• Aspiration

    Par Pauline Viennot-Bourgin, Manon Fame, Rafael Ferreira Da Silva, 21/10/16

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_133 

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_134 MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_135

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_136

    Les thèmes sur lesquels repose ce projet sont la densité urbaine et la dynamique du piéton et ses ressentis.

    Se trouvent dans le premier thème deux types de densités.  
    D'un côté l'abondance et la diversité architecturale. Celle-ci se rescend par des hauteurs variées et par une superposition de styles architecturaux.
    Le second plâtre montre cette pluralité par une variation du travail des détails. Le troisième plâtre l'illustre par un dessin attentif des volumes.
    D'un autre côté se trouve la densité humaine / piétonne. 
    Ce passage est une zone piétonne très fréquentée. Le travail fait état de ce flux humain au travers des trois escaliers. 

    La présence sur les travaux d'un trottoir, d'escaliers et d'une porte-tambour ouvre un dialogue autour de la dynamique du piéton. En effet, tous ces espaces impliquent une réaction du corps lors du contact.

    Les ressentis humains par rapport à l'échelle et la disposition des éléments sont l'aspiration et le confinement. Ces impressions se ressente sur les produits grâce aux volumes et à la forme de croix produite par le croisement rue - escaliers.

    Monge - Plan et élévation d'une section de rail de tram de Zurich - Plan du second moule

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_211


    Plâtre initial : début de réflexion autour du parcours du piéton.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_137


    Second plâtre : attention portée sur les détails des éléments interagissant avec le piéton.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_138 MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_139

    Perspective de Pauline Viennot-Bourgin

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_212


    Troisième plâtre : mise en valeur de l’espace et des volumes, affinement, épuration.


     MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_140

     MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_141 


     



    Perspective de Rafael Ferreira Da Silva

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_213


    Prises de vue similaires sur les deux dernières maquettes.  

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_142

    MEASURES_AD_viennot-bourgin-da silva_143

  • Amincissement

    Par Pauline Viennot-Bourgin, Rafael Ferreira Da Silva, Manon Fame, 17/10/16

    Le second plâtre est satisfaisant dans sa représentation de la densité urbaine. 

    Toutefois, il est dense et ne transmet pas suffisamment la notion d'espace.

    Pour palier à ce défaut, un troisième plâtre plus illustratif de ce concept vient compléter le projet. 


    Moule du troisième plâtre

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_124 MEASURES_AD_viennot-bourgin_125 MEASURES_AD_viennot-bourgin_126 MEASURES_AD_viennot-bourgin_127


    MEASURES_AD_viennot-bourgin_128  


    Troisième plâtre

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_129MEASURES_AD_viennot-bourgin_130 
    MEASURES_AD_viennot-bourgin_131 MEASURES_AD_viennot-bourgin_132

     

  • Premiers pas dans le plâtre

    Par Pauline Viennot-Bourgin, Rafael Ferreira Da Silva, Manon Fame, 09/10/16

    S'ouvre avec ce premier plâtre un début de réflexion autour du parcours du piéton (présence du tourniquet, des escaliers)

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_117 MEASURES_AD_viennot-bourgin_118

                                       MEASURES_AD_viennot-bourgin_119

    Second plâtre 

    Celui-ci montre les hauteurs des parois du site, contrastant avec le plat de la rue. Saute à l’œil la transition de hauteur entre la rue et les immeubles.

    Les transitions de styles architecturaux sont marquées par le simple détail des fenêtres.

    La forme de croix formée par l’axe rue-escalator illustre le côté gouffre aspirant de cette entrée. 

    De plus il y a la transition route-trottoir, un élément transitoire essentiel de notre zone; le marcheur passe d’un lieu entièrement piéton à une zone où il doit être attentif.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_120 MEASURES_AD_viennot-bourgin_121
    MEASURES_AD_viennot-bourgin_122 MEASURES_AD_viennot-bourgin_123



    Plan retravaillé et début de perspective.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_210


    MEASURES_AD_viennot-bourgin_211

  • Prémices

    Par Pauline Viennot-Bourgin, Manon Fame, Rafael Ferreira Da Silva, 03/10/16

    C’est l’exploration spatiale. 

    Notre choix se porte sur trois éléments d’articulation du parcours du piéton.

    Une porte (« GATE »).

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_101

    Un escalier (« STAIR»), que l’on aperçoit au travers d’une fenêtre. 

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_102

    Un couloir (« Hall ») qui par sa hauteur de plafond et son éclairage participe au bien-être ressenti par le marcheur.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_103

    Par ailleurs, nous avons produit des croquis pour compléter ce début de travail d’observation.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_201   MEASURES_AD_viennot-bourgin_202   MEASURES_AD_viennot-bourgin_203

    Après discussion en studio, chaque groupe s’est vu attribué une zone de la tour Bel Air à mesurer sur plus de 50 points. Le choix de ces repères devant se baser sur les thèmes du parcours du piéton et de la densité urbaine. 

    Ici des croquis que nous avons réalisés lors de nos prises de mesures. 

    La zone D est donc devenue notre lieu de travail. Ci-dessous les croquis des mesures.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_204  MEASURES_AD_viennot-bourgin_205


    MEASURES_AD_viennot-bourgin_206    MEASURES_AD_viennot-bourgin_207




    Pour ce qui est du premier thème, notre espace l’illustrait généreusement.

    Il s’agit de l’entrée d’un complexe commerciale moderne. On y trouve trois escaliers dont deux mécaniques, ce qui démontre la densité de la circulation piétonne à cet endroit.  L’exigence est à la gestion des flux humain, à leur facilitation et voir à leur maximisation.

    Analysons maintenant les impressions que dégage cet espace :

    • Le rétrécissement : On marche dans la longue rue de Genève et on aboutit sur une plateforme de 6 mètres de large.
    • L’aspiration. Cet espace, avec son flux continu de marcheurs et ses escaliers roulants, attire instinctivement. Véritable madeleine de Proust, nous avons revu le terrier dans lequel Alice s’engouffre en poursuivant le lapin.

    Pour ce qui est du sujet de la densité urbaine, cette zone qui nous est dédiée est un privilège.

    En effet, l’ensemble est constitué de bâtiments hétérogènes qui démontrent la recherche à travers les époques d’une optimisation du lieu.

    Tout d’abord au niveau du sol se trouvent les vitrines modernes de plusieurs commerces. Viennent ensuite les façades plus anciennes de la « Tour Bel Air », qui sont elles-mêmes surplombées par des bâtiments récents. Cette pluralité de styles architecturaux  prouve que le lieu est important par sa fréquentation de flux humains, que la densité urbaine y est forte et exige une recherche d’optimisation, temporelle, financière

    Ainsi, l’un des espaces lie le public et le privé (les bureaux dont on voit les fenêtres sur l’escalator).

    Le lieu frappe par ses hauteurs. Le plat de la rue contraste avec la plateforme et les imposantes façades l’encadrant. 

    Les  photos ci-jointes illustrent cela.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_104   MEASURES_AD_viennot-bourgin_105

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_106   MEASURES_AD_viennot-bourgin_107


    Au fil du dessin et grâce aux remarques de la professeure, nous nous sommes rendu compte que les zones importantes à valoriser n’étaient pas forcement celles que l’on croyait. Fort de ce conseil, nous avons donc repris le plan.

    Il faut élargir la zone de rue pour mieux faire ressortir le rétrécissement que produisent les parois des escalators. Il faut insister sur les zones importantes pour le piéton. Le dessin ne doit pas être clos, la rue ainsi que le mur le plus haut que l’on ne peut dessiner en entier ne doivent pas être stoppé par des limites arbitraires.

    Ci-dessus le premier jet de plan ainsi que sa version la plus récente.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_208

    Premier plan



    MEASURES_AD_viennot-bourgin_209

    Dernière version du plan


    Une maquette commence alors à éclore à partir mesures précises que l’on peut relever sur le plan.

    MEASURES_AD_viennot-bourgin_108 MEASURES_AD_viennot-bourgin_109 MEASURES_AD_viennot-bourgin_110
    MEASURES_AD_viennot-bourgin_111 MEASURES_AD_viennot-bourgin_112

    Et pourtant, quand nous reprenons le plan et devons reconstruire un nouveau moule qui illustre mieux les concepts expliqués en automne, nous nous rendons compte à quel point elle était simpliste et sans doute grossière.

    La seconde présente mieux la complexité des hauteurs avec trois hauteurs de plâtres différentes. Une hauteur de plâtre à 1,5 cm de haut au niveau de la route combinée à une autre de 13, 7 cm illustre de façon frappante le dénivelé au niveau des escaliers.

    Nous avons par ailleurs choisi d’ajouter une légère bande transitoire de 3 cm de haut entre les deux autres hauteurs. Celle-ci se situe sous la corniche qui longe la façade à l’est des escaliers. Cette bande file de la rue jusqu’au haut des escaliers le long des murs et adoucie la transition vers l’étranglement,  l’engouffrement. Nous avons donc jugé bon de la démarquer un peu.


    MEASURES_AD_viennot-bourgin_113 MEASURES_AD_viennot-bourgin_114MEASURES_AD_viennot-bourgin_115 MEASURES_AD_viennot-bourgin_116