• ELEMENTS: PARADOXE

    Par sara hahusseau, charlotte jianoux, laurent scherwey, stephan vallon, 08/11/16

    ALBERT CAMUS, Discours de Suède Discours de réception du Prix Nobel de littérature, prononcé à Oslo, le 10 décembre 1957

    « Je ne puis vivre personnellement sans mon art. Mais je n’ai jamais placé cet art au-dessus de tout. S’il m’est nécessaire au contraire, c’est qu’il ne se sépare de personne et me permet de vivre, tel que je suis, au niveau de tous. L’art n’est pas à mes yeux une réjouissance solitaire. Il est un moyen  d’émouvoir le plus grand nombre d’hommes en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes. Il oblige donc l’artiste à ne pas s’isoler ; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle.[ …] L’artiste se forge dans cet-retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s’arracher. » 

                                      Image Sun Nov 13 2016 15:35:32 GMT+0100 (CET)


    MAQUETTES 1:10

    Image Thu Nov 10 2016 09:03:04 GMT+0100 (CET)Image Thu Nov 10 2016 09:03:04 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Nov 10 2016 09:03:04 GMT+0100 (CET)Image Thu Nov 10 2016 09:03:04 GMT+0100 (CET)


    Créer un espace adaptable au processus d’écriture d’un auteur.

    Nous avons construit une table intégrée au mur du site de Lausanne que l’écrivain peut déplacer dans toute la longueur du tunnel selon son envie, retiré ou ouvert à la rue et à la vie extérieur. 

    Nous imaginons Camus et le paradoxe de l’écrivain, comme il l’explique dans son discours de suède : l’écrivain est un être oscillent entre un besoin d’introspection, et de réflexion solitaire et l’obligation d’ouverture sur le monde. Ainsi notre table se déplie en différentes formes et c’est ici que nous rencontrons le paradoxe de l’écrivain. Soit la table se déplie face au mur et l’écrivain se trouve dans un état de concentration et introspection total, soit elle s’ouvre en forme de L et l’écrivain, en posture de contemplation, observe par le fenêtre qui le projette sur la rue et la vie de lausanne en dehors du tunnel.

    La possibilité de transformation  l’espace de travail de l’écrivain est essentiel dans ce projet en jouant sur l’ensemble de possibilité d’ouverture, d’orientation et de disparition de ce bureau. 

    WEEK 3/4 EVOLUTION:

     


    Image Tue Nov 15 2016 22:23:33 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Nov 15 2016 22:20:47 GMT+0100 (CET)


    Monge 1/10                                                                                   


    Image Tue Nov 15 2016 22:30:00 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie 1/10 et détail 1/1


    Image Wed Nov 09 2016 21:26:08 GMT+0100 (CET)



    Image Tue Nov 15 2016 22:34:21 GMT+0100 (CET)

    Monge 1/33



    Image Thu Nov 10 2016 08:01:16 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Nov 10 2016 08:01:16 GMT+0100 (CET)

    Test 1:1


    Image Wed Nov 16 2016 17:08:02 GMT+0100 (CET)Image Wed Nov 16 2016 17:31:21 GMT+0100 (CET)Image Wed Nov 16 2016 19:18:18 GMT+0100 (CET)


    SITE

  • CRITIQUE_1.0

    Par alice biber, basile crelier, charlotte jianoux, diana nabky, emilie morales, flavio gorgone, klea ott, laura schwendimann, laurent scherwey, loic flury, nicolas noth, nikita brunner, Patricia Guaita, pierre musy, roberto trivelli, salimat toturbieva, sara hahusseau, shadia errassas, soraya vidal, stephan vallon, vincent pignard, 18/10/16


    Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)


                                                                                Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)


                                                                              
                                                                                Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)
                                                         
    Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)Image Tue Oct 18 2016 20:35:49 GMT+0200 (CEST)
  • L'OPPOSITION

    Par laurent scherwey, salimat toturbieva, 17/10/16

     Image Tue Oct 25 2016 14:52:57 GMT+0200 (CEST)Image Tue Oct 25 2016 14:52:57 GMT+0200 (CEST)

     

    Image Sun Oct 23 2016 22:52:09 GMT+0200 (CEST)


    L’espace que nous avons étudié se situe entre la rue de l’Ale et la rue des Terraux. Dans ce projet, nous nous sommes concentrés tout d’abord sur l’inflexion quasiment negligeable présente dans le plan vertical d’une des facades etudiées. Par la suite, en analysant la façade en face nous avons remarqué une certaine opposition entre ces deux facades; une des facades est irrégulière et asymétrique, l’autre, au contraire, restaurée, uniforme et structurée. Nous avons d’ailleurs montré le lien entre Zurich et Lausanne en illustrant l’espace négatif de Lausanne et l’espace positif de l’artéfact à Zurich qui se combinaient dans une construction naturelle et complète. L’espace massif qui se formait suite à la superposition de Zurich et Lasanne, illustrait non seulement le contraste spatial et structural entre les deux villes mais aussi la difference d’echelle et la condition espaciale de Zurich et Lausanne. Ainsi, le fil conducteur de notre projet est “l’opposition”, d’abord celle qui se révèle dans la coparaison des deux facades situés l’une en face de l’autre à Lausanne, ensuite, celle qui se manifeste dans la condition spaciale de Zurich et de Lausanne notamment dans la difference d’echelle et le contraste stylistique.




    La construction en perspective de notre plâtre va mettre l’accent sur l’irrégularité des facades ainsi que mettre en valeur l’angle d’inflexion sur une des facades. Elle va dailleurs amplifier l’opposition presente a toutes les echelles.



    Image Sun Oct 23 2016 22:46:36 GMT+0200 (CEST)

    Image Sun Oct 23 2016 22:52:09 GMT+0200 (CEST)    Image Sun Oct 23 2016 22:52:09 GMT+0200 (CEST)




      Image Sun Oct 23 2016 21:55:15 GMT+0200 (CEST)


    Image Sun Oct 23 2016 21:55:15 GMT+0200 (CEST)    Image Sun Oct 23 2016 21:55:15 GMT+0200 (CEST)


  • MEASURES_SITE MODEL

    Par alice biber, basile crelier, charlotte jianoux, diana nabky, emilie morales, flavio gorgone, klea ott, laura schwendimann, laurent scherwey, loic flury, nicolas noth, nikita brunner, Patricia Guaita, pierre musy, roberto trivelli, salimat toturbieva, sara hahusseau, shadia errassas, soraya vidal, stephan vallon, vincent pignard, 15/10/16

    Maquette de scénario



    Image Sat Oct 22 2016 17:02:22 GMT+0200 (CEST)


    Image Sat Oct 22 2016 17:02:22 GMT+0200 (CEST)


    Image Sun Oct 16 2016 12:13:22 GMT+0200  Image Sun Oct 16 2016 12:13:22 GMT+0200



    Image Sun Oct 16 2016 21:55:07 GMT+0200 (CEST)  Image Sun Oct 16 2016 18:31:07 GMT+0200 (CEST)


    Image Mon Oct 17 2016 20:36:18 GMT+0200 (CEST)  Image Mon Oct 17 2016 20:36:18 GMT+0200 (CEST)


    Image Mon Oct 17 2016 20:36:18 GMT+0200 (CEST)