• TEXTE_LIGHT AND TREES

    Par Emma Bailly-Maitre, Vanesa Santillan Messina, 18/03/19

    En contre-bas depuis la Grange au lac, dans les hauteurs d’Évian, une plateforme s’insère parallèlement  sur la protostructure le long de l’ancien rail funiculaire et s’élance depuis un des arrêts vers la nappe lémanique.

    Chaque jour les ombres des arbres s’élancent de plus en plus sur le sol jusqu’à s’évanouir à la nuit tombée. Le long de la descente depuis la Grange au lac, de grands arbres entourent le site. Des grands panneaux aux dimensions similaires à la protostructure se dressent laissant apparaitre un fragment de lumière entre la dalle et les panneaux le long du parcours. 

    L’espace est rythmé, les grands plans verticaux de même hauteur se succèdent de manière fragmentée le long de la plateforme créant un nouveau rythme. À distance égale du sol, les panneaux sont dimensionnés pour mettre en valeur la topographie du lieu.

  • PHOTOS ROOMS

    Par Emma Bailly-Maitre, Vanesa Santillan Messina, 18/03/19
    Image Mon Mar 18 2019 07:51:26 GMT+0100 (CET)

    Structure

    Image Mon Mar 18 2019 07:51:26 GMT+0100 (CET)Panneaux s'adaptant à la topographie du sol

    Image Mon Mar 18 2019 07:51:26 GMT+0100 (CET)

    Détail - Bas du panneau

  • Rooms_Site 4, Becoming Léman, Evian

    Par Alice Dareys, Amélie Respinguet, Céline Gruffel, Emma Bailly-Maitre, Marthe Maerten, Romain Masoni, Tim Stettler, Vanesa Santillan Messina, 18/03/19


    Light and trees


    La pinède, petit parc en pente, en contrebas de La Grange au Lac à Evian. Si proche et pourtant si différent des routes, chemins, et rails qui lui tournent autour, qui le relient à la ville en bas. Le champ des possibles est peuplé d’arbres et d’ombres. Il se peuple de piquets et de ficelles aussi. Marque sur marque, trait sur trait. 1m50 de rangée en rangée. Des ballons taquinent la cime des arbres, introduisant une notion d'échelle dans le paysage. Un peu de vent les  fait bouger.

    Le poteau ne flotte plus au bout de sa ficelle. D’une grille tridimensionnelle émergent quatre entités, quatre propositions spatiales qui interagissent avec le lieu. Conçus tels qu’ils le sont par la protostructure à base carrée, large de 10m, haute de 12 ; son extrémité sud s’enfonçant dans la butte alors que son extrémité nord s’élève à 1m 50 au dessus de l’herbe.

    L’expérience de ces quatre rooms –réunies toutes ensembles ou une à la fois-, c’est peut-être de descendre la butte depuis La Grange au Lac, intrigué par la grande nacelle blanche suspendue à 10 m de hauteur qu’on voit devant soi. De s’engouffrer dans la grande structure de bois, où les ombres des arbres se projettent sur de longs panneaux verticaux. Puis de s’asseoir un instant sur les marches qui, de la sortie du funiculaire, rattrapent le premier niveau de la protostructure. Lové sous le toit en lamelles de bois au sud ou profitant de la vue dégagée sur le lac au nord.



    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)





    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Mar 18 2019 00:24:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Plans et coupes 1:33


  • Site 3, wind&views: synthèse

    Par Adrien Bressan, Arthur Breen, Eva Collier, Florian Faucheur, Isabelle Nguyen , Jérémie Guyot, Robin Jouve, Valentin Parisi, 18/03/19


    Image Mon Mar 18 2019 00:24:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Protostructure face ouest


    Image Sun Mar 24 2019 16:04:38 GMT+0100 (CET)

    Coupes communes


    25 mètres au dessus des sources Cachat se trouve le site 3. Situé sur une colline, le promeneur peut admirer le panorama pittoresque d’Evian, ses toits et le lac Léman. De grands arbres surplombent l’ouest du site créant un effet d’ascension. Sur l’est du site se trouvent des arbres de taille moyenne alignés face au lac.
    Le promeneur peut y accéder par une pente et du côté latéral. Jusqu’en 2005, on pouvait aussi y accéder avec le funiculaire en s’arrêtant à l’arrêt « Le Splendide ».
    Sur le terrain qui , aux premiers abords, semblait plat, un trou ; d’une profondeur d’environ 80 cm. Dans ce trou s’établissaient les fondations de l’hôtel « Le Splendide », détruit en 1983.
    C’est ainsi que s’implante la protostructure, axée Nord-Sud. Elle se situe à l’ouest d’un terrain de tennis. La largeur se trouve face au lac, la longueur longeant ce terrain même. Du nord au sud, de bas en haut, un parcours s’établit, retrace les caractéristiques du lieu ainsi que son histoire, face au lac.
    Le visiteur accède par le bas en débouchant sur des strates reprenant les reliefs laissés dans le terrain par les fondations du Splendide. Il accède ensuite à l’étage supérieur par des marches suspendues, desservant le premier et le deuxième étage d’où l’on redécouvre deux vues d’Evian perdues avec la démolition de l’hôtel. Une à 2m36 du sol avec une passerelle ornée de parois longeant la face Nord de la protostructure et l’autre à 5m69 sous un toit en voûte, filtrant les rayons du soleil.

  • Views

    Par Romain Masoni, Tim Stettler, 17/03/19




    Image Sun Mar 17 2019 16:55:56 GMT+0100 (Mitteleuropäische Normalzeit)






    Image Sun Mar 17 2019 16:55:56 GMT+0100 (Mitteleuropäische Normalzeit)






    Image Sun Mar 17 2019 16:55:56 GMT+0100 (Mitteleuropäische Normalzeit)