• Week 3

    Par Nolwenn Chamorel, 03/12/17




        Image Sun Dec 03 2017 20:28:16 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 03 2017 20:28:16 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 03 2017 20:28:16 GMT+0100 (CET)


                                                   Intégration dans la protostructure, 1:20                                              





  • Week 1 & 2

    Par Nolwenn Chamorel, 26/11/17


    Narration:


    Mon projet a pour but de reprendre de manière forte la scission, déjà présente dans les deux premières phases de Measure et Elements. La proto-structure est directement coupée par deux plans presque à l’horizontal. Ceux-ci se superposent mais sont espacés l’un de l’autre, créant ainsi un vide; un autre espace. L'espace entre ces deux plans donnent l’impression que la partie du haut de la poto-strucutre tient en lévitation.  


    Inspirations:


    Image Sun Nov 26 2017 14:20:09 GMT+0100 (CET)


    Inspiration de Elements, cut chair

    Peter Bristol



    “On peut parler de deux façons de la ville de DorothéeÞ:dire que quatre tours d’aluminium s’élèvent de ses murs flanquant sept portes à pont-

    levis à ressort qui enjambent le fossé dont l’eau alimente quatre canaux de couleur verte qui traversent la ville et la divisent en neuf quartiers,

    chacun de trois cents maisons et sept cents cheminéesÞ; et, tenant compte de ce que les filles à marier d’un quartier épousent des jeunes gens

    d’un autre quartier et que leurs familles échangent entre elles les marchandises que chacune possède à l’exclusion de toute autreÞ: bergamotes,

    oeufs d’esturgeon, astrolabes, améthystes, faire sur la base de ces données les calculs nécessaires pour savoir tout ce qu’on voudra de la ville

    touchant le passé, le présent, l’avenirÞ; ou alors dire comme le chamelier qui me conduisit là-basÞ: «ÞJ’y arrivai dans la première jeunesse, un

    matin, beaucoup de monde se dirigeait vivement dans les rues vers le marché, les femmes avaient de belles dents et vous regardaient droit dans

    les yeux, trois soldats sur une estrade jouaient de la clarinette, tout autour partout tournaient les roues et flottaient au vent les affiches peintes.

    Jusqu’alors je n’avais connu que le désert et les pistes des caravanes.”

    Les cités invisibles, Italo Calvino



                                                                             Image Sun Nov 26 2017 07:57:55 GMT+0100 (CET)

                                                                                   El Lissitzky, Proun 

                                                                      Projet pour l'affirmation du nouveau  


    "El Lissitzky donnent une nouvelle dimension à l'espace, celui de la peinture qui n'est plus une surface plane mais qui s'étend vers l'infini par la tension des formes, la transparence des couleurs, le dynamisme et la perspective de la construction."     





    Image Sun Nov 26 2017 11:46:08 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 26 2017 14:10:08 GMT+0100 (CET)

        Prototype de la partie centrale de la proto-structure                                                                              Prototype de face 

                                


  • CRITIQUE ELEMENTS

    Par Achille Pidoux, Amélie Gaillet, Driss Veyry, Duncan Fouchet, elena chiavi, Franck Ahandza Bekolo, Léna Reesink, Mélodie Amorim Natario, Noah Ajani, Nolwenn Chamorel, Paola Bergier, Rémi Madrona, Sébastien Hasler, Victoire Joëssel, Yasmine Sefraoui, Yassine Sam, 20/11/17


                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                    Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



  • ELEMENTS W4

    Par Duncan Fouchet, Mélodie Amorim Natario, Nolwenn Chamorel, Victoire Joëssel, 19/11/17

    Week 4 


    Afin un s'assurer transport optimal, nous avons créer un système en 4 modules qui s'emboitent et se fixent à l'aide de tiges filetées, surmontés d'un tapis de lattes se déroulant sur la structure.

    Notre élément se positionne comme prévu dans la direction du bâtiment de Bruxelles, tandis que les lattes, elles, reprennent la direction du pont de Malley ; ceci reprend l'idée de scission travaillée dans la phase MEASURES.



      Image Mon Nov 20 2017 08:16:34 GMT+0100 (Paris, Madrid)     Image Mon Nov 20 2017 08:16:34 GMT+0100 (Paris, Madrid)  

     Axonométrie 1:5 - 1:10 - 1:20                                                                                      Projection Monge            



     Image Mon Nov 20 2017 08:16:34 GMT+0100 (Paris, Madrid)

    Détail constructif 1:10 - 1:20




    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)
    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)

    Module assemblés sur le site

    Structure de l'élément




    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)
    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)


    Elément complet sur le site




    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)
    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)


    Utilisation de l'élément




    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)


    Méthode de montage des lattes : tapis déroulant


    Et pourquoi pas une autre manière de voir le lit :


    Image Sun Nov 19 2017 19:01:21 GMT+0100 (CET)



  • BED'S NARRATION

    Par Achille Pidoux, Amélie Gaillet, Driss Veyry, Duncan Fouchet, elena chiavi, Franck Ahandza Bekolo, Léna Reesink, Mélodie Amorim Natario, Noah Ajani, Nolwenn Chamorel, Paola Bergier, Rémi Madrona, Sébastien Hasler, Victoire Joëssel, Yasmine Sefraoui, Yassine Sam, 12/11/17

    BED'S NARRATION


    La phase de MEASURES nous a fait étudier la structure du quartier de Malley; tenté de comprendre son organisation et son activité, et nous avons aussi rencontré ses résidents curieux de nos prises de mesures au pull ou bien aux écouteurs, alors qu'un mètre était probablement délaissé quelques mètres plus loin. Le quartier est soit urbain, soit industriel, mais toujours bruyant,agité et les friches oppressantes.

    Il manquait quelque chose : sans se concerter, l'idée du lit est toujours revenue, tout comme celle d'un  endroit de repos et de protection. Nous avons donc une preuve de 4 éléments, qui vient souligner ce manque d'espace où l'on peut contempler ou simplement être passif. Chaque lit est une interprétation de l'objet; et au lieu d'en créer un réplique fonctionnelle, il nous est paru évident d'en tirer l'essence, se focaliser sur une seule caractéristique : le cocon protecteur ou alors un espace qui convie un passant au repos; une structure qui se fond dans son décor ou bien qui vient briser une logique.


      



    Cette manière de se fondre dans le décor a été déterminante, et chaque groupe est venu se fondre dans son espace, en utilisant chaque rebord, ligne structurelle ou objet, pour s'asseoir, se coucher ou s'accrocher : cette notion de point d'appui est capitale pour que l'hybride s'intègre dans une spatialité, et ne soit plus un module mais une nouvelle partie de celle-ci. Une fois le lit intégré dans l'hybride, notre soucis de coloniser Malley s'est découpé en stratégies multiple : utiliser une bulle ou une pente comme support, un arbre comme lien vertical, un rebord comme pilier. Les questions de contact ou de cohérence structurelle poussent les morceaux de bois à se joindre afin d'être utile ou alors visuellement révélateur d'une courbe, d'un axe ou d'une vue. 


      



    Chacun des projets a sa propre histoire, son message a révéler, tout en partageant sa base de lit, et de point d'appui.