• Interaction

    Par Elisa Pellissier, 18/12/17

    Je me suis concentrée sur une partie précise de la façade pour comprendre comment le sol, qu’il soit à l’intérieur ou à l’extérieur, fonctionne.

    Le sol public, plus épais et plus grand est plus important. En effet, il peut contenir de nombreuses personnes et il n’est pas restreint alors que le sol privé, lui, est comme régi par la façade. En outre, l’espace privé, par sa petitesse, produit un sentiment d’intimité, deux personnes à l’intérieur, étant proches physiquement, auraient une plus grande possibilité d’interaction qu’au dehors.

    Le fait que seul le bas de la façade est représenté précisément nous fait porter notre regard au point central ou la rencontre entre les plans se créé. La différence de hauteur, à l’intersection, en plus de celle de l’épaisseur montre à nouveau que les deux sols ne sont pas égaux. 

    Le fait que la façade dépend des deux sols (elle ne tiendrait ni ne flotterait sans ceux-ci) montre l’impact du sol quel qu’il soit sur la façade en général.

    La façade et le sol plus élevé créent un espace. Nous pouvons alors nous poser la question suivante : qu’est ce qui crée un espace ? Est-ce un simple toit, ou un mur ou alors juste un trait qui ferait office de limite ?

  • Transformation

    Par Hugo Morel, 18/12/17
    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)

    Projet final



    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)

    Cintrage du carton et moule unitaire

    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)    

    Moulage



    via GIPHY

    Moule final


    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)

    Projet fantôme , diverses prises de vue et mesures sur une plaque permettant de réaliser le dessin



    Image Mon Dec 18 2017 09:05:34 GMT+0100 (CET)

    Détail Monge élévation 1:20

  • Projet final

    Par Zoé Bahy, 18/12/17


    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Mise en scène du mouvement 


    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Plan du projet


    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie avec représentation du mouvement des plans



    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)   Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Texture des plans



    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Vue intérieur du projet


    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)Vue en planImage Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)Espace clos et bruyant 

    Image Mon Dec 18 2017 07:06:36 GMT+0100 (CET)

    Rencontre des plans complémentaires 






  • Projet final "Tensions"

    Par Donata De Ieso, 18/12/17


    Perspective de l'entre-deux résumant toutes les tensions entre les deux différents plans


    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)




    Recherche du point de tension grâce à l'espace "fuyant" du haut

    La protostructure en tant que cadre de cette recherche


    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)

    Vue de l'entre-deux par le haut



    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)


    Vue de face des différentes positions de l'espace fuyant





    Perspectives 


    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)


    Vue d'en haut; l'infranchissabilité causée par le vide



    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)


    Vue du bas; l'infranchissabilité causée par le mur





    Détail des accroches


    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)

    Partie du bas: fixée à la protostructure



    Image Sun Dec 24 2017 17:42:26 GMT+0100 (CET)

    Partie du haut: accrochée à la protostructure


  • Spatialités contraires

    Par Lisa Carminati, 18/12/17


     Image Sat Dec 23 2017 13:49:31 GMT+0100 (CET)Image Sat Dec 23 2017 13:49:31 GMT+0100 (CET)


        Le mouvement engendre 2 configurations spatiales : un espace ouvert et un espace fermé. Il montre qu'un plan mobile peut avoir des fonctions différentes selon sa position dans l'espace par rapport à d'autres plans fixes


        Lorsque le plan horizontal mobile est un sol, l'espace est ouvert alors que lorsqu'il est un couvert, l'espace est fermé




       Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)    Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)


    Situation spatiale basse : espace ouvert - continuité de sols         

                                    

                                               


       Image Mon Dec 18 2017 07:48:35 GMT+0100 (CET)    Image Mon Dec 18 2017 07:48:35 GMT+0100 (CET)


    Situation spatiale : espace fermé - sol devient couvert



    Image Mon Dec 18 2017 07:48:35 GMT+0100 (CET)

                                

    Situation spatiale en hauteur : espace ouvert - continuité de sols



        


    Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)

    Perspectives des 3 situations spatiales




          Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)
          Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)     Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)

        

        Les plans mobiles subissent la protostructure car elle les perfore. C'est aussi eux qui bloque la hauteur du demi-cadre de la protostructure qui bouge grâce à un système d'encoche



    Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET) Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET) Image Sat Dec 23 2017 17:53:51 GMT+0100 (CET)    

        L'empreinte de la protostructure reste sur les plans fixes qui sont en harmonie avec celle-ci et sur laquelle ils sont uniquement posés