Une balade

Par PALOMINOS BAALI Barbara, 31/03/19

Une étendue faufilée

Derrière un feuillage,

Un terrain étendu

Surplombant le lac.

Un champ de verticales

Dans lequel nous sommes immergés,

Entrainés, dans ce labyrinthe de bois.

C’est comme une balade,

Un rythme.

Au loin un horizon saccadé par ces verticales

Qui nous masquent encore un peu plus la ville.

On se plonge dans cet horizon, 

On est absorbés par les couloirs.

Tirés par des plans 

En hauteur, en longueur

C’est comme une balade.