• Projet final

    Par Bruno Pinto de Oliveira, Lionel Scherz, Marion Beuchat, Stefania Semenova, 20/11/17




    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)


    Point de vu dirigé vers la scène et ses spectateurs




    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)



    Point de vue dirigé vers la foret et le viaduc, ouverture vers le monde




    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)



    Élément vu de face




    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)



    Élément vu de côté




    Plan du site en direction de la forêt et du viaduc Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)


     Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)Plan du site en direction de la scène et de ses spectateurs


    Notre élément est un hybride entre le lit et la fenêtre. Nous nous sommes appuyé surtout sur ce que représente le lit en tant qu'élément horizontal : le confort, l’intimité et une certaine protection. Nous avions comme idée d’utiliser la végétation alentours pour créer une sorte de cocon protecteur sans avoir à ajouter des parois qui fermeraient l’élément. Tout naturellement nous est venu l’idée d’utiliser la fenêtre pour ouvrir la vision sur ce grand panorama et les possibilité qu’offre la cuvette en terme de perspective. Notre idée de départ était de se rapprocher du concept d'observatoir, pour cela nous nous sommes penché sur un objet précis qui est la longue vue (inversé), qui permet de se focaliser sur un point de vue. Et c’est ce que nous avons reproduits avec notre élément : le but étant de diriger le regard de l’utilisateur sur la scène sans utiliser de cadre. Simplement en utilisant ces barres en bois qui semblent se prolonger jusqu’à la scène et les spectateurs. Ainsi, de part ces lignes, l’utilisateur est contraint dans ce lit à se coucher en avant pour admirer la scène et l’action qui s’y déroule, mais aussi voir la réaction des spectateurs face à la scène ce qui permet à l’utilisateur de capter leur émotions. Mais il peut aussi, à l’inverse, s’asseoir dans l’autre sens et ainsi avoir la vue sur le pont et la végétation. Les lattes permettent donc d’ouvrir le champ de vision dans le sens inverse et avoir une ouverture sur le monde. Il y a donc le point de vu restreint convergent vers la scène et le point de vu ouvert sur la nature. L’élément part du béton pour arriver dans la verdure, il y a une surélévation qui nous amène à regarder par dessus la végétation. Notre élément transporte le point de vue depuis le sol en béton et surplombe la nature pour nous montrer quelque chose qu’on ne peut pas voir en étant au sol.



    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)


    Perspective du site dirigée vers la scène, avec un observateur se situant à deux mètre devant l'élément





    Image Mon Nov 20 2017 17:15:20 GMT+0100 (CET)



    Projection de Monge de l'élément




    Image Mon Nov 20 2017 18:19:11 GMT+0100 (CET)


    Etude de la relation entre les parois et le lit



  • MEASURES CRITICS

    Par Alan Von Arx Carrascal, Bruno Pinto de Oliveira, Elina Reymond, Eliott Hounieu, François Megret, Joakin Gebert, Julie Morel, Laura Périat, Laura Vuffray, Lionel Scherz, Marine Lachat, Marion Beuchat, Michaël Aydogan, Nadia Doriot, Stefania Semenova, Tiago Da Silva Teixeira, camille fauvel, 19/11/17



    Image Sun Nov 19 2017 20:57:24 GMT+0100 (CET)





    Image Sun Nov 19 2017 20:57:24 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 19 2017 20:57:24 GMT+0100 (CET)




    Image Sun Nov 19 2017 21:21:08 GMT+0100 (CET)








  • Perspectives of the finale mold

    Par Eliott Hounieu, Marion Beuchat, 19/11/17





    Image Sun Nov 19 2017 20:40:14 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 19 2017 20:40:14 GMT+0100 (CET)




    Image Sun Nov 19 2017 20:40:14 GMT+0100 (CET)




  • La vision du spectateur

    Par Bruno Pinto de Oliveira, Lionel Scherz, Marion Beuchat, Stefania Semenova, 08/11/17


    La vision du spectateur 


    Situé au centre de la zone industrielle de Malley, au point le plus bas d’une cuvette naturelle, contrasté par la verdure et le viaduc, notre site offre un point de vue sur la scène et ses spectateurs. 

    Nous avons donc choisi de créer un élément renforçant cette vision et la fenêtre nous a paru être la meilleure façon d’y parvenir. 

    Servant à voir le monde tout en étant protégé des éléments extérieurs, la fenêtre force naturellement le regard. Idéalement située, elle sert d’écran capable d’attirer, par sa beauté ou son intérêt, l’attention d’une personne.  
    Le théâtre, art tragique en premier lieu et évoluant avec son époque jusqu’à devenir de l’improvisation permettant de représenter les sentiments directs, captive, grâce aux émotions qu’il transmet, l’âme de toute personne. 

    Les deux mis en commun et, en dirigeant le regard vers ce théâtre, cela donne une incapacité totale de détourner les yeux, tout en étant intérieurement empli d’émotions bouleversantes. 

    Couplé au lit, espace de détente intime et protecteur, où l’être humain est intuitivement porté par des rêves qui mènent à un océan d’émotions. Notre rêveur sera transporté dans un monde à la frontière du réelle, où il sera incapable de discerner les émotions issues de ses propres songes et les sentiments libérés par la pièce théâtrale. 




    Image Thu Nov 09 2017 21:02:27 GMT+0100 (CET)


    Photos by Fernando Guerra / FG+SG https://divisare.com/projects/96492-alvaro-siza-fernando-guerra-fg-sg-piscina-de-leca-da-palmeira.                 
    Alvaro Siza 1961-1966 Piscine, Leça da Palmeira, Portugal


    Inspiration

    Alvaro Siza est un architecte d'origine portugaise. Son travail sur la vision, notamment dans son projet de piscine de Leça da Palmeira nous a grandement inspiré pour notre projet. En effet, l'idée de forcer le regard avec des parois et de créer un effet de perspective vient de ce bâtiment.

  • Evolution du projet

    Par Lionel Scherz, Bruno Pinto de Oliveira, Marion Beuchat, Stefania Semenova, 08/11/17


    Evolution du Projet




    Image Mon Nov 20 2017 18:08:50 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie et évolution de la conception


    Image Mon Nov 20 2017 19:02:38 GMT+0100 (CET)


    Septième maquette, bois, 1:10


    Image Wed Nov 08 2017 22:28:07 GMT+0100 (CET)


    Point de vue depuis l'intérieur de l'objet


    Image Wed Nov 08 2017 22:28:07 GMT+0100 (CET)


    Sixième maquette, bois, 1:10


    Image Wed Nov 08 2017 22:28:07 GMT+0100 (CET)


    Cinquième maquette, bois, 1:10



    Quatrième maquette, bois, 1:10



    Image Wed Nov 08 2017 22:28:07 GMT+0100 (CET)

    Point de vue depuis l'intérieur de l'objet, 1:10

    Nous avons ensuite testé plusieurs prototypes de maquettes qui nous semblait intéressant, mais qui en fin de compte nous éloignaient de notre concept princpal du regard dirigé : soit car le point de vue était trop forcé, soit pas assez et dans ce cas là, trop ouvert. Nous avons tiré de ces différents éléments une chose importante, l'inclinaison, qui fait en sorte d'avoir un point de vue surélevé et privilégié (plutôt que de simplement être assis à plat dans ce lit-fenêtre). On se sent plus dans un cocon et dans un lit qu'auparavant, où le sol de l'élément n'avait pas d'approche au sol.



    Image Wed Nov 08 2017 22:28:07 GMT+0100 (CET)


    Troisième maquette, bois, 1:10

    De cette deuxième maquette, on en dégage donc l'idée de diriger le regard de l'utilisateur vers un endroit (la scène), avec des lattes qui semblent se prolonger infinement tout en ôtant le cadre qui rendait l'élément trop dirigé. Nous voulions un cadre qui ne soit pas physiquement présent, mais bien qu'il soit suggérer par l'arrêt des lattes et l'inclinaison des parois.


    Image Wed Nov 08 2017 22:23:42 GMT+0100 (CET)


    Deuxième maquette, bois, 1:10

    Dans cette seconde maquette, on arrive à distinguer plus facilement dans quelle direction nous voulons créer notre élément mais il y a toujours des idées qui s'entremelent. Surtout aux niveaux du positionement et sens des lattes. Le cadre au bout de la maquette était quelque chose qui nous dérangeait.



    Image Wed Nov 08 2017 22:23:42 GMT+0100 (CET)

    Première maquette, carton

    Cette première maquette est une reflexion globale de chaque face de l'élément, elle semble confus car elle contient beaucoup de parties différentes avec notamment un escalier, une fenêtre, une porte et un mur. Il nous fallait donc revoir le concept de notre élément et en garder l'essentiel.