• perspective de l'intérieure | dessin

    Par Leonne Vögelin, 19/12/16



    Image Mon Dec 19 2016 19:37:07 GMT+0100 (CET)


    perspective de l'intérieure | escalier 




  • plans en positions | finale

    Par Leonne Vögelin, 19/12/16



    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    maquette finale monter sur la proto-structure | vue orthogonale


    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    plan 1:20



    mur central

    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    le mur central et les escaliers encastrer | maquette dans la proto-structure


    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    dessin de construction 1:20 | mur central



    mur courbé

    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    mur courbé  dans la proto-structure | maquette


    Image Mon Dec 19 2016 19:13:09 GMT+0100 (CET)

    dessin de construction | mur courbé




  • des images d'imagination | inspiration

    Par Leonne Vögelin, 12/12/16


    Image Mon Dec 12 2016 19:46:01 GMT+0100 (CET)

    Adolphe Appia, décore d'Orpheus à Hellerau (Dresden, Allemagne), 1913



    Image Mon Dec 12 2016 19:46:01 GMT+0100 (CET)

    Unité d'Habitation, Le Corbusier, 1952

     

                                                                                                         Un escalier peut définir un espace, il peut l'agencer.

                                                                                                        C'est l'élément central qui connecte et donne accès.

                                                                               Il peut remplir un entier et en même temps être le décor d'une pièce.




    Image Mon Dec 12 2016 19:46:01 GMT+0100 (CET)

    Square Depression, Bruce Naumann, Münster, 1977/2007


    L'effet d'un sol incliné n'est pas seulement le changement du regard et                                                       de la vue,

    ça crée une nouvelle façon                                                                                                                      de voir, 

    d'admettre l'espace autour.

    Une nouvelle relation entre le corps et l'espace.







                                                                                    L'HISTOIRE


                    Un mur s’étale devant le regard de cette petite créature, enroulée parterre et tremblant de peur. 

                                                    Lentement elle lève sa tête, deux grands yeux noirs, 

                                            vitreux de toutes les larmes, regardent cherchant dans le vide, 

                                                                                dans le pénombre

                                                                            sans trouver une fuite. 

        Elle crie, un son inhumain, animal s’envole et se répète dans l’indéfini de la pénombre. avec ses mains elle cherche à  

                                                                         tâtons son environnement: 

                                                                                    des murs. 

                                                                                lisses et froids. 

                                                                            sombres et étroits. 

                     en se levant sur ces quatre pattes, elle serpente le long du mur, franchissant la dénivellation du sol, en

                                    arrivant dans un espace éclairé par une lumière lointaine, presque introuvable, 

                                                                           avalée par la distance, 

                                                                          dominée par l’obscurité. 

    un bruit animal se sauve de ses lèvres en courant vers la possibilité d’échapper. a peine passable d’enfiler, elle se relâche vers des escaliers, encastrés dans un mur, plus haut et plus bas en même temps. en gravissant les marches de l’escalier

                                                                           une légèreté se déploie 

                                                                                    pulsante, 

                                                                                    battante, 

                                                                                    vivante. 

    une marche s’allonge dans un mur acheminant vers une luminosité blanche venant de partout et de nulle part. avec ses  

                  mains , se posant près de l’ouverture ses grands yeux noirs larmoyants d’illumination clignotent et 

                                                                               dépassent l’infinit. 



  • le mur central | construction en carton II

    Par Leonne Vögelin, 11/12/16

    deuxième expérience 


    Image Sun Dec 11 2016 19:46:34 GMT+0100 (CET)

    mur central en carton artisanal 

    Image Sun Dec 11 2016 19:53:43 GMT+0100 (CET)

  • le mur central | construction en carton I

    Par Leonne Vögelin, 05/12/16

    première expérience                                                                                                                      


    après avoir fini la maquette du mur on se retrouve peu avant l'explosion: 


    des améliorations 

    de fautes

    des changement

    des dessins

    des idées


    le succès pour recommencer!

    Image Sat Dec 10 2016 13:56:20 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 11 2016 19:33:20 GMT+0100 (CET)

    le mur central en carton artisanal                                                                      vue à l'intérieure