• L' E A U S U R T E R R E [ S Y N T H È S E]

    Par Chen Bertha, Imadalou Baya, 21/10/18



    S Y N T H È S E


    Notre projet L'eau sur terre portant sur la relation entre la terre et l'eau vise à étudier les reliefs du milieu terrestre et celui marin.

    La première partie de ce projet figurant dans "measures" permet de comparer le relief de l'eau à celui de la terre grâce à la réalisation, d'une part, d'un moule en plâtre d'un tronc d'arbre représentant le relief de la terre et d'autre part, d'un deuxième moule de l'empreinte de l'eau sur le sable.

    La seconde partie du processus dans la phase "Elements" présente l'union des deux reliefs par la réalisation d'un élément graduel en plâtre composé de trois marches. Chaque marche définit les trois limites du territoire dans la transition de la terre à l'eau. Il s'agit de la limite de la terre, celle entre la terre et l'eau et enfin celle de l'eau. La relation de mouvement entre la terre et l'eau est mise en avant grâce à l'empreinte du sable réalisée sur la surface de chaque marche exprimant le relief de la terre. Lorsque l'eau frappe la dernière marche d'escalier placée dans l'eau, l'instant figé de l'empreinte est mis en mouvement grâce à l'eau qui pénètre dans les creux du moule et qui l'entoure. Ainsi, le relief de la terre figuré par l'empreinte du sable est uni à celui de l'eau produit par l'agitation des vagues.






  • SYNTHESE

    Par Auer Juliette, Ramondetto Nouria, 21/10/18

    Measures

    Quatre points en ligne sur la largeur de la plage. Chacun représente un changement d’état sur cette plage que nous appellerons limite :

            1. L’arrivée sur la plage, à la lisière de la forêt

            2. Entre sable sec et humide, trace d’un passage antérieure de l’eau

            3. L’eau envahissant de ses vagues la plage

            4. Fin de la plage, première profondeur du lac

    Nous avons moulés deux de ces points, figeant ces limites inconstantes et hasardeuses à un moment précis. Le premier moule, se situant entre sable et eau, est formé par la force des vagues. Le deuxième lie les premières feuilles et le sol de la plage.


    Elements

    Reprenant la première empreinte, l’élément est l’agrandissement de la limite issue de la rencontre entre l’eau et le sable. Il devient alors un outil d'étude, de mesure et de compréhension une fois posé au bord de l'eau. 



  • Synthèse

    Par Grossenbacher Lena, Srivastava Alexandre, 21/10/18

    Measures a été une phase de découverte. Découverte d’un lieu un peu sauvage : la plage de Laviau. Sur les bords de l’eau du petit village de St-Sulpice, deux grands arbres ont directement attiré notre attention. Ils formaient une sorte de portail ouvrant la vue sur l’eau.

    Cette idée de portail est restée très présente tout au long de notre projet. En effet, après avoir réalisé deux empreintes qui nous ont permis de nous imprégner du relief du sable et de la texture du bois, nous sommes revenus sur cette idée d’orienter le regard grâce à notre élément. Nous avons donc créé une structure directement moulée sur le sable qui centre le regard de l'observateur sur un point emblématique de l'autre côté du lac : la ville d'Evian. 



         Image Sun Oct 21 2018 21:01:34 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    Image Sun Oct 21 2018 21:01:34 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




  • Entre sable et eau

    Par Auer Juliette, Ramondetto Nouria, 21/10/18

    PLATRE 3 


    Reprise du premier plâtre, agrandissement de la limite formée par le mouvement des vagues s'échouant sur la plage.



    ELEMENTS_LC_auerjuliette-ramondettonouria_101
    ELEMENTS_LC_auerjuliette-ramondettonouria_102




    En situation: 


    ELEMENTS_LC_auerjuliette-ramondettonouria_103

    ELEMENTS_LC_auerjuliette-ramondettonouria_104

                                                                                                 ELEMENTS_LC_auerjuliette-ramondettonouria_105                                                                                                



  • Point de Fuite

    Par Grossenbacher Lena, Srivastava Alexandre, 21/10/18

    Notre élément centre le regard de l’observateur à travers une fente très fine. Tout est orienté vers un point emblématique de l’autre côté du lac Léman : la ville d’Evian.


    Image Sun Oct 21 2018 16:30:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Sur une carte nous avons pu remarquer qu’un angle de 19° reliait la commune d'Evian à l’emplacement de notre structure. C’est pour cela que le point de fuite issu des diagonales de notre élément forme ce même angle de 19°.


    Image Sun Oct 21 2018 16:30:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Sa base a été directement moulée sur le sable et épouse ainsi le sol. 


    Image Sun Oct 21 2018 16:30:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Puis, il y a cette petite baguette qui marque la limite entre le lac et la terre.


    Image Sun Oct 21 2018 16:30:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)