• Synthèse

    Par Genin Julien, 23/12/17

    La phase « Planes » questionne sur la notion de « plans » dans l’espace. Cette notion est souvent rapportée en français à une surface plane. Dans mon projet, deux plans y figurent : un plan horizontal et un plan vertical. Tous deux sont placées dans un système, présenté par la protostructure, les plaçant ainsi dans un milieu.


    Le plan horizontal se rapporte à un lieu physique dans lequel un bâtiment peut s’ancrer, il est alors un espace, comme un tracé au sol, qui peut être habité. Pourtant, il est aussi une aire comme un espace précis et délimité à cause de l’équilibre du système. C’est ainsi que l’on ne peut franchir cet espace ; un corps ne peut s’étendre au-delà au risque de faire basculer la protostructure. Une différence apparaît de ce fait entre le dedans et le dehors.


    L’horizontale est en fort lien avec la paroi, et n’est donc pas isolée. La verticale, à la limite de l’horizontale, est traitée comme une façade élevée, d’une épaisseur fine, le rendant ainsi grande, mais fragile. Elle est comme un panneau formant un décor, qui lui n’est pas fixe dans le système. Lorsque la paroi tombe, le système se met alors à perdre l’équilibre, sans pour autant faire tomber l’horizontale qui elle reste ancrée dans ce système, contrairement à la paroi qui elle tombe et se détruit, laissant place à la base qui ramène la protostructure à la stabilité. Une nouvelle expérience dans l’espace s’ouvre, Il n’y a plus de limites, plus de frontières à l’équilibre de la protostructure.


    Ainsi, la verticale est traitée comme une parois, un décor, et l’horizontale comme plateau sur lequel on peut s’implanter, se fixer, être fixé, être introduit quelque part dans le système. Ce plateau supporte le poids contre la gravité et nous évite de tomber.

    Image Sat Dec 23 2017 10:47:28 GMT+0100 (CET)Image Sat Dec 23 2017 10:47:28 GMT+0100 (CET)


    Image Sat Dec 23 2017 10:47:28 GMT+0100 (CET)
  • Week 13

    Par Ouassini Ghita, 18/12/17



    Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)

    Monge au 1:40 des plans dans la maquette de situation et dans la proto-structure



    Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)

    Etude du rapport de la personne au cheminement: plan au 1:20 et différentes coupes au 1:40 



    Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)

    Monge final au 1:40







     Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)



    Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)
    Image Fri Jan 12 2018 15:25:43 GMT+0100 (CET)







  • WEEK 13 | FINAL WEEK

    Par Mehmeti Albin, 18/12/17
    Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)




    Infinity of water suggested by a multitude of plaster layers going all over the surface of the protostructure and creating vertical planes. Metaphor of water integrated in the soil itself.

    These vertical planes, formed by a single formwork, offer different perceptions of a space inside the protostructure, yet all formed of similar planes. The perception changes.

    Around these planes, a human being feel oppressed. Over time, these planes grow and dominate him.

    Changing and dominant spaces. Superiority. Each path brings to a new space.



    Yet, these planes are not essential. What is primordial, is the spatial potential brought by the formwork. This possibility is offered to anyone who wants to create its own space, however he wants to do it.

    Perseverance.

    Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)
    Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)Image Thu Dec 21 2017 19:06:19 GMT+0100 (CET)




    Monge projection of the layers and axonometry of the formwork


    Image Mon Dec 25 2017 15:17:01 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 25 2017 15:17:01 GMT+0100 (CET)


  • WEEK 12 AND 13 | THROUGH A NEW ARCHITECTURAL PROCESS

    Par Duchamp Lise, 17/12/17




    Emboitement: État de ce qui s'emboîte ; assemblage ou jonction de deux pièces qui se recouvrent l'une l'autre complètement ou partiellement

    Comment ce concept intervient-il dans la structure et quels sont les intérêts à l'exploiter? Comment est-ce que ces plans, inclus dans la structure, influent sur des espaces?

    Les 5 plans ainsi configurés sous forme de "S" permettent d'assurer la stabilité de la structure en contreventant tout les axes. Il s'agit ici d'une recherche sur le processus architectural de construction, pour un déroulement d'assemblage différent, présentant un avantage majeur: la structure peut se monter et démonter plusieurs fois, sans que cela n'ai d'impact sur sa rigidité. 

    Un processus d'experimentation s'est développé autour du moule, pour assurer que les encoches réservées aux tiges de la protosctrure puissent s'emboiter sans être trop mobile.

    Image Sun Dec 17 2017 15:56:08 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 17 2017 15:43:34 GMT+0100 (CET)

    Les plans de plâtre destinés a recevoir les tiges ont des dimensions contraintes aux mesures de la protostructure, mais ils sont tout de mêmes modulables: la dispostition ainsi que les dimensions données aux plans révèlent un espace adapté à l'échelle humaine, ouvert sur l'extérieur.

            

    Image Sun Dec 17 2017 15:48:31 GMT+0100 (CET)Image Mon Feb 12 2018 11:22:29 GMT+0100 (CET)      Image Sun Dec 17 2017 15:48:31 GMT+0100 (CET)






  • Week 13

    Par Rickli Quentin, 16/12/17






    Quand plâtre et coffrage se répondent l'un l'autre pour suggérer deux espaces distincts qui se révèlent suivant l'inclinaison de la protostructure et posent la question du lien intrinsèque qui existe entre un plâtre et son coffrage. 



    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)



    L'ajout d'un troisième plan en bois crée un nouveau lien entre plâtre et coffrage là ou avant il n'existait que le lien de par leur nature et permet de définir les deux espaces. 

    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)


    Le premier espace qui se révèle lorsque la protostructure est entièrement à l'oblique met directement en tension les trois plans de manière à créer un espace confiné. 


    Image Sat Dec 16 2017 23:38:53 GMT+0100 (CET)








    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)


    Alors que le deuxième espace se lit une fois la protostructure de retour dans sa position initial et présente un volume plus ouvert de par la nature évasée des deux plans obliques.

    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)


    Le processus de moulage devient un élément central du projet de par le fait qu'il s'effectue à l'oblique, oblique qui par la suite révèle l'espace introverti.


    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)



     De plus le caractère démontable du moule a aussi un rôle primordial puisque qu'il va par la suite laisser sa trace irrévocable sur le plâtre.   





    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)








    Image Sat Dec 16 2017 21:23:38 GMT+0100 (CET)