• Planes

    Par klea ott, 21/12/16

                                                      Stratification - Rupture - Tension 


    Le travail a eu pour seule ligne de mire l’oeuvre Die Verwandlung de Franz Kafka. Le but de ce projet a été la retranscription de l’agencement des pièces, mais aussi de l’atmosphère et de la tension ressentie dans la nouvelle.

    Le premier système constructif se base sur un procédé de tissage de tiges en bois. Ceci a permis la stratification des deux murs et traduit ainsi la tension ressentie tout au long de l’oeuvre. Le second reprend le système d’encoche utilisé dans la deuxième phase Elements.

    Ce projet se vit comme une expérience spatiale lors de la traversée de deux murs qui, de l’extérieur se perçoivent comme un monolithe. L’élément clé n’est pas l’aboutissement de la traversée, mais bien les divers moments qui séparent les deux plans horizontaux.

    Le sol naissant du noyau de la protostructure définit un espace libre qui s’oppose à celui entièrement clos situé plus haut. Ce dernier plan permet l’expression de la dualité entre Gregor Samsa, le protagoniste principal, et son entourage.


    Image Wed Dec 21 2016 23:29:24 GMT+0100 (CET)


    MONGE 1:66

    Image Thu Jan 12 2017 08:23:05 GMT+0100 (CET)


    MAQUETTE 1:20

    Image Wed Dec 21 2016 23:29:24 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Jan 12 2017 02:26:22 GMT+0100 (CET)


    DETAILS CONSTRUCTIFS

    Image Thu Jan 12 2017 02:26:22 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Jan 12 2017 02:26:22 GMT+0100 (CET)


    MONGE 1:20

    Image Thu Jan 12 2017 08:26:43 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Jan 12 2017 08:33:18 GMT+0100 (CET)


    Détail MONGE 1:20 Niche (Chambre de Gregor Samsa)

    Image Thu Jan 12 2017 02:26:22 GMT+0100 (CET)


    AXONOMETRIE 1:20

    Image Fri Jan 13 2017 17:39:01 GMT+0100 (CET)
  • PLANES - FINAL

    Par flavio gorgone, 19/12/16


    Image Wed Dec 21 2016 16:46:11 GMT+0100 (CET)



    TENSION - RYTHME - FRAGILITÉ


    Le travail a débuté par une recherche formelle et thématique sur deux oeuvres contemporaines majeures : le tableau New York Movie d'Edward Hopper, et le ballet avec Martha Graham Night Journey reprenant la célèbre pièce de Sophocles Oedipe Roi.

    Le système constructif consiste en un tissage des tiges en bois à l’intérieur de la proto-structure. Ceci a pour but d’exprimer la tension et le rythme perçus chez Martha Graham lors de sa danse tragique.

    Les mouvements saccadés des corps sont retranscrits par la fragmentation des espaces en trois plans superposés dont une pente qui apporte le dynamisme à la structure. 

    Ces plans sont eux-mêmes délimités par le bois afin de mettre en évidence un protagoniste lors d’un acte précis ; différents moments spatiaux sont ainsi marqués.

    Par ailleurs, la fragilité constructive et la légèreté que la structure en bois génère implique un effet de contraste avec le volume de l’ensemble de l’élément.

    Une recherche de hauteur et de verticalité a été central lors du processus de conception ; ceci consolide l’effet de tension et apporte une dimension vertigineuse au projet.


    Night Journey, ballet avec Martha Graham, 1961.













    New York Movie, Edward Hopper, 1939.

    Image Mon Dec 19 2016 23:22:50 GMT+0100 (CET)



    Monge 1 : 66 // PROCESS 

    Image Tue Dec 20 2016 07:38:52 GMT+0100 (CET)



     Axonométrie 1 : 20 





    Image Tue Dec 20 2016 07:40:08 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 21 2016 16:46:11 GMT+0100 (CET)



    Monge 1 : 20 // FINAL 

    Image Tue Dec 20 2016 07:41:30 GMT+0100 (CET)



    Projet Proto-stucture 1 : 20  // FINAL

    Image Mon Dec 19 2016 23:40:38 GMT+0100 (CET)  Image Wed Dec 21 2016 16:46:11 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 21 2016 16:46:11 GMT+0100 (CET)  Image Wed Dec 21 2016 16:46:11 GMT+0100 (CET)


  • Planes Process

    Par pierre musy, 19/12/16


                                                          Intersection - Légèreté - Continuité


    Le travail a débuté par une recherche formelle et thématique sur une oeuvre contemporaine majeure : le tableau « New York Movie » de Edward Hopper.


    Le système constructif consiste en une dualité aussi bien spatiale que formelle.
    Tout d’abord, une surface blanche et neutre vient constituer la scène et offre du dynamisme grâce à une pente de 6°, puis une structure en bois est tissée à la verticale : celle-ci vient couper de manière abrupte le plan incliné, faisant alors référence à l’écran de cinéma du tableau de Hopper, et ayant pour but de dégager les lignes directrices de la proto-structure.


    Par ailleurs, la séparation des espaces qu’engendre l’écran induit un mouvement prédéterminé autour de l’ouverture et à travers l’ensemble du plan incliné. Un parcours se dessine alors et un choix limité de possibilité contraint le protagoniste à utiliser les chemins voulus.

                                                                     Correspondances

                                                    La Nature est un temple où de vivants piliers

                                                    Laissent parfois sortir de confuses paroles ;

                                                    L'homme y passe à travers des forêts de symboles

                                                    Qui l'observent avec des regards familiers.

                                                    Comme de longs échos qui de loin se confondent

                                                    Dans une ténébreuse et profonde unité,

                                                    Vaste comme la nuit et comme la clarté,

                                                    Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

                                                    II est des parfums frais comme des chairs d'enfants,

                                                    Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,

                                                    - Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

                                                    Ayant l'expansion des choses infinies,

                                                    Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,

                                                    Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.

                                                                      Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal


    Image Mon Dec 19 2016 22:20:09 GMT+0100 (CET)  Image Mon Dec 19 2016 22:20:09 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 19 2016 22:20:09 GMT+0100 (CET)  Image Mon Dec 19 2016 22:20:09 GMT+0100 (CET)

     

    Image Mon Dec 19 2016 22:20:09 GMT+0100 (CET)

    Détails Constructif 1:20


    Image Wed Jan 11 2017 17:32:08 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Jan 11 2017 17:28:43 GMT+0100 (CET)

    Pente dévoilée par la proto-structure


    Image Wed Jan 11 2017 17:32:08 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Jan 11 2017 17:37:22 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Jan 11 2017 17:37:22 GMT+0100 (CET)

    L'écran et son ouverture 


    Image Wed Jan 11 2017 17:37:22 GMT+0100 (CET)

    Détail constructif sous le pente


    Image Tue Dec 20 2016 07:50:40 GMT+0100 (CET)

     Monges & Axonométrie 1:66



    Image Thu Jan 12 2017 10:15:36 GMT+0100 (CET)

    Elévation 1:20


    Image Thu Jan 12 2017 10:17:19 GMT+0100 (CET)

    Plan 1:20



    Image Thu Jan 12 2017 10:11:07 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie pente 1:20


    Image Wed Dec 21 2016 22:02:54 GMT+0100 (CET)

    Test de plâtre


    Image Wed Jan 11 2017 17:06:35 GMT+0100 (CET)

    Deuxième test 


    Image Wed Jan 11 2017 17:06:35 GMT+0100 (CET)

    Troisième test


    Image Wed Jan 11 2017 17:20:09 GMT+0100 (CET)

    Jour de critique au Rolex Center



  • INTERSTICE - DUALITE - ARTICULATION

    Par vincent pignard, 19/12/16

    Le projet a débuté par la peinture Bank Stock Office de Joseph GANDY dans laquelle nous avons choisi un fragment constitué de deux espaces séparés par un mur d'environ un mètre dix de haut.

    Etant intéressé par ce mur et ayant déjà travaillé sur des espaces intersticiels, j'ai pris la décision d'axer le projet sur l'articulation de ce mur. j'ai donc ouvert le mur pour créer un troisième espace traversable de toute part, entre les deux premiers espaces.

    Ce mur articulé crée donc un espace de passage ouvert, où le personnage ne sait plus s'il est à l'intérieur ou à l'extérieur de la structure.

    La présence d'une porte amplifie d'autant plus ce procédé, le personnage qui la franchit entre dans un espace sensé être clos, pourtant, celui-ci est complètement ouvert.


    Image Tue Dec 20 2016 07:58:07 GMT+0100 (CET)




    Image Tue Dec 20 2016 08:04:04 GMT+0100 (CET)

    Monge 1:66



    Image Tue Dec 20 2016 08:01:34 GMT+0100 (CET)

    Monge 1:20


    Axonométrie

    Image Thu Dec 22 2016 22:54:27 GMT+0100 (CET)



     Image Mon Dec 19 2016 19:51:44 GMT+0100  Image Mon Dec 19 2016 19:51:44 GMT+0100  Image Mon Dec 19 2016 19:51:44 GMT+0100

      

    Image Mon Dec 19 2016 19:51:44 GMT+0100          Image Mon Dec 19 2016 19:51:44 GMT+0100


  • PLANES PROCESS

    Par loic flury, 05/12/16

    ANGLE / EMPRUNTE / SEUIL


    "I find in working always the disturbing intrusion of elements not a part of my most interested vision, and the inevitable obliteration and replacement of this vision by the work itself as it proceeds. "

    - Edward Hopper


    Le travail a débuté sur une recherche de deux plans et comment ceux-ci interagissaient entre eux et avec la proto structure. 

    Les questions qui se posaient étaient alors l'orientation de ces plans ainsi que leur construction. 

    Il résulte de cette recherche deux plans orientés dans l'oblique qui viennent briser la géométrie de la proto structure. Le système constructif en T et en L consiste à doubler les éléments de la structure. Ainsi il assume cette géométrie et la met en avant au moyen de nervures, empruntes dans le sol.

     L'espace possède plusieurs textures qui se retrouvent dans les deux plans et parois.  Ces différentes textures et les emplacements des éléments  sont inspirés de la peinture Rooms by the Sea  de Edward Hopper.


    Image Mon Dec 19 2016 17:59:51 GMT+0100 (CET)


    Maquette test n°4


    Image Wed Dec 07 2016 09:40:44 GMT+0100 (CET)


    Rooms by the Sea, Edward Hopper



    Image Mon Dec 19 2016 18:11:21 GMT+0100 (CET)

    Dessin de recherche Monges 1:66



    Image Mon Dec 19 2016 18:12:51 GMT+0100 (CET)

    Dessin de recherche Plan 1:20




    Image Mon Dec 19 2016 18:16:03 GMT+0100 (CET)

    Dessin de recherche Coupe 1:20




    Image Mon Dec 19 2016 18:24:26 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie système de construction 1:20


    Image Mon Dec 05 2016 14:36:28 GMT+0100 (CET)  Image Mon Dec 05 2016 14:36:28 GMT+0100 (CET)


    Maquette test n°1 1:20


    Image Mon Dec 05 2016 14:36:28 GMT+0100 (CET)   Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)

    Maquette test n°1 1:20 


    Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)  Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)

    Maquette test n°2 1:20                                          Maquette test n°3 1:20


    Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)


    Maquette test n°4 1:20


    Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)  Image Mon Dec 19 2016 13:56:01 GMT+0100 (CET)


    Maquette test n°4 1:20      


    Image Mon Dec 19 2016 15:26:06 GMT+0100 (CET)


    Maquette test n°4 1:20