• Traversée d'Evian à Saint-Sulpice au travers d'une fenêtre

    Par BAUMANN Stan, GIL Liran, 18/12/18

    Premières tentatives de compréhension et d'élaboration d'une protofigure...

      131218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_101  131218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_102


      131218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_105     131218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_104



    Si de toutes ces propositions apparait un réel problème d'échelle, il demeure toutefois un élément transcendant : l'axe Evian/Saint-Sulpice, incliné de 19° vers la gauche par rapport au Nord.

    Suite à un recadrement sur le site du pavillon Jean Prouvé à Evian et à l'utilisation d'échelles plus proches du constructible, un second axe a été établi : la longueur du pavillon, coïncidant, selon nos cartes, parfaitement avec l'axe Est/Ouest.


       131218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_110    171218_Nanterbro_Scaffolding_Protofigure1_107

    Ainsi, à partir de deux axes, de leurs déclinaisons en de nombreuses parallèles et de leurs intersections, un tracé avec une multitude de points se dessine.

    Reste encore à déterminer les dimensions de ce tracé. Pour poursuivre dans l'échelle du construit, tout en considérant le site choisi, où la composante principale est évidemment le pavillon, nous avons choisi d'utiliser les dimensions de ce dernier pour élaborer notre tracé.



                  Image Wed Dec 19 2018 18:46:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    De toutes les dimensions du pavillon, c'est la largeur des ouvertures donnant sur le lac qui a été privilégiée. Par conséquent, un rectangle de 2 mètres (largeur d'une fenêtre) par 4.80 mètres, dont la diagonale coïncide avec l'axe Evian/Saint-Sulpice, constitue le module de base de la protofigure, qui répété de nombreuses fois définit un quadrillage propice à la réalisation d'une protostructure. Ainsi, en regardant par les fenêtres du pavillon, la protofigure nous guide vers Saint-Sulpice.


                   Image Wed Dec 19 2018 18:46:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    (Les scans de l'axonométrie, du plan ainsi que des deux coupes sont tirés de : GRAF Franz & MARINO Giulia, LA BUVETTE D'ÉVIAN, 2018)


    PROTOFIGURE | NANTERBRO | GROUPE I

    BAUMANN Stan - GIL Liran - FOLLONIER Romain - PALOMINOS BAALI Barbara - KOZEL Yann


  • Protofigure

    Par CHALARON Anouk, 17/12/18


    Cartographie - abstraction du lac


    Image Mon Dec 17 2018 14:25:26 GMT+0100 (CET)Image Mon Dec 17 2018 14:25:26 GMT+0100 (CET)


    · échelle - 1:300



    La protofigure comme outil de langage


    La protofigure est un outil de lecture graphique qui permet de transmettre un propos. L’idée est d’expliciter un détail ou un système en faisant abstraction de son environnement, le tout dans un figuration graphique facile à comprendre. La simplification se fait avant tout après la compréhension du territoire (raison de notre arpentage expliqué ci-dessous)


    Lier Evian et la Venoge ? C’est possible selon nous en faisant abstraction du lac, il disparait. Mis l’un à coté de l’autres, les deux sites  se voient mettre en évidence leur différences et leurs similitudes. Dans ce cas, où les voit-on ? On les remarque sans doute le mieux en examinant de plus prêt leurs chemins piétons.  On relève des différences de rythme, de relief, d’ombre, et de bâti mais aussi des similitudes au niveau de la végétation, de la température et de la biodiversité. Le Pavillon de Prouvé semble avoir une certaine importance au sein d’Evian. Ainsi il pourrait être intéressant de penser une protofigure qui amènerait les passants à cette architecture par les voies piétonnes, afin de faire de deux sites un unique lieu dont les axes de construction se tournerait vers un seul point d’intérêt : le Pavillon  (en tenant compte du flux).



    Dessin de 4 feuilles


    Image Thu Dec 20 2018 08:56:15 GMT+0100 (CET)Image Thu Dec 20 2018 08:56:15 GMT+0100 (CET)


    · Echelle - 1:300





    Arpentage des chemins piétons - expliciter


    Phase 1:

    Image Tue Dec 18 2018 10:23:24 GMT+0100 (CET)

    Image Mon Dec 17 2018 14:25:26 GMT+0100 (CET)


    Phase 2:


    Image Thu Dec 20 2018 08:56:15 GMT+0100 (CET)

    Image Thu Dec 20 2018 08:56:15 GMT+0100 (CET)



    · Echelle - 1:300

    · Matériau - Carton orange et blanc et baguette de bois 2[mm] x 5[mm], fil blanc et noir

    · Technique - Phase 1: L'arpentage est basé sur de critères: Les segments définis par les baguettes inférieures sont tous dirigés vers le centre de gravité du pavillon. Les segments définis par les baguettes supérieures sont incliné à 90° par rapport au tracé qui les précède.

                - Phase 2: C'est une mise en évidence de tous les croisements de 3 chemins piétons. Afin d'expérimenter plusieurs figures, il a été tracé plusieurs cercles dont le centre correspond au centre du pavillon (tracé par ses diagonales) et dont le rayon se prolonge jusqu'à chaque intersection décrite ci-dessus. Aussi, des ficelles ont été tirées pour faire ressortir ces rayons.

    Le chemin noir a été tracé à partir de plusieurs critères: En partant de l'intersection la plus éloignée du pavillon, on rejoint à chaque fois le point le plus proche du point précédent avec l'interdiction de passer deux fois par le même point.



    Le point d'intérêt



    Image Mon Dec 17 2018 14:25:26 GMT+0100 (CET)



    Jean Prouvé, Pump Room of Cachat spring, Evian

    France 1965

    Diego Terna









  • GROUND - dirty slope punctual foundation

    Par SILVA Frederico, MONNIN Isaac, 17/12/18


    Ground, fondation dans la terre en pente

    En nous inspirant des vides créés au centre du noeud en s, nous avons créé 3 prototypes de fondations ponctuelles utilisant des vides similaires pour guider des pieux allant des diverses directions. Nos trois essais sont construits en taille réelle et installés dans la pente en bas du studio Nantermod.
    Celui du milieu est le plus concluant, il comprend deux pieux verticaux et un pieux ajustable afin d’être perpendiculaire a diverses pentes. Une fois ce dispositif installé, les deux pieux verticaux dépassent d’une longeur voulue et viennent prendre en sandwich les poteaux verticaux de la protostructure. 
    Nos recherches se sont centrées sur le cas d’un sol en pente, malgré cela, notre prototype peut être installé sur sol plat.

    Image Mon Dec 17 2018 13:39:27 GMT+0100 (CET)

    GROUND prototypes 1:1 site epfl


    Image Mon Dec 17 2018 13:39:27 GMT+0100 (CET)

    GROUND prototypes 1:1 vue de dessus


    Image Mon Dec 17 2018 13:39:27 GMT+0100 (CET)

    GROUND prototypes 1:1 guide oblique


    Image Mon Dec 17 2018 13:39:27 GMT+0100 (CET)

    GROUND prototypes 1:1 détail pivot


    Image Mon Dec 17 2018 13:39:27 GMT+0100 (CET)

    GROUND prototypes 1:1 vue de trois-quart



  • PROTOSTRCTURE: Journal de bord

    Par BLANC Pauline, MICALE Ilaria, HAUSEL Anna, 15/12/18


    Ecrit par et mis en page par: ALLAOUA Nazim et PIAGET Arthur

    Photos prises et éditées par : ROBERT-NICOUD Joanne



    Formant tout d’abord un groupe de neuf personnes, nous avons décidé de nous diviser les tâches en créant deux ateliers de travail. Nous formons de cette manière deux groupes parmi lesquels aucun rôle n’est prédéfini. De ce fait, chacun des neuf membres peut apporter ses idées, dans un groupe ou dans l’autre. Ainsi, nous pouvons explorer un maximum de possibilité concernant notre protostructure. Pour ce faire, le premier groupe s’est intéressé au développement du nœud de PLANES et le second s’est orienté vers des recherches sur d’autres possibilités, en s’inspirant des modèles réalisés lors des années précédentes.


    Jour 1


    Groupe 1

    Afin de visualiser de la meilleure des manières le nœud qui nous avait été demandé de construire lors de l’étape PLANES, nous le dessinons puis le réalisons à échelle 1:1.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

     

    Noeud en "S" - Détail constructif, Axonométrie - Echelle 1:3

    (Ilaria)


    Nous constatons après édification que l’espace formé au croisement des trois « S » présente des caractéristiques intéressantes.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud en "S" - Echelle 1:1 (bois : 27x100mm)

    (Anna, Sara, Ilaria, Nazim et Arthur)



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud en "S" - échelle 1:1 (bois : 27x100mm)

    (Anna, Sara, Ilaria, Nazim et Arthur)


    Comment l’exploiter, de manière à ce qu’il soit bien plus qu’un simple vide ?

    Nous entamons alors l’axonométrie d’une protostructure basée sur ce nœud avec l’intention de nous faire une idée de la répartition des espaces dans une telle configuration.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Work in process : Noeud en "S" en réseau - Axonométrie - Echelle 1:10 - Assemblage - Echelle 1:4

    (Anna)



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud en "S" - Plan & Coupe - Echelle 1:3

    (Sara)


    Groupe 2

    Nous commençons nos recherches en dessinant et construisant des modules réduits (échelle 1:10). Notre intention première est de proposer un nœud qui, répété de nombreuses fois, puisse être une solution envisageable pour notre protostructure.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Work in process : Noeuds prototypes - Axonométrie - Echelle 1:10

    (Cecilia)



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Prototype de noeuds - échelle 1:10 (bois : 3x5mm et 3x10mm)

    (Joanne, Shayan, Pauline et Cecilia)



    Après réalisation des prototypes, nous nous rendons compte que certains d’entre eux ne répondent pas à certains critères structurels. Nous en choisissons deux que nous construisons à échelle 1:1, pour pouvoir ensuite les comparer avec la production du premier groupe. C’est à ce moment-là que sont survenus certains problèmes, pas soulignés jusque là :

    Comment assembler le tout ?

    Où placer les vis et quelle disposition adopter afin d’économiser le matériel proposé ?



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud prototype 1 - échelle 1:1 (bois : 27x60mm)

    (Shayan et Joanne)



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud prototype 2 - échelle 1:1 (bois: 27x100mm)

    (Cecilia et Pauline)

    Jour 2


    Groupe 1

    En parallèle avec l’axonométrie, nous entreprenons la conception de la matrice de notre protostructure, à échelle 1:10.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Matrice - échelle 1:10 (bois: 3x10mm)

    (Sara, Ilaria, Nazim et Arthur)


    Durant ce processus, de nombreuses interrogations sont soulignées, notamment la suivante :

    Quelle hauteur statique choisir (si nous nous référons au nœud qui nous a été imposé durant PLANES, il y a deux orientations possible du « S » et donc deux hauteurs statiques différentes) ?

    Ce choix nous permettra de définir par la suite notre portée.


    Groupe 2


    De manière analogue au premier groupe, nous initions deux axonométries: une de chacun de nos modules et l'autre d'une mise en réseau du "prototype 1". Nous complétons l'axonométrie de l'axonométrie du "prototype 1" par des dessins en plan, en élévation ainsi qu'une axonométrie de son assemblage. Notre intention est d’avoir une vue d’ensemble qui nous permette de définir l’option la plus viable quant à notre protostructure.



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Noeud "Prototype 1" en réseau - Echelle 1:10

    (Joanne et Shayan)



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Noeud "protoype 1" - Plan et élévation - Echelle 1:1 - Axonométrie assemblage - Echelle 1:2

    (Shayan)

    Parallèlement aux dessins, nous construisons à échelle 1:10 la matrice du "prototype 2".



    Image Sat Dec 15 2018 15:05:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Matrice du "prototype 2" - échelle 1:10 (bois: 3x5mm)

    (Cecilia et Pauline)


    Jour 3


    Groupe 1


    Une fois la maquette au 1:10 du nœud en « SLL » terminée, nous entamons la construction de ce module au 1:1. Celui-ci, une fois fini, ne nous convainc toujours pas de part sa solidité, même si celle-ci s’est améliorée depuis le prototype en « SSS ». Nous soulignons tout de même le fait que nous conservons en plan le vide que nous cherchons à mettre en évidence. Ce dernier permettrait à l’équipe GROUND d’y insérer les fondations.





    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Noeud SLL - échelle 1:1 

    (Anna, Pauline, Shayan, Nazim et Arthur)

      

    Cependant, comment allier la solidité nécessaire à toute protostructure et le concept du vide que nous désirons exprimer ?

    Nous reprenons alors nos recherches, à l’aide de maquettes à l’échelle 1:10.


    Groupe 2


    Toujours dans notre processus d’exploration, nous optons pour une variante du nœud en « SLL » : le « LSS ». Néanmoins, lors de l’analyse de la matrice au 1:10 que nous avons confectionné dans la journée, nous nous rendons compte qu’au même titre que le « SLL », il n’est toujours pas assez solide. De plus, le vide que nous désirons mettre en valeur ne se voit plus, ni en plan ni en coupe.




    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Matrice LSS - échelle 1:10

    (Anna, Pauline, Cecilia et Joanne)

    Nous rejoignons donc le premier groupe dans ses recherches. 


    Jour 4


    Groupe 1&2


    Après notre brainstorming, nous constatons que l’association des « S » et des « L » ne nous permet toujours pas de satisfaire nos critères de rigidité. En effet, peu importe les combinaisons avec des S, il y aura toujours une des surfaces de contact qui sera trop faible. 

    Nous décidons par conséquent de travailler avec des modules contenant un « W « comme axe vertical à travers des maquettes en 1:10.

    Le « W » étant un élément plus massif et donc plus lourd que les précédents, comment procéder pour ne pas produire des nœuds trop encombrants ? 

    Nous choisissons parmi de nombreuses combinaisons possibles deux nœuds : un en « WLL » et un autre en « WSS ». Dans les deux cas, les éléments sont composés de deux sections de bois différentes : 27x60mm et 27x100mm.


    Groupe 1

      

    Craignant le surpoids que pourrait entraîner une protostructure en « WSS », nous débutons un travail sur un nœud en « WLL ». L’avantage avec cette configuration est que les deux poutres en « L » et le pilier en « W » sont connectés par leurs grands côtés (10cm de largeur), ce qui améliore l’assise de notre nœud. De plus, l’orientation que nous donnons aux deux « L » nous permet de les fixer entre eux. A cela s’ajoute le fait que le vide recherché reste présent. 

    Nous commençons alors une axonométrie du détail constructif de ce prototype (échelle 1:4) afin de visualiser au mieux son assemblage.




    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie - Noeud "WLL" - Echelle 1:10 - Détail Constructif - Echelle 1:4

    (Arthur)


    Théoriquement solide, ce nœud le serait-il aussi dans la pratique ?

    Une fois le dessin achevé et afin de répondre à cette question, nous initions la construction au 1:1.


    Groupe 2


    Désireux de conserver un vide total (en plan et en coupe), nous nous orientons vers une disposition en « WSS » et entamons l’axonométrie du nœud en détail (échelle 1:4).





    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)



    Axonométrie - Noeud "WSS" - Echelle 1:10 - Détail constructif - Echelle 1:4

    (Joanne)


    Tout comme le premier groupe, nous édifions ce nœud à l’échelle 1:1 dans le but de tester sa rigidité et sa cohérence. En effet, bien que nous limitions les sections du bois utilisé, nous rajoutons tout de même un élément par rapport au « SSS ».

    La réduction des sections suffira-t-elle à atténuer le poids du prototype? 


    Jour 5&6



    Groupe 1

    (Photo à venir...)

    Satisfaits de l’élément « WLL » au 1:1, nous passons désormais à la conception de la matrice du nœud. Pour ce faire, nous la dessinons en plan, élévation et axonométrie (échelle 1:10 et 1:20).



    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)



    Noeud WLL - Elévations - Echelle 1:20

    (Sara et Ilaria)



    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Noeud "WLL" - Plan - Echelle 1:20

    (Shayan)





    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Matrice "WLL" - Axonométrie - Echelle 1:10

    (Nazim)


    Ensuite, dans le but d’établir la portée maximale de chaque « L », nous en construisons un et testons sa résistance avec des espacements de 2m, 3m et 3.50m.

    Nous concluons notre journée en réfléchissant aux diverses possibilités de prolongement de chaque élément : comment assurer à la fois la continuité et la solidité de la protostructure ?



    Groupe 2


    Au même titre que le premier groupe, nous débutons l'axonmétrie de la matrice du noeud. De plus, le détail constructif de celui-ci nous permet d’entamer sa construction au 1:1, que nous terminons dans la journée.




    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)


    Matrice "WSS" - Axonométrie - Echelle 1:20

    (Anna)


    Suite à l’édification de ce module, nous remarquons que la réduction de certaines sections de bois a eu l’effet escompté : le prototype est bel et bien moins lourd que celui en « SSS »!



    Image Wed Dec 19 2018 15:34:20 GMT+0100 (CET)

    Noeud "WSS" - Echelle 1:1

    (Anna, Pauline, Joanne et Cecilia)


    Jour 7 


    Groupe 1


    Notre deuxième semaine débute par la conception de la matrice « WLL » au 1:10. C’est à ce moment-là que survient une autre interrogation: Quel doit être l’espacement entre les piliers, sachant que le prolongement des « L » ne peut coïncider avec l’intersection entre les éléments horizontaux et verticaux ? Après divers calculs, nous obtenons une portée de 2.30m que nous intégrons (à l’échelle) à notre matrice.


    Groupe 2


    Nous poursuivons notre travail sur la configuration en "WSS" en confectionnant également sa matrice au 1:10 afin de la confronter avec celle produite par le premier groupe.


    Groupe 1&2


    Une fois les matrices achevées, nous nous retrouvons pour un brain-storming visant à déterminer quel noeud nous allons finalement utiliser. Nous remarquons alors que le noeud en "WSS", bien qu'il conserve le vide dans tous les axes, est moins solide et consomme plus de bois que le modèle "WLL". C'est pourquoi nous privilégions cette dernière configuration pour la protostructure finale. 


    Jour 8


    Groupe 1&2


    Lors du pin-up avec certains superviseurs, nous présentons le noeud en WLL. L'idée est trouvée intéressante, mais quelques détails sont à affiner. Tout d'abord, l'orientation des "L" est à revoir afin de proposer une surface symétrique sur laquelle on peut venir installer une structure. De plus, bien que la base, très solide grâce au W, soit appreciée, quelques doutes subsistent quant à la lourdeur qu'entraînerait le prolongement vertical du pilier. 

    Comment pallier à ce défaut?

    Nous pensons alors à supprimer deux des planches composant lors de la connexion afin d'avoir un élément qui s'affine vers le haut. De ce fait, nous aménuisons les risques de déséquilibre.   


    (Photos à venir)

  • WORK IN PROGRESS-GARDEN_NANTERBRO

    Par DUCHASTELDEMONTROUGE Victor, LERJEN Mike, SCHMIDHAUSLER Valentin, TURBÉ Grégoire, 12/12/18


    Image Sun Dec 16 2018 14:44:33 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Module assemblé (échelle 1:1)



    Image Wed Dec 12 2018 20:17:52 GMT+0100 (CET)

    Topographie - Site de St-Sulpice & Site d'Evian (échelle 1:1000)



    Image Sun Dec 16 2018 14:44:33 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Maquette concept - liaison entre les HOUSES (échelle 1:100)



    Image Sun Dec 16 2018 14:44:33 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Modules - différentes configurations (échelle 1:100)



    Image Sun Dec 16 2018 14:44:33 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Modules - types de cadres



    Image Wed Dec 12 2018 20:17:52 GMT+0100 (CET)

    Modules Tests - Orientation et forme



    GARDEN_NANTERBRO: 

    - Isabella Kaiser, Amélie Burgniard, Loïc Hansroul, Arthur Stepczynski, Louis Caloz

    - Valentin Schimdhausler, Mike Lerjen, Victor Duchasteldemontrouge, Grégoire Turbé