• Becoming a room...

    Par Audrey Wurges, 10/03/19


    Et si room désignait une disposition éphémère, un espace variable, le résultat d'un processus dont l'homme seul détient la clé ? Quelle audace ce dernier devrait-il avoir pour se prétendre modulateur de l'espace ? Et pourtant, en lui repose une force si puissante...





    ROOMS_TC_wuergesaudrey_301

    "Alone in New Orleans"



    ROOMS_TC_wuergesaudrey_302

    Étangs d'art




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_303

    Étangs d'art




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_305

    Patrick Saytour











  • On the other side...

    Par Audrey Wurges, 20/02/19

    Afin de nous familiariser avec le nouveau terrain, nous nous sommes rendus à Évian. Depuis le port, la vue était ouverte et sublime . C'était un jour ensoleillé et on pouvait distinguer les villes ainsi que les sommets de l'autre côté du Léman. Mon regard ne savait plus sur quoi se poser tant ce paysage étalait ses merveilles à mes pieds. Je me sentis tout d'un coup très petite et insignifiante face à cette grande étendue d'eau et le paysage lointain dont elle me séparait. Cette eau, si proche et pourtant si lointaine... Depuis les brises vagues, une faible impression de vertige survenait.
    Cet environnement semblait avoir sa propre horloge, son propre rythme, et on en oubliait pour peu le temps qui s'écoule. Ce paysage délicat et endormi, était par moment réveillé par quelques vagues venant clapoter contre le béton, des cygnes curieux s'avançant de temps en temps, les aller retour des bateaux, tout cela dans une parfaite harmonie.
    Le terrain même, lui, traduisait un certain conflit. En effet, on passait de rochers désordonnés, sur lesquels on avançait astucieusement en sautant d'une pierre à l'autre tout en gardant un certain équilibre, à des édifices de béton aux contours bien définis et espacés régulièrement. Tous deux sont le résultat d'une intervention par l'homme, l'une semblant tout de même plus radicale que l'autre...



    ROOMS_TC_wuergesaudrey_101




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_102




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_103




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_104




  • Progression du scaffolding

    Par Audrey Wurges, 11/12/18

    11 dec: réflexion sur comment remplacer les murs de plâtre par des éléments en bois. 

    Premières recherches sur la flottabilité des passerelles sans aboutissement, à poursuivre demain. 

    12 dec: poursuite de recherches, développement du profil inférieur de la passerelle avec inspiration de plan de barque de pêche. Début de la construction d une maquette test. 

    13 dec: fin construction puis test... La plate-forme flotte bien. Problème actuel: comment faire pour que, sans personne dessus, soit tout juste à la surface de l'eau mais que, lorsque des personnes marche dessus elle ne coule pas ? Et les murs et les charnières qu ils accueillent sont-ils nécessaire ? 

    14 dec: construction du détail au 1:1

    15 dec: recherche et réflexion sur comment faire flotter une passerelle de sorte qu elle soit juste au niveau de l eau. 

    17 dec: reflexion et tests sur la forme idéale de flotteur pouvant acceuillir des éléments verticaux.

    18 dec et 19 dec: construction de quatres flotteurs pour tester leurs comportements avec une structure dessus.



    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_201




    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_101




    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_102




    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_103




    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_104



    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_105




    SCAFFOLDING_TC_wuergesaudrey_106











  • Promenade sur l'eau...

    Par Audrey Wurges, 09/12/18


    Située au bord du port, entre terre et eau, ce contraste entre dynamique de l'eau et fixité de la terre m'a intéressé dès la phase mesures. C'est ce contraste que j'ai voulu exprimer dans mes plans, je suis à la recherche d'un moyen de le ressentir. J'ai pensé à des passerelles sur l'eau, plans horizontaux mobiles, guidées par des murs, plans verticaux fixes. 

    En effet, sur ces passerelles, on pourrait ressentir les mouvements dynamiques bien que délicats ainsi que celui causé sous l'effet de notre poids propre. Notons également que plus l'on avance vers le lac, moins l'on a cette sécurité offerte par la  terre fixe. C'est pourquoi j'ai pensé à des murs de plus en plus petits lorsque l'on se dirige en direction du lac. J'ai créé un espace à partir de l'élément visuel qu'était la charnière pour la phase élément.

    Enfin, pour donner un but final à cette suite de passerelles rectilignes, j'ai pensé à une plateforme reprenant les directions des principales villes de l'autre côté du lac, comme Évian par exemple. Ainsi, en marchant sur ce parcours, on ressentirait le mouvement de l'eau tout en ayant notre regard dirigé vers des points fixes.



    PLANES_TC_wuergesaudrey_101





    PLANES_TC_wuergesaudrey_102PLANES_TC_wuergesaudrey_103PLANES_TC_wuergesaudrey_104

    Détail de contruction de la plateforme. La forme en "V" rappele la forme de la coque d'un bateau. De plus, après plusieurs tests, j'ai pu remarqué que cette forme resistait mieu sur l'eau qu'un simple pavé droit, forme de mes premiers essais.



    PLANES_TC_wuergesaudrey_201



    PLANES_TC_wuergesaudrey_202



















  • Floating hinge

    Par Audrey Wurges, 24/10/18

    Our site is at the end of the Laviau track, and at the exit of the small Harbour. We found our site at first sight because it was the junction between the ground and the lake. We approached to the junction of the two different environment (the dirt and the water), and we saw a little rock that was in between the ground and the lake. We then decided to measure this rock. The thing was that the rock was both on top the water and in the water, so we decided to measure only the apparent part of the rock. For that, we used little ropes that were attached to the grid on their top and that fell on the rock at their bottom. 

    Then we made the mold, in cardboard, of the rock that we measured. Then we made the rock in plaster at a scale of 1:3.

       The next step was to make an element. 

    To do that, we thought about the reasons that made us like this site. And directly we both talked about the junction between the water, with its dynamic movement, and the ground with its stability. So we decided to build an inch that could both represent a movement and a fixe part. We thought about building a structure around the rock, and at its extremity would be fixed some inches that had a part which was moving. 

    We made different sized inches, and we thought of a huge inch that could hold a person. The person would be able to sit on the inch and feel the movement of the water, even though he was attached to the ground.



    ELEMENTS_TC_wurgesaudrey-cabarethugo_115




    MESURES_TC_wuergesaudrey_201