• Modulation spatiale

    Par Julien Pignat, 18/12/17


    Un plan,

    qui s'étire dans une autre dimension.

    Une extrusion,

    diagonale.

    Elle naît du mouvement,

    révèle une deuxième direction

    et un espace qui pose des questions

       




    PLANES_AD_pignatjulien_10


    ________________

    Porte vue de l'extérieur



    PLANES_AD_pignatjulien_11

    ________________

    Interstice et légèreté suggérant un mouvement



    PLANES_AD_pignatjulien_12

    _______________

    Position de la porte en lumière




    PLANES_AD_pignatjulien_13_______________

    La paroi ouverte avec son rail coulissant en haut




    PLANES_AD_pignatjulien_14


    _______________

    L'ouverture de la paroi offre un  nouvel espace et obstrue un flux par le déplacement de la passerelle.

        Cette dualité pose des questions. Sommes-nous dans un espace de transition, comme le suggère l'ouverture, ou alors dans un espace qui invite à l'arrêt par la création d'une alcôve et la disparition de la passerelle? 

    L'impossibilité de parcourir cette dernière et de sortir par la porte en un déplacement unique traduit cette ambivalence auprès de l'utilisateur.



                           PLANES_AD_pignatjulien_15

    _______________

    Axonométrie spatiale



             PLANES_AD_pignatjulien_16     PLANES_AD_pignatjulien_17

    _______________

    Plan, coupes et axonométrie pour la construction



    PLANES_AD_pignatjulien_18

    _______________

    Plan du mécanisme



    Le mouvement est-il finalement nécessaire? Il permet tout de même la mise en exergue de l'ambivalence entre un espace de transition et un espace d'arrêt tout en offrant de nouveaux points de vue. Néanmoins, son absence pourrait ouvrir d'autres pistes pour la suite, comme la création d'éléments constructifs dont les positions sont étroitement liés par une logique, à l'image de l'interdépendance entre la porte et la passerelle, sans qu'il ne puissent toutefois être déplacés. Ou alors, travailler sur les espaces créés par élévation de façades non contiguës, à l'image de Mies van der Rohe, que l'on retrouve ici lors de l'ouverture de la porte qui décale la façade.



  • Déploiement spatial

    Par Julien Pignat, 03/12/17


    Un pas,

    Deux pas,

    Et voilà que du plat

    Le volume se déploie.

                                                                                  

                                            Il s'étire, s'étend, offre un nouvel espace.



    PLANES_AD_pignatjulien_08

        _______________________

     Vue de la façade, sans passerelle d'accès



    PLANES_AD_pignatjulien_09

    _______________________

    Vue du volume intérieur




  • Façade aérienne

    Par Julien Pignat, 26/11/17




    Lumière

             Illusion

    Flottement    

     Révélation



     

        PLANES_AD_pignatjulien_03    PLANES_AD_pignatjulien_04

            Effet de lumière sur plâtre, hors protostructure





    "I am interested in the physicality of light itself"

                                                     James Turrell






             PLANES_AD_pignatjulien_05                  PLANES_AD_pignatjulien_06                       PLANES_AD_pignatjulien_07



      Felice Varini, Piet Mondrian et James Turrell



  • Flottement

    Par Julien Pignat, 23/11/17



    PLANES_AD_pignatjulien_01



    PLANES_AD_pignatjulien_02



      L'optique nous dira que la profondeur naît de l'interaction du plateau horizontal et de la succession de plans verticaux [...]

                                                                                                                                            Sébastien Grosset, Alice_Codex, 2017/2018 PLANES

  • ELEMENTS - CRITIQUE

    Par Amélie Chiffelle, aurelie dupuis, Claire Montégudet, Hibiki Masaki, Julien Pignat, Lara Bertholet, Luca Hoser, Manon Amsler, Raoul Cordoba, Sarah Von Steiger, Timon Voide, Tina Regelin, Vlora Seljmani, 17/11/17

                                                                                            MALLEY, 0845, 13 OCTOBRE 2017

    STUDIOS CHIAVI, MARECHAL, DUPUIS

    ELEMENTS_AD_studiodupuis_01 ELEMENTS_AD_studiodupuis_02ELEMENTS_AD_studiodupuis_03 ELEMENTS_AD_studiodupuis_04ELEMENTS_AD_studiodupuis_05 ELEMENTS_AD_studiodupuis_06ELEMENTS_AD_studiodupuis_07

    Creating a "hybrid" between the vertical and the horizontal, are achieved by selecting objects between a table, a bed, a door or a window.

    Through this process, we sought not only to create a structure that incorporates these fundamental fonctions, but also to use this hybrid combination to bring life to a mind-opening sensation, at both the humain-scale and the city-scale.

    We have then looked closely at what characterizes our surrounding ecosystem, then used these hints to completely embed our hybrid element into its environment

    As the dictionary Merriam Webster defines the word element: "the state or sphere, natural or suited to a person, place or thing", our structures try to become more like a natural extension of its surrounding reality

    We are proud to say that each and every one of our constructions are elegantly integrated into the city of Malley, revealing a profound and meaningful connection with the cityscape.