• le site du lac : approche par la couleur et la texture

    Par Gil Liran, Reichel Federico, 22/03/19



                      ROOMS_SG_gilliran-reichelfederico_104_HQ.jpg






    De l’ensemble que constitue le paysage, de nombreux éléments peuvent en être extraits : la jetée, elle-même composée d’un ponton, d’un muret et des brises vagues, le lac, les rochers ou encore les lampadaires. Outre leur nom et leur fonction, leur couleur et leur texture, classées et séquencées, édifient un outil de compréhension du site. Par une action de zoom sur des sous-éléments, se créent une structure et une composition du paysage, au sein de laquelle, par addition, soustraction et superposition, il est possible de recomposer des ensembles plus grands. Appariassent ainsi d’un mélange de textures et couleurs organiques et artificielles, d’autres formes et nuances synthétiques, résultant d’un alliage d’éléments du site.






                  ROOMS_SG_gilliran-reichelfederico_106_HQ.jpg







                       ROOMS_SG_gilliran-reichelfederico_113_HQ.jpg
  • Nuages ou astéroïdes?

    Par Martin Lily, 22/03/19


    C’est quelque chose d’aérien que j’ai d’abord voulu exprimer. Quelque chose d’aérien et d’extensible, qui créent l’insidness par un ensemble d’éléments sans limites réels.


                                                                                                         nuages

    Image Fri Mar 22 2019 14:49:21 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)            Image Fri Mar 22 2019 14:53:30 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


                        Première ébauche sur la protostructure                                                                   Essai en 1:1 avec du papier mâché






    Image Sat Mar 23 2019 01:17:53 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)



    Fragment du dessin commun avec Jaoro et Pénélope

    Structure du nuage en coupes utilisant la même méthode que pour la phase Planes


                                       Image Sat Mar 23 2019 00:49:13 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


            Image Sat Mar 23 2019 00:49:13 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)      Image Sat Mar 23 2019 00:49:13 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


     


    Après ça, j’ai changé de méthode pour créer des polyèdres irréguliers dans l’espace que je comptais suspendre aux moyens de câbles à travers la protostructure.


                  Image Sat Mar 23 2019 01:17:53 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Dessin au 1 :20 pour un emplacement plus vers le sol, avec l’idée d’un espace au milieu qui ferait le lien entre la room de Nora et Vincent, et celle de Pénélope et Jaoro.


    Ce ne sont plus des nuages immatériels, leurs formes sont géométriques, pleines et maitrisés grâce au dessin. Alors je les ai appelés astéroïdes, et c’est ensemble qu’ils forment ce nuage d’astéroïde.


    Texte: 

    Sans lien avec le sol ils flottent à travers la protostructure qui leur sert d’accroche au moyen de câbles en acier.

    Ce sont des éléments aux formes et tailles variées, qui s'élancent plus ou moins loin de nous.

    Au milieu de ce champs d’astéroïde se trouve un noyau vide, dans lequel repose une ruine d’un autre monde.

    Mais cet ensemble s’étend aussi, comme infini, ralliant ce qui se trouve sous lui en parallèle au socle en mousse qui accompagne la ruine.



    Image Sat Mar 23 2019 01:17:53 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Fragment du dessin commun de la Buvette






     Image Sat Mar 23 2019 01:31:31 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)



                                                                                                                Image Sat Mar 23 2019 01:31:31 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)  

    Image Sat Mar 23 2019 01:31:31 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

                                                                                             Photos finales Rooms







  • bleu d'évian, seconde nuance

    Par Reichel Federico, Gil Liran, 21/03/19






    Image Thu Mar 21 2019 18:34:40 GMT+0100 (CET)








    Alors que l’eau se brise et rejoint l’air dans un tumulte incessant, le regard s’échappe dans le calme azuré. La jetée, longue de quelques centaines de mètres et théâtre de la rencontre de bleu, de vert et de gris, annihile par un rythme monotone le mariage des éléments environnants. Le long de l’axe bétonné, le gris statique s’interrompt par un mouvement opalescent, irrégulier et difforme. De longs montants boisés s’étirent au-delà de l’enveloppe albe qui les contenait et créent une connexion entre eau et terre. Au travers de ce polyèdre en mouvement, la vue s’opacifie, tandis qu’à certains instants, la lumière transperce la matière pour former une brèche de clarté. Une rafale de vent laisse apparaitre une autre ouverture qui invite à pénétrer la silhouette blanchâtre. En son sein, se dresse une multitude de poutres verticales et horizontales. En traversant l’étrange volume, puis franchissant une nouvelle fois l’enveloppe, se dévoile un escalier qui s’amincit à son somment. Deux mètres plus haut, un plancher recouvre à peine l’espace encerclé des longs voiles; il longe deux côtés du carré formant l’ensemble et mène à ce qui semble être une impasse. Pourtant, là où l’on pense que règne le vide, se déroule un étonnant spectacle d’éclaboussures, de collisions et de fusions, de l’eau, de l’air et de la pierre. Les tourbillons au cœur du brise-vague, un mètre sous nos pieds, nous attire, alors que le voile, poussé par le Séchard, s’étend et nous retient. 

    Voilà déjà quelques heures qu’a lieu ce va-et-vient persistant. Un rayon de soleil percute pour la dernière fois le sommet du montant en bois avant de s’en aller derrière la montagne. Toutefois l’eau continue de scintiller : un lampadaire, sous exposé pendant la journée et sise sur le muret contigu à l’escalier, illumine le vide laissé par le plancher. La lumière se projette et se réfléchit sur l’eau pour que finalement se dessine sur les toiles blanchâtres cette danse aquatique.








    Image Thu Mar 21 2019 18:34:40 GMT+0100 (CET)








    Image Thu Mar 21 2019 18:34:40 GMT+0100 (CET)








    Image Thu Mar 21 2019 18:34:40 GMT+0100 (CET)










  • voile-girouette

    Par Blanc Pauline, Rieux Camille, 18/03/19

    Là ou la roche rencontre l’eau, le vent s’avance et forme les vagues. Les éclaboussures viennent créer un intérieur le temps de leur jaillissement. La room scelle cet intérieur en se dressant au dessus de l’eau comme une protection contre le courant lacustre. Depuis la plateforme, la structure vitrée nous laisse voir les vagues se fracasser contre la paroi. Cependant, l'eau vient de toutes les directions. La protection doit donc coulisser selon l’orientation du vent. Ainsi, la voile-girouette, située au dessus de notre tête, tourne au gré des bourrasques et entraîne dans sa course la paroi, puis la plateforme.


    Image Mon Jun 03 2019 22:12:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Mon Jun 03 2019 22:12:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Mon Jun 03 2019 22:12:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Sun Mar 24 2019 23:16:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Sun Mar 24 2019 23:16:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Mar 24 2019 23:16:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Sun Mar 24 2019 23:40:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Mar 24 2019 23:40:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • Rooms

    Par Guisan Solène, Devaud Angélique, 17/03/19

    La Buvette d'Evian

    Construit en 1956 par Jean Prouvé, Maurice Novarina et Serge Ketoff, ce pavillon fut très prisé durant de longues années. 

    Ce lieu particulier attirait de nombreux curistes venant du monde entier pour boire l'eau de la source Cachat, connue pour ses vertus thérapeutiques. Dans les années soixante, la principale clientèle provenait des colonies françaises. A cette époque-là, la France faisait bénéficier à ses ressortissants la possibilité d'un séjour en cure. Ce pavillon était synonyme de bien-être et de luxe.


    Image Sun Mar 17 2019 14:39:15 GMT+0100 (CET)

    Image Sun Mar 17 2019 14:39:15 GMT+0100 (CET)   Image Sun Mar 17 2019 14:39:15 GMT+0100 (CET)


    Aujourd'hui, le pavillon n'a plus sa gloire d'antan. Après l'indépendance des colonies françaises, l'afflux de curistes a drastiquement diminué. La buvette se retrouva peu à peu délaissée et n'a plus été entretenue. 


    Image Sun Mar 17 2019 17:47:45 GMT+0100 (CET)


    L'intention principale de notre projet est de redonner vie et mouvement au pavillon. Il était évident qu'il ne fallait pas directement toucher à ce bâtiment classé, c'est pourquoi nous avons adapté ce projet à l'architecture de la buvette et non pas l'inverse. Nous avons fait le choix d'une installation temporaire, facilement constructible et démontable, qui traverse le pavillon dans sa largeur et non dans sa longueur comme il était d'usage de l'emprunter. Afin de conserver et de préserver dans son entièreté la buvette, les glaces de l'entrée principale ainsi que celles de la porte coulissante se trouvant directement en face, sont retirées le temps de vie de l'installation temporaire. En effet, ces glaces sont déjà abimées et auraient probablement besoin d'une restoration. Notre projet propose donc une installation qui en l'absence de ses portes offre de nouvelle vision de la buvette. La protostructure est autoportante et ne met pas en péril l'équilibre fragile du pavillon. Le sol étant parfaitement plat et les parois faisant également office de contreventement, notre room tient en équilibre sans besoin de s'appuyer sur la buvette. En effet, elle est pensée pour épouser le site sans intervention brusque.

    Le projet propose au visiteur une promenade architecturale et l'accès au pavillon, qui depuis longtemps est inaccessible. Lorsqu'il se retrouve dans notre room, la matérialité peut le mener à ne pas pouvoir définir s'il se trouve à l'intérieur ou à l'extérieur. Ce sentiment reste néanmoins subjectif et propre à chacun. Le parcours à l'intérieur de la buvette est surélevé de 50cm, créant une voie principale. Le promeneur reste cependant libre de quitter ce chemin guidé et de vagabonder à sa guise dans le bâtiment. 


    Image Sun Mar 17 2019 17:20:04 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Mar 17 2019 17:20:04 GMT+0100 (CET)

    Maquette de la protostructure et de la Room côté lac au 1:10


    Image Sun Mar 17 2019 17:35:11 GMT+0100 (CET) 

    Photo axonométrie de la protostructure et de la Room côté parking en 1:10


    Image Sun Mar 24 2019 12:46:44 GMT+0100 (CET)

    Dessin en Monge au 1:33


    Les matériaux ont été choisis de manière à ne pas marquer une transition brutale entre l'intérieur et l'extérieur du pavillon. Le chemin végétal permet de ne pas interrompre la matérialité du sol : le promeneur commence et termine son cheminement en foulant de la verdure. Le dallage d’origine en ardoise est étendu jusqu'aux extrémités de la room, supprimant ainsi le dallage en briques ajouté antérieurement à la construction qui a créé une discontinuité et une non homogénéité dans l'apparence du bâtiment. Le grillage en aluminium perforé, à connotation froide et agressive, permet toutefois d'apporter de la transparence, rappelant ainsi les glaces de la buvette. De plus, ce matériau à la manipulation facile permet de souligner le côté éphémère de notre projet. 

    Le système de rail, propre à la protostructure, nous a conduit à imaginer un système de clips pour la fixation de certaines de nos parois, ainsi que pour l’équilibrage des niveaux. Toutes les parois sont, en plus de ce système, maintenues par de la corde reliée à la protostructure. 

    En superposant le modèle de la protostructure à l'aide de ce même système de clips, nous avons pu créer la traversée dans la même logique constructive que la protostructure originale. Les deux trames centrales sont étendues à l'intérieur du pavillon favorisant ainsi un lien entre les deux protostructures, tout en respectant le site. Les hauteurs du chemin varient entre 10 et 50 cm par des pentes douces de 15 degrés en raison de la faible hauteur (2m10) du sas d'entrée qu'il était impératif de conserver en l’état. 


    Image Sun Mar 17 2019 21:57:13 GMT+0100 (CET)

     Traversée du Pavillon reliant les deux protostructure en 1:10


    Le chemin organique respecte un principe naturel. Il est constitué d'une première couche rocheuse et d'une couche terreuse permettant à la végétation de s'installer. Il s'agit de matériaux facilement accessibles et qui participent à la volonté de créer un espace éphémère. Afin de ne pas salir le pavillon et d'éviter que le bois ne s'abime, le tout est protégé par une bâche.


    Image Sun Mar 17 2019 17:20:04 GMT+0100 (CET)

    Maquette avec détails du chemin, système de clip et bâche au 1:10


    Image Sun Mar 24 2019 12:32:45 GMT+0100 (CET)

    Image Sun Mar 24 2019 12:32:45 GMT+0100 (CET)

    Dessin au 1:33

    Plan et élévation de la buvette et de la Room



    Image Sun Mar 24 2019 11:07:01 GMT+0100 (CET)Image Sun Mar 24 2019 11:18:21 GMT+0100 (CET)

    SA1 : Détail constructif 1:10                                                           SA2 : Détail constructif 1:10

    Coupe chemin végétal + détail assemblage paroi chemin           Paroi chemin, système de clip

     Coupe                                                                                                   Axonométrie

    Image Sun Mar 24 2019 11:24:28 GMT+0100 (CET)

    SA3 : Détail constructif 1:10 / zoom 1:5

    Système de clip paroi / entaille dans protostructure

    Axonométrie

    Image Sun Mar 24 2019 11:53:31 GMT+0100 (CET)     Image Sun Mar 24 2019 11:24:28 GMT+0100 (CET) 

    SA 4 : détail constructif                       SA5 : Détail constructif 1:10

    Système attache alu - corde                    Détail pente chemin végétal 

    Axonométrie                                               Axonométrie

     

    Le promeneur est libre de traverser la buvette selon l'orientation qui lui plait voire même de contourner l'installation s'il ne désire pas interagir avec. Avec ce projet temporaire, nous avons voulu créer un espace public et accessible afin de donner un second souffle à l'architecture de Prouvé et Novarina. Le projet découle de notre interprétation personnelle du site et des solutions envisageables pour la réactivation du lieu. 


    Sources :

    - Das Werk: Architektur und Kunst- Heft 9 Trinkhalle in Evian am Genfersee : Architekt Georges Novarina, s.n., 1957

    (https://www.e-periodica.ch/cntmng?pid=wbw-002:1957:44::2023) 

    - La Buvette d'Evian, Franz Graf et Giulia Marino, Edition Infolio, 2018