• REFLECTIONS of the GRID

    Par Charles Darrousez, Gabrielle Chilinski, 10/03/19




    Vide adjectif

    1. Qui ne contient rien de perceptible ; où il n'y a ni solide ni liquide.

    Espace vide entre deux choses.

    Videnom masculin

    2. Espace qui n'est pas occupé par de la matière.


    ROOMS? Une chambre? Un espace? Une salle, une pièce? "Un endroit"? On avait bien saisi dès le début de la phase qu'une rooms ne se résumait pas à un espace cloisonné, enfermé par quatre murs tout autour, un sol en dessous et un toit au dessus. En fait, le concept de rooms est difficile à définir. Difficile car nous n'avions ni l'un ni l'autre la même perception du concept de rooms. Un lieu à soit, un espace de passage, du vide ? Notre conflit lexical avait débouché sur ce dernier terme, fort en sens, et son utilisation aurait sans aucun doute était maladroite sans quelques précisions. 

    En effet, le vide peut-être physique, on dit souvent que l'espace, au-delà de notre atmosphère, concrétise le vide. Il peut-être aussi qualificatif, une boîte ne contenant rien est vide. Peut-être qu'une room ne contient pas du vide si elle est cloisonnée de quatre murs car on ne peut contraindre une forme au vide qui est spatialement infini. C'est vers cette finalité que nous nous sommes orientés. 


    D'une dualité pleine de tension

    Né un vide d'un certain profond,

    Et si le plein était sans fond

    Qu'en un sens il ne serait rien

    D'une contradiction de plein,

    Le vide composerait le tout. 



    Image Sun Mar 10 2019 10:57:13 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

              Gordon Matta-Clark


    Le port d'Evian nous a tout de suite inspiré dans le sens qu'il ouvre la protostructure sur le lac, comme en suspens au dessus du Léman. L'agencement des T-blocks offre de nombreuses possibilités pour réinventer l'espace. Il nous semblait important de s'approprier le lieu tout en travaillant en écho avec la protostructure.



    Image Sun Mar 10 2019 12:40:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

     Rythm




    EXPLORATION

    Verb list:


    -Vider                            -Construire                    -Délimiter

    -Expérimenter                -Ouvrir                          -Espacer

    -Ressentir                      -Fermer                         -Intriguer

    -Marcher                        -Remplir                        -Déchirer

    -Libérer                         -Guider                          -Contempler



    Image Sat Mar 16 2019 15:45:13 GMT+0100 (CET)

    Roberto Matta


           Image Sun Mar 10 2019 13:01:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

        test Déchirure                      

         Image Sun Mar 10 2019 13:25:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    test Superposition



    PROCESSUS

    Recherche à travers le dessin en reprenant deux points phares de nos projets individuels de la phase plane: "Symétrie" et "vide".



    Image Sat Mar 16 2019 15:49:47 GMT+0100 (CET)

    Superposition de la protostructure sur le dessin de "plane"de Charles



    Image Sat Mar 16 2019 15:49:47 GMT+0100 (CET)


    Obtention des plans de symétrie




    Image Sat Mar 16 2019 15:49:47 GMT+0100 (CET)  Image Sat Mar 16 2019 15:49:47 GMT+0100 (CET)

    Axes de symétries en plan, coupe et élévation


     Après quelques tests en remplissant les intersections des plans de symétrie, des volumes sont apparus, il nous faut capturer cet instant, mais comment et où devaient-ils se matérialiser ? 

    La forme ,créant à la fois quelque chose d'additif et de soustractif pour garder le concept du vide, doit jouer avec les plans de symétrie. Il nous a fallu mettre des "règles" et des contraintes pour comprendre ce schéma algorithmique de symétrie qui peut se faire à l'infini, un cycle répétitif qui modifie l'espace soit en se matérialisant ou au contraire en se soustrayant.

    Nôtre rôle est de capturer un instant dans le temps où les formes prennent place dans l'espace après de multiples symétries. En quelque sorte, on s'approprie un lieu à soi en suivant nos "règles" mais la partie  reste ouverte à quiconque souhaite modifier l'espace qui l'entoure.

    Nous avons numéroté les plans de symétries en plan et en coupe. Le choix de notre configuration n'est pas anodin:    


    B = élévation / A = plan


    B1 -> A4

    B2 -> A3

    B3 -> A2

    B4 -> A1


    Nous avons commencé par le plan B1 car il coupait le seul élément déjà physiquement présent sur le site, le T-Bloc. Il semble logique de matérialiser la "matière" déjà présente sur le site, tel un dialogue avec le site. 



    Image Sat Mar 16 2019 16:23:16 GMT+0100 (CET)


    forme obtenue





    Image Sat Mar 16 2019 16:23:16 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 16:23:16 GMT+0100 (CET)

     Monges 1:20  de toute la recherche spatiale de la forme obtenue suivant l'ordre de la configuration des plans de symétrie




    Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)


    grille permettant la précision d'emplacement des volumes




    Mise en scène des huits volumes dans la protostructure

    Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)

    Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 18:32:16 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 16 2019 17:27:29 GMT+0100 (CET)





    Axonométrie de la protostructure en 1:20



    Image Sat Mar 16 2019 18:52:30 GMT+0100 (CET)






    Maquette au 1:10 



    Image Tue Mar 19 2019 08:07:15 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Mar 19 2019 08:07:15 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Mar 19 2019 08:07:15 GMT+0100 (CET)











              











  • Becoming a room...

    Par Audrey Wurges, 10/03/19


    Et si room désignait une disposition éphémère, un espace variable, le résultat d'un processus dont l'homme seul détient la clé ? Quelle audace ce dernier devrait-il avoir pour se prétendre modulateur de l'espace ? Et pourtant, en lui repose une force si puissante...





    ROOMS_TC_wuergesaudrey_301

    "Alone in New Orleans"



    ROOMS_TC_wuergesaudrey_302

    Étangs d'art




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_303

    Étangs d'art




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_305

    Patrick Saytour











  • Rooms

    Par Hugo Cabaret, 21/02/19

    To begin the second semester, all the studio went to Evian (19/02/2019) to measure the site that we would work on.

    It is an incredible site which offers a panoramic view of the lake. The horizon lets us discover the Swiss coast, and particularly the other site that we used : the Laviau. 

    Our site in Evian is the result of man construction between the road and the lake, and has two main parts : the organized one and the chaotic one.

    One side there is concrete blocks in forms of the letter T, that are aligned, and the dimensions of those blocks are always the same. 

    Moreover, on the other side there is a certain amount of rocks, that are juste laid there, some are moving and some are stuck between others. This chaotic disposition makes it difficult to walk on it, and we have to be careful on every steps in order to stand

    .ROOMS-TC-cabarethugo-101

    ROOMS-TC-cabarethugo-101



  • On the other side...

    Par Audrey Wurges, 20/02/19

    Afin de nous familiariser avec le nouveau terrain, nous nous sommes rendus à Évian. Depuis le port, la vue était ouverte et sublime . C'était un jour ensoleillé et on pouvait distinguer les villes ainsi que les sommets de l'autre côté du Léman. Mon regard ne savait plus sur quoi se poser tant ce paysage étalait ses merveilles à mes pieds. Je me sentis tout d'un coup très petite et insignifiante face à cette grande étendue d'eau et le paysage lointain dont elle me séparait. Cette eau, si proche et pourtant si lointaine... Depuis les brises vagues, une faible impression de vertige survenait.
    Cet environnement semblait avoir sa propre horloge, son propre rythme, et on en oubliait pour peu le temps qui s'écoule. Ce paysage délicat et endormi, était par moment réveillé par quelques vagues venant clapoter contre le béton, des cygnes curieux s'avançant de temps en temps, les aller retour des bateaux, tout cela dans une parfaite harmonie.
    Le terrain même, lui, traduisait un certain conflit. En effet, on passait de rochers désordonnés, sur lesquels on avançait astucieusement en sautant d'une pierre à l'autre tout en gardant un certain équilibre, à des édifices de béton aux contours bien définis et espacés régulièrement. Tous deux sont le résultat d'une intervention par l'homme, l'une semblant tout de même plus radicale que l'autre...



    ROOMS_TC_wuergesaudrey_101




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_102




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_103




    ROOMS_TC_wuergesaudrey_104