Une deuxième réalité

Par Chassot Laurianne, Gregoire Penelope, 15/10/18


Relever la mesure, prendre connaissance de la mesure et utiliser cette mesure. Trois étapes distinctes mues par un désir de savoir, de comprendre, de juger, mais aussi de partager avec l'autre, différent de nous-mêmes. Comment rendre un lieu à la fois commun et personnel ?

Et puis , le temps ; il force à avancer, à évoluer, nous et le lieu. La mesure d'hier existe encore aujourd'hui, mais une nouvelle mesure du même endroit, du même objet, peut en être différente, car le sable du Laviau se tasse et s'envole, l'eau brasse les cailloux, les arbres font pousser ou tomber leurs feuilles, et nos sens filtreront d'autres informations.

Cette première phase s'est faite en plusieurs étapes, à mesure (et c'est le mot) que nous avions besoin de (re)découvrir notre site. Le Laviau nous prête ses particularités, ses altérations, mais celles-ci ne nous appartiennent pas ; nous ne pouvons qu'emprunter une minuscule partie du paysage, celle que notre corps a perçu, et la rapporter ailleurs, sur notre papier, dans notre fragment coulé, mais aussi et surtout dans notre tête où nous construisons une image, une autre réalité du Laviau, imparfaite, différente, mais compréhensible car réduite à ses aspects essentiels à nos yeux.



Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

topologie du terrain, échelle 1:100




Image Mon Oct 15 2018 09:40:08 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    contour

moulage en plâtre, échelle 1:100



lignes    Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



marche    relation au corps
"L'être humain est la mesure de toutes choses"

(Protagoras)