• Site 3, wind&views: synthèse

    Par Adrien Bressan, Arthur Breen, Eva Collier, Florian Faucheur, Isabelle Nguyen , Jérémie Guyot, Robin Jouve, Valentin Parisi, 18/03/19


    Image Mon Mar 18 2019 00:24:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Protostructure face ouest


    Image Sun Mar 24 2019 16:04:38 GMT+0100 (CET)

    Coupes communes


    25 mètres au dessus des sources Cachat se trouve le site 3. Situé sur une colline, le promeneur peut admirer le panorama pittoresque d’Evian, ses toits et le lac Léman. De grands arbres surplombent l’ouest du site créant un effet d’ascension. Sur l’est du site se trouvent des arbres de taille moyenne alignés face au lac.
    Le promeneur peut y accéder par une pente et du côté latéral. Jusqu’en 2005, on pouvait aussi y accéder avec le funiculaire en s’arrêtant à l’arrêt « Le Splendide ».
    Sur le terrain qui , aux premiers abords, semblait plat, un trou ; d’une profondeur d’environ 80 cm. Dans ce trou s’établissaient les fondations de l’hôtel « Le Splendide », détruit en 1983.
    C’est ainsi que s’implante la protostructure, axée Nord-Sud. Elle se situe à l’ouest d’un terrain de tennis. La largeur se trouve face au lac, la longueur longeant ce terrain même. Du nord au sud, de bas en haut, un parcours s’établit, retrace les caractéristiques du lieu ainsi que son histoire, face au lac.
    Le visiteur accède par le bas en débouchant sur des strates reprenant les reliefs laissés dans le terrain par les fondations du Splendide. Il accède ensuite à l’étage supérieur par des marches suspendues, desservant le premier et le deuxième étage d’où l’on redécouvre deux vues d’Evian perdues avec la démolition de l’hôtel. Une à 2m36 du sol avec une passerelle ornée de parois longeant la face Nord de la protostructure et l’autre à 5m69 sous un toit en voûte, filtrant les rayons du soleil.

  • Ascension et réunion

    Par Jérémie Guyot, Robin Jouve, 04/03/19

    Dans un bâtiment, l’usage fait qu’une room s’inscrit en se distinguant du reste. Elle peut se distinguer de diverses manières, en effet on peut modifier un certain nombre de caractéristiques physiques et techniques afin de lui attribuer une certaine apparence ainsi qu’une certaine fonction.


    A partir de là nous avons tenté de créer un espace auquel on peut définir une fonction, premièrement en tant que seuil car il fait la connexion entre le sol et un escalier mais également comme un espace de réunion. En effet, l’organisation dominante de cet espace ne suggère pas tout de suite un espace de réunion mais un après un certain examen on constate que ce seuil est ordonné de manière accueillante avec certaines différences de niveau faisant en sorte que ces marches puissent être à la fois considérées comme des bancs voire des sièges.



    Image Mon Mar 04 2019 10:16:30 GMT+0100 (CET)


    D U S T ® Architects Tucson, Arizona


    Inspiration ROOMS



  • Rooms_winds&view

    Par Adrien Bressan, Arthur Breen, Eva Collier, Florian Faucheur, Isabelle Nguyen , Jérémie Guyot, Robin Jouve, Valentin Parisi, 27/02/19

    Site 3: Wind and view

    Situé sur l'emplacement de l'ancien hôtel "Le Splendide", construit en 1839 et démoli en 1983.


    Image Wed Feb 27 2019 18:37:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Réclame du Splendide, auteur: La Rédaction de "Cité Evian"


    Image Wed Feb 27 2019 17:54:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Carroyage effectué afin d'imaginer les dimensions de la future protostructure dans le site

    dimension: 23.5x10x8.25m (semblable à la protostructure)

    Horizon: +43.33m

    Arrêt funiculaire: Le Splendide


    Image Wed Feb 27 2019 17:54:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Cellule de 1.5x1.5m, 4 cellules sur la largeur, 15 sur la longueur


    Image Wed Feb 27 2019 17:54:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Trou dans la zone du carroyage, rapport à l'humain


    Image Wed Feb 27 2019 17:54:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Situation dans le carroyage


    Image Wed Feb 27 2019 17:54:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Etude du vent




  • GARDEN

    Par Céline Gruffel, Robin Jouve, Romain Masoni, Vanesa Santillan Messina, 18/12/18

    "TRACES"

    Evian et le Laviau sont deux lieux se faisant face, disposés de part et d'autre du lac, à la fois trop éloignés pour qu'on puisse imaginer passer de l'un à l'autre facilement, et à la fois assez proche pour être visibles depuis l'autre rive. Mais alors qu'est-ce qui lie ces deux lieux ? Nous avons alors réfléchi à des tracés pouvant structurer ce territoire formé par les deux rives et le lac, des sortes de lignes, de chemins permettant un déplacement dans le territoire. Après avoir étudié différentes possibilités, nous avons choisi de se concentrer sur les vents et les courants, les vents étant présents sur terre et au dessus du lac, et les courants prenant le dessus lorsque l'on entre dans l'eau. A l'aide de cartes des courants du lac, nous avons pu établir une simplification de ceux-ci par des "chemins" que suivrait un objet lâché dans le lac. Pour ce qui est des vents, nous avons choisi d'utiliser les directions du Vent Blanc, du Bornan, et du Morget. Deux de ces vents étaient déjà présents sur la protofigure que nous avions pour PLANES et GARDENS, et nous avons ajouté à ceux-ci le Morget, qui fait face au Bornan, créant une confrontation entre les deux rives. A l'aide de ces vents, nous avons pu établir un quadrillage, que nous pourrions par la suite utiliser comme rythme pour une protostructure. De plus, les lignes de courant dans le lac recoupent ce quadrillage, créant de nouvelles positions pour la protostructure dans le lac, menées à la fois par les vents et les courants.


    Etude des courants sur le lac Léman



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vents présents autour du lac


    "INTERVENTION 1"

    Nous avons aussi défini un tracé qui ne soit plus en plan, mais en élévation, avec des horizons, infinis, et qui mettent donc en lien les deux sites. C'est sur ce tracé que s'est basée notre première intervention. En effet, nous avons reporté un horizon ayant un rôle central dans nos projets à Evian, l'horizon du sol de la Buvette, au Laviau. Pour cela, nous avons placé des marqueurs blancs dans les arbres au bord de la plage, à 10 mètres de haut, correspondant à l'altitude du sol du pavillon.


    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 1, LAVIAU


    "INTERVENTION 2"

    Pour notre deuxième intervention, nous avons voulu évoquer un autre de nos tracés : celui défini à l'aide des vents. Ce tracé est représenté par un quadrillage orienté selon les vents cités ci-dessus. Donc pour évoquer ce tracé, nous avons réalisé sur la plage une grille à l'aide de tas de sable. Nous avons pensé que ce rythme et cette orientation créés pourraient servir de rythme pour une protostructure. C'est ce qui nous a en partie mené à notre troisième et dernière intervention.



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 2, LAVIAU


    "INTERVENTION 3"

    Pour cette intervention, avons voulu lier tout ce que nous avions produit jusqu'ici pour créer une nouvelle compréhension, plus intéressante et plus aboutie. Nous avons alors installé notre quadrillage de tas de sable sur la plage faisant face aux arbres que nous avions marqué. Le quadrillage de sable à été installé à l'aide d'un outil en bois que nous avons construit, permettant de placer des marques sur un quadrillage de 2x2 mètres, qui sont les dimensions d'un module de protostructure créé par un autre groupe de notre double studio. La mise en relation de ces deux interventions permet de créer quelque chose de plus spatial, avec un rythme au sol pour la protostructure, orientée selon nos tracés, et une hauteur permettant de la mettre en lien à notre deuxième site. De plus, nous avons placé des tas de sable très proches de l'eau, afin que le lac interagisse avec notre intervention, nous permettant d'étudier l'influence de notre dernier tracé, celui des courants, sur une protostructure construite sur le lac.



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 3, LAVIAU



    Image Wed Dec 19 2018 22:21:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)         Image Wed Dec 19 2018 22:21:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    GABARIT



    Image Thu Jan 03 2019 10:33:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    DESSIN GARDEN

  • TRACES

    Par Emma Bailly-Maitre, Robin Jouve, 03/12/18


    Pour la phase GARDENS, une continuation de PLANES, nous avons exploré l’idée de traces et de fondations.

    Notre zone, se distingue par ses grandes dimensions (34x60cm), ainsi que par le phare, repère 0, 0, 0 de toute la protofigure de PLANES. Malgré la grande envergure de notre zone, les traces de notre GARDENS sont condensés vers les points v3 et v4, vers la limite entre la terre et l’eau de la protofigure.

    Ces traces, créent un espace complexe, avec une partie Sud de notre GARDENS concentrée autour de la trace du phare, le mettant en valeur. De l’autre côté nous avons une zone Nord-Est qui est très condensée et serrée, où sont concentrés la quasi-totalité des traces.

    Ainsi on a un grand espace qui se caractérise par des grands contrastes entre les différentes zones, l’une très dense et comportant beaucoup de reliefs, l’autre, composée d’une seule trace, fortement mise en valeur


            LE MOULE


                                                   Image Mon Dec 03 2018 07:16:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    GARDENS




                                                     Image Mon Dec 03 2018 07:16:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    DESSINS


                              Image Thu Jan 03 2019 21:49:27 GMT+0400 (+04)