Intimité et grands espaces : réflexion acoustique

Par Brenne Thomas, Sarda Lise, Trivizas Alex, 08/06/19


Image Sat Jun 08 2019 12:02:51 GMT+0200 (CEST)


   Fig.1 : Protostructure Chiavi-Chasso-Fauvel, Parc de la Grange au Lac, Evian.


C’est une scène entièrement modulable bordée par deux rangées de panneaux articulés lui donnant une apparence de vaisseau.

Disposés en deux niveaux suivant la pente du sol, ils semblent flotter dans l’espace autour de la scène.

Cette légèreté apparente est accentuée par la composition de chaque parois : deux cadres supportant une large surface opaque entre deux poteaux structurels. La transparence apportée par les cadres n’est visible que sous certaines orientations: l’espace change alors que l’on se déplace sur et autour de la scène.

Ainsi, on peut soit fermer soit ouvrir l’espace de performance sans même  ôter les parois, simplement en les poussant d’un coté ou de l’autre.


Image Sat Jun 08 2019 12:02:51 GMT+0200 (CEST) Image Sat Jun 08 2019 12:02:51 GMT+0200 (CEST)


Fig. 2-3 : Détail panneaux acoustiques autour de la scène modulable.


Chaque parois pivote autour de 4 axes ce qui leur permet d’adopter de très nombreuses orientations selon l’envie et les besoins de la performance, tant au niveau acoustique que visuel.

En effet, la surface opaque permet de réfléchir le son et ses orientations possibles offrent de le diriger vers une zone, notamment  vers les spectateurs.




Image Sat Jun 08 2019 12:02:51 GMT+0200 (CEST)


Fig. 4 : Perfomance Quatuor, Conservatoire de Lausanne.




Image Sat Jun 08 2019 20:59:18 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Fig. 5: Perspective frontale de la scene. La disposition des panneaux permet une forte transparence; il s'agit d'un effet de valvule acoustique-visuelle.