et coupe du projet au 1:20


    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_203

    Coupe du projet au 1:20


    ROOMS_AD_viennotbourginpauline-periatlaura_204

    Axonométrie du projet dans la protostructure au 1:20







  • Surge

    Par Daniel Pilsworth, Gimmi Giacuzzi, Natalia Stavrovskaja, 05/03/17

    Week 2

    ___________________________________________________________________________________________________

    SCENE I 

    A desert place. Thunder and Lightning. Enter three witches.

    FIRST WITCH
    When shall we three meet again?
    In thunder, lightning, or in rain?


    SECOND WITCH
    When the hurly-burly's done,
    When the battle's lost and won.


    THIRD WITCH
    That will be ere the set of sun.

        - Macbeth (1606), William Shakespeare

    ________________________________________________________________________________________________

        
        The stages


                                                  
    ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_101 ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_102

                                                 The central stage is partly out of the proto-structure (highest level) with generous proportions


                                        ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_103 

                                                         The vertical stages are not at the same level and offer a more intimate performance 


        The model




                      ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_104




                                              ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_105




         ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_106 ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_107

                                                                                                 Construction details: Claps 


        The drawings




                                                      ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_201 

                                                                                                        Plan/sections 1:40


             ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_202                 ROOMS_AD_pilsworthdaniel-giacuzzigimmi-stavrovskajanatalia_203

                                                                                                    Construction details 1:1