• ELEMENT

    Par KOZEL Yann, PALOMINOS BAALI Barbara, 22/10/18

    | L I M I T E |


    Qu’est-ce qu’une limite ? Comment est-elle créée ?


    | TERRITOIRE |

    Sur cette route au relief composé de gravillons se mélangeant au bitume, se présentent de nombreuses fissures. Ces fentes hasardeuses se propagent petit à petit tout au long de l’allée. Le relief, partiellement visible à l’œil nu, se dévoile au travers de notre empreinte.



    Image Mon Oct 22 2018 00:24:25 GMT+0200 (CEST)


    Empreinte & Relief | 1:1




    Image Mon Oct 22 2018 00:24:25 GMT+0200 (CEST)


    Sol étudié & Moule | 1:1




    Image Mon Oct 22 2018 00:24:25 GMT+0200 (CEST)


    Process - Tests | 1:1



    | EMPREINTE |

    Des cavités aléatoirement disposées se sont inscrites dans notre empreinte, reflet de ces innombrables petites pierres rugueuses qui dévoilent tout le pantone du gris. La route est difficilement pénétrable et épaisse. Au contraire, de l’autre côté de la limite, le sol est friable, humide et ainsi facilement utilisable comme point d’ancrage. Le passage des occupants, quels qu’ils soient, marque cette ligne d’une couche de saleté imprégnée. Telle la route creusant son passage à travers, la fissure est comme une réponse venant du vivant alentour.



    Image Mon Oct 22 2018 00:24:25 GMT+0200 (CEST)


    Empreinte | 1:1



    | SONS |

    Plusieurs sonorités peuvent être ressenties, des hurlements de joueurs de football du terrain adjacent aux oiseaux qui chantent, en passant par le raffut produit par des véhicules s’aventurant sur la route. Le clapotage de la préparation du plâtre, nos discussions animées parfois avec des locaux, des chiens aboyant, des cyclistes et des passants, sont toujours accompagnés du bruissement des feuilles. L’atmosphère sur cette zone de confrontation entre ces deux mondes est ainsi plutôt calme, malgré quelques agitations nous ramenant à la civilisation. Une attention portée aux environs depuis cette limite la rend ainsi imperceptible.



    Image Fri Oct 26 2018 19:30:04 GMT+0200 (CEST)


    Axonométrie empreinte & Ière version ELEMENT | 1:1 & 1:3




    | ELEMENT |

    La fondation créée a dû reprendre les principaux évènements se produisant sur place. Par conséquent, la confrontation entre construit et végétation et le mouvement tectonique sont soulignés par l’attache entre bois et plâtre. La limite entre les deux zones est donc appuyée par le surpassement du « gouffre » qui délimite flore et goudron. Cependant, l’effet inverse se produit également de part la liaison des deux terrains, ce qui permet une abstraction de cette limite. L’élément reprend également la question posée au début et y répond ; il est ainsi observable sur la structure qu’une limite peut être créée par une différence d’angle, de niveau ou de matérialité.



    Image Fri Oct 26 2018 19:30:04 GMT+0200 (CEST)


    Plan & Axonométrie ELEMENT | 1:3




    Image Thu Oct 25 2018 20:54:41 GMT+0200 (CEST)


    Test ELEMEMENT | 1:3

    Le premier essai de moulage de la fondation fût un échec total ; le plâtre s'est fissuré autour de chaque pilier en bois. Nous avons donc identifié les principales causes de ce raté comme étant l'utilisation d'un plâtre de mauvaise qualité, de la dilatation du bois dû au plâtre très humide et à une sous-estimation de l'épaisseur du plâtre nécessaire autour du bois. Les solutions apportées pour chaque problème respectivement ont donc été de changer de type de plâtre, d'appliquer une couche de gomme-laque sur le bois et enfin de redimensionner l'épaisseur du plâtre.




    Image Thu Oct 25 2018 23:02:22 GMT+0200 (CEST)


    Moule | 1:3




    Image Mon Oct 22 2018 21:08:58 GMT+0200 (CEST)


    ELEMENT : 1:3




    Image Fri Oct 26 2018 19:06:40 GMT+0200 (CEST)


    Mise en place de l'ELEMENT : 1:3




    Image Fri Oct 26 2018 19:06:40 GMT+0200 (CEST)


    Mise en place de l'ELEMENT : 1:3



    Comment pourrait-on détruire une limite, ou la redéfinir ?


  • ELEMENTS

    Par BENKLEY Emily, KAISER Isabella, 21/10/18


    Image Sun Oct 21 2018 18:37:27 GMT+0200 (CEST)

    TRONC DANS LEQUEL NOUS AVONS COULÉ L'EMPREINTE


    Le début de notre zone est marquée par une sortie d'eau. Le terrain raide rejoint ensuite la rive de la Venoge puis la suit horizontalement. Nous voulions mettre en dialogue l’élément artificiel qu’est la sortie d’eau et la nature presque intacte de la rivière.


    Nous avons donc décidé de couler notre empreinte dans la crevasse d’un tronc massif. Celui-ci s’est échoué au bord de la Venoge et marque naturellement la limite entre notre zone et l’eau. Une de ses extrémités est posée sur des rochers tandis que l'autre effleure la surface de l’eau. 


    Avec le temps, le courant a partiellement lissé la surface du tronc. Il est humide et s’effrite au toucher. Des insectes ont creusé leur passage à travers le bois et ainsi considérablement sculpté son aspect vieillissant. La cavité de l’arbre décomposé abrite une variété de petites pousses vertes.


    Image Sun Oct 21 2018 18:37:27 GMT+0200 (CEST)

    EMPREINTE PLÂTRE 1:1


    Image Sun Oct 21 2018 18:37:27 GMT+0200 (CEST)

    EMPREINTE PLÂTRE 1:1


    L’empreinte prise en plâtre est recouverte d’une couche poussiéreuse de débris d’écorce et est traversée par de fines racines. On peut y apercevoir différentes parties de feuilles mortes qui ont été piégées dans la crevasse au fil du temps. A certains endroits, nous avons pu observer de la mousse. Après le démoulage nous avons pu constater la profondeur de la crevasse, qui n’était pas visible depuis l’extérieur (14cm). Pour extraire notre élément, nous l’avons partagé en plusieurs parties.


     Concernant notre ELEMENT, nous nous sommes posées la question suivante: Comment faire communiquer, à travers un élément construit, la Venoge avec les éléments que nous avons étudiés/observé lors de MEASURES et ELEMENTS ? C’est-à-dire l’eau, le terrain et le tronc. 


    Image Mon Oct 22 2018 01:53:40 GMT+0200 (CEST) 

    ELEMENT 1:3


    Image Mon Oct 22 2018 01:53:40 GMT+0200 (CEST)

    ELEMENT 1:3


    Image Fri Oct 26 2018 22:37:17 GMT+0200 (CEST)

    ELEMENT MISE EN SITUATION 1:1 


    Image Fri Oct 26 2018 22:01:52 GMT+0200 (CEST)Image Fri Oct 26 2018 22:01:52 GMT+0200 (CEST)

    ELEMENTS DESSIN 


    Nous avons imaginé, dessiné et construit un élément qui tente de répondre à ce milieu composite. Chacun de ses appuis est adapté à la matière vivante sur lequel il vient se poser. Le premier vient s’ancrer directement dans la crevasse du tronc étudié précédemment. Le deuxième flotte à la surface de l’eau et est soutenu par une bouée. Le troisième se pose parallèlement au sol, qui est plat à cet endroit-là.


    Image Sun Oct 21 2018 18:37:27 GMT+0200 (CEST)  

    TESTS SUR MOUSSE EXPANSÉE 1:3




     

     

  • PLASTER 1:300

    Par MISKY Noël, STEPCZYNSKI Arthur, 16/10/18


    Image Tue Oct 16 2018 16:40:49 GMT+0200 (CEST)




  • ELEMENTS - Empreinte sur le site de la Venoge

    Par DE ABREU GUILHEIROS Cecilia, GUO Anli, 10/10/18

    ENVIRONNEMENT

    Nous nous sommes penchées sur un morceau de terrain avec un dénivelé faible mais qui malgré tout semblait être un défi pour la fourmi trouvée sur place. Pendant notre excavation, nous avons trouvé une diversité d’insectes tels que des fourmis, des cloportes etc.

    LES SONS

    Les bruits du plastique, du plâtre lorsque nous le mélangions avec de l’eau, ainsi que nos courtes discussions étaient présents. Les cailloux, qui dévalaient la pente lorsque nous creusions ainsi que la terre qui glissait tel un petit glissement de terrain, étaient susceptible d’effrayer tout minuscule animal vivant sur place.

    LE MOULE

    Nous avons creusé le sol à l’aide d’une branche d’arbre tombée à terre. La terre nous a semblé difficile à creuser. Il y avait des pierres ancrées dans le sol de façon à empêcher ou du moins à rendre d’autant plus complexe l’excavation. Néanmoins, la texture de la terre nous a paru plus poussiéreuse et la structure du sol était donc plus déstructurante. Après avoir creusé un trou de 5 [cm] de profondeur, nous avons pris soin de protéger le site avec du plastique afin d’éviter que l’on repère notre passage par la suite. Puis nous avons préparé le plâtre Edelweiss afin de pouvoir le couler.                                                       

    L’EMPREINTE

    L’empreinte révèle la présence de tunnels ainsi que celle de racines. La terre sur notre empreinte nous confirme le fait qu’elle soit déstructurée. Elle témoigne aussi de la délicate pente de la zone. La visualisation du terrain est simplifiée.





  • ELEMENTS

    Par FOLLONIER Romain, ROBERT-NICOUD Joanne, 09/10/18


    Pour commencer la phase ELEMENTS, nous avons effectué une empreinte directement sur l'une de nos coupes, précisément sur la première marche de l'escalier, pour mieux appréhender notre site. Cet escalier fait office de transition entre le sentier pédestre et la rive, c'est pourquoi nous souhaitions l'illustrer. Nous avons donc construit un moule sur place pour obtenir cette empreinte.



    Image Sun Oct 21 2018 19:35:35 GMT+0200

    SITE - LIEU DE L'EMPREINTE - VENOGE




    VIDEO - PROCESSUS DE MOULAGE - VENOGE




    Image Tue Oct 09 2018 14:31:06 GMT+0200

    1:1 - MOULE - EMPREINTE




    Image Tue Oct 09 2018 14:31:06 GMT+0200

    1:1 - EMPREINTE - PLATRE




    Image Tue Oct 09 2018 14:31:06 GMT+0200

    1:1 - EMPREINTE


    Cette empreinte sera la base de notre réflexion pour la suite de notre projet, et donc pour la conception de notre ELEMENT. 




    Image Sun Oct 21 2018 19:27:17 GMT+0200

       1:3 - AXONOMÉTRIE - TEST ELEMENT


    Pour le premier prototype d'ELEMENT, nous voulions que l'élément s'encre autour et sur l'escalier pour illustrer les trois milieus différents qui l'entourait, soit une pente naturelle, un plan horizontale permettant l'accès à celui-ci ainsi l'escalier lui-même.



    Image Sun Oct 21 2018 19:27:17 GMT+0200

    1:3 - DETAIL - TEST ELEMENT


    Pour l'élément final, nous nous sommes intéressés à la marche dans son ensemble. Comme point principal de notre empreinte, pourquoi ne pas l'utiliser comme base même de notre élément? 

    Nous avons donc décider de conçevoir un élément qui épouserais sa forme, venant s'encrer au sol.

    A partir de cet élément qu'on pourrait prolonger sur l'entier de l'escalier, on pourrait imaginer, grâce à cette fondation, la création d'un nouvel accès à la rive.




    Image Sun Oct 28 2018 23:37:30 GMT+0100 (Central European Standard Time)Image Sun Oct 28 2018 23:37:30 GMT+0100 (Central European Standard Time)

    dessin - axonométrie - vues en plan




    Image Sun Oct 21 2018 19:35:35 GMT+0200

    1:3 - ELEMENT




    Image Sun Oct 21 2018 19:35:35 GMT+0200

    1:3 - ELEMENT




    Image Sun Oct 21 2018 19:35:35 GMT+0200


    1:3 - ELEMENT - ILLUSTRATION DE LA MARCHE DE L'ESCALIER