• Semaine 5

    Par Morgane Angelozzi, 18/12/17

                           

                 Image Thu Dec 21 2017 23:34:49 GMT+0100 (CET)    Image Thu Dec 21 2017 23:34:49 GMT+0100 (CET)



                       


               Image Thu Dec 21 2017 23:34:49 GMT+0100 (CET)        Image Thu Dec 21 2017 23:34:49 GMT+0100 (CET)


     Lorsque l'on est à l'intérieur des deux parois, on perçoit un espace sombre et opressant par la hauteur des parois et par la présence de cette forme qui ressort du mur. 

    Le creux qui se forme dans l'angle est un espace restreint où l'on peut venir se nicher. L'inclinaison du dossier s'adapte à la position de notre corps, et la lumière, qui s'infiltre à l'intérieur crée un espace chaleureux.

    Une baguette de la protostructure vient refermer le cocon afin d'établir un espace protégé.



                                                


                                            Image Thu Dec 21 2017 18:17:43 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie / 1:40




                                            Image Thu Dec 21 2017 23:34:49 GMT+0100 (CET)

                                            

    Perspective / 1:50



  • FINAL

    Par Julie Morel, 17/12/17


    L'inspiration est venue du projet précédent  Elements  dans lequel nous avions imaginé et construit un ''peigne'' laissant la lumière passer comme un filtre. Je me suis alors intéressée aux maisons japonaises et aux jeux d'ombre et de lumière.

    J'ai voulu créer plusieurs espaces avec chacun sa particularité : ainsi, une trame a été définie établissant un parcours dans ces espaces mais laissant ceux-ci plutôt libres et sans conditionnement. Cette trame est reportée sur quatre plans horizontaux et l'extension des dalles est envisageable.

    La circulation se fait différemment dans chaque espace et une relation entre les plans horizontaux est créée par les ouvertures définies par la trame. Le plan horizontal le plus bas, posé sur la protostructure, est celui offrant la plus grande densité d'éléments verticaux soulignant le déplacement difficile et la plus grande obscurité avec une hauteur basse accentuant le confinement. On retrouve également l'idée de l'ascension grâce aux différents arrangements des pans verticaux qui sont moins nombreux dans les espaces supérieurs créant des plans plus aérés.



                    PLANES_CF_moreljulie_13

                    Une relation différente entre chaque espace


                    PLANES_CF_moreljulie_12



                    PLANES_CF_moreljulie_11



                    PLANES_CF_moreljulie_10

                    Densité


                    PLANES_CF_moreljulie_09



                    PLANES_CF_moreljulie_08



                    PLANES_CF_moreljulie_07

                    Axonométrie éclatée - échelle 1:40


                    PLANES_CF_moreljulie_06

                    Coupe - échelle 1:20


                    PLANES_CF_moreljulie_05

                    Elevation - échelle 1:20


                    PLANES_CF_moreljulie_04
                    Plan - échelle 1:20


                    PLANES_CF_moreljulie_03

                    Planche libre - échelle 1:20 - plan des différents espaces


  • FINAL POST

    Par Nadia Doriot, 03/12/17



    La perception pas à pas                                 Image Sun Dec 03 2017 13:48:17 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)  
    Première étape, première mise en contact: 

    les sensations dérivées des organes des sens entrent en jeux,
    la perception externe opère.

    Second stage:

    prise de conscience des processus mentaux,
    les émotions débarquent,
    la perception interne prend place.








    Première esquisse : 

    Illustration du chemin épatant que peut prendre la perception.


             Image Sun Dec 03 2017 13:48:17 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)     Image Sun Dec 03 2017 13:48:17 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


     






    Suite de la recherche :

    Mise en œuvre d'un système constructif 
    et intégration à la protostructure



                  Image Sun Dec 17 2017 23:17:06 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)        Image Sun Dec 17 2017 23:17:06 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)





    Rapport au corps                             Image Mon Dec 18 2017 00:00:17 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)
    et forme de l'espace intérieur






    Image Mon Dec 18 2017 00:00:17 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)









    Projet final :

    Promenade et découverte, d'un espace qui évolue en harmonie avec nôtre être.


    "géométrie"

    intrigante?            Image Mon Dec 18 2017 00:57:28 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

    on tourne autour            Image Mon Dec 18 2017 00:57:28 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)




    et tourne encore            Image Mon Dec 18 2017 00:14:45 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)




                           Image Mon Dec 18 2017 00:14:45 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)





    se laisse emmener, s'y aventure


                Image Mon Dec 18 2017 01:08:56 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

                         Image Mon Dec 18 2017 01:08:56 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


                         Image Mon Dec 18 2017 01:19:36 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)




    s'y pose sûrement et s'y repose


                         Image Mon Dec 18 2017 01:19:36 GMT+0100 (Europe de l’Ouest) 


                         Image Mon Dec 18 2017 01:19:36 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)





    réalise peut-être, la complexité illimitée de nos jugements et nos pensées.


                         Image Mon Dec 18 2017 01:19:36 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)






    Dessins

    Coupes, plan et axonométrie




        Image Thu Dec 21 2017 13:23:24 GMT+0100 (Europe de l’Ouest) Image Thu Dec 21 2017 13:23:24 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

                                                                                           Image Thu Dec 21 2017 13:23:24 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)             Image Thu Dec 21 2017 13:23:24 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


















  • Réalisation à l'échelle 1/1

    Par Alan Von Arx Carrascal, Elina Reymond, Joakin Gebert, Laura Vuffray, 12/11/17

    Lorsque nous sommes venus choisir un lieu, beaucoup d'endroits ont attiré notre attention mais c'est l'espace autour de ces deux pots de fleurs qui a suscité notre curiosité. Ces jardinières sont apparement inutilisées comme oubliées si l'on en juge les quelques touffes de mauvaises herbes qui en dépassent. Mais en réalité, ces jardinières sont des éléments phares de l'espace mais leur fonction a dérivé : à défaut d'y planter des fleurs, les gens y attachent leurs lacets, posent leurs courses, s'assoient quelques instants avant de prendre le bus, y appuient leurs vélos... Ce lieu d'apparence anodine et obsolète se révèle donc comme un lieu de sédentarité temporaire.

    Nous avons donc décidé de nous jouer de cet aspect du lieu, en créant un élément absurde et ludique. Dès lors nous choisissons d'elaborer une construction qui dévie elle  aussi de l'utilisation que l'on pourrait lui imaginer. Une table trop haute dont les lattes tournent lorsque l'on y pose quelque chose, une porte tournante mais au travers de laquelle on pourrait aisément passer, des bancs sur lesquels il devient inconfortable de s'asseoir car ceux-ci sont complètement évidés, une fenêtre pleine dans un cadre et une porte vide, transparente.

    Au final, la construction gère le flux constant entre les commerçants, les consommateurs, les écoliers et les passants, permettant un arrêt de quelques instants tout en gardant une accroche avec ce lieu obsolète et ces jardinières qui soulignent le sentiment d'absurdité.

    Image Mon Nov 20 2017 17:24:22 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 20 2017 17:24:22 GMT+0100 (CET)


    Detail: La croix

    Image Mon Nov 20 2017 19:28:24 GMT+0100 (CET)


    Detail: L'axe dans le cadre

    Image Mon Nov 20 2017 19:28:24 GMT+0100 (CET)



    Mouvement de notre élément:


    Image Tue Nov 21 2017 12:09:14 GMT+0100 (CET)


  • WEEK 4

    Par Julie Morel, Tiago Da Silva Teixeira, 17/10/17

             The ''infinite'' path

            Oppression

    The building we are working on stands in the urban area of Malley. the traffic is dense but we feel oppressed on this sloping path, and paradoxically we feel lonely. This emotion is unpleasant and grows with the big front roof of the building. Further more, this road doesn't seem to lead us somewhere, because the only thing we see is a big two meter weight wall in the end. Despite all of it, we manage to find a loophole behind this imposing building, loophole connected to another road, giving us back to the urban area. 


                    Draft of the perspectives

                    Image Thu Nov 16 2017 14:02:47 GMT+0100 (CET)


                                   
                    Image Tue Oct 17 2017 18:50:14 GMT+0200 (CEST)

                    Scale:1:132


                    Third mold

                    Image Tue Oct 17 2017 18:34:05 GMT+0200 (CEST)

                  


                    Image Tue Oct 17 2017 18:34:05 GMT+0200 (CEST)

                    Material: Cardboard  (sizes: 2 to 4 mm)  Scale: 1:132

                                    

                    Third cast


                    Image Sat Nov 04 2017 17:55:58 GMT+0100 (CET)



                    Image Tue Oct 17 2017 19:09:04 GMT+0200 (CEST)

                    Material: Plaster