• Ground Day 1

    Par Crevoisier Pierre, Leuba Elina, Magnin Paul, Richter Jean, Varrin Gomez Nicolas, 12/12/18


    Aujourd'hui, nous avons fait de la recherche et avons commencé à réfléchir à la façon dont nous allons réaliser les accroches au sol.Image Wed Dec 12 2018 16:38:00 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Nous nous sommes notamment intéressés à la population Suisse appelée "lacustres" qui vivait dans des maisons sur pilotis au dessus des lacs.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Nous avons également commencé à étudier différents types d'accroches au sol et avons réfléchi à la façon dont celles-ci pourraient fonctionner. De plus, nous avons "visité" les blogs des autres studios afin de nous inspirer des systèmes auxquels d'autres étudiants s'étaient déjà intéressés.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Condition de Sol No 1:


    Pour notre première "proposition" nous nous sommes intéressés à un type de sol présent sur les sites de Saint-Sulpice et d'Evian, c'est-à-dire le sol bétonné ou goudronné. Cette sorte de sol permet à la structure de se poser sur un terrain plat et dur, car il a déjà été aménagé par l'homme.



    Suite à ce choix de "condition", nous avons pensé nécessaire d'augmenter la surface de contact entre la structure et le sol bétonné afin d'assurer une meilleure répartition des charges sur le terrain et donc d'offrir une certaine stabilité à la structure. C'est pour cela que les tests ci-dessous montrent des systèmes plus large à leur base qu'à leur sommet.


    Ces systèmes répondent à un problème que pose le sol en béton, celui de l'excavation: nous ne pouvons pas creuser dans une dalle de béton déjà existante et prenons donc la décision d'étudier des systèmes qui ne s'ancrent pas dans le sol à proprement parler mais qui se "posent" sur celui-ci.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 1: Pied cruciforme en bois. 




    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 2: Pied avec 5 contacts ponctuels orthogonaux en bois




    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 3: Pied avec 5 contacts "inclinés" en bois.



    Nos trois tests en bois assurent un maintient perpendiculaire de la structure par rapport au sol (pour autant que celui ci soit régulier). Une combinaison des propositions 1 et 3 formerait un ancrage efficace en terme de reprise des charges car la surface de contact avec le sol serait suffisante.

    Le bois offre une solution facilement réalisable, mais sa "modularité" peut être remise en question car il dépend directement de la forme du terrain.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 4: Pied rectangulaire en béton.




    Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 5: Pied rectangulaire 2 en béton.




    Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 6: pied en forme de pyramide en béton.



    Ces trois tests avec un socle en béton ont été pensés afin de s'adapter directement au terrain présent. Il serait possible de mouler un coffrage sur place afin que le socle épouse la forme du terrain. Ces systèmes augmentent considérablement la surface de contact entre le sol et la structure, et par conséquent la "friction" créée par ces deux éléments. La proposition 5 est plus modulaire que la 6 et assure un meilleur maintient du pied que la proposition 4 (avec une quantité de béton moindre). 


    Le choix du matériau utilisé pour le socle réagit aux aspérités du terrain sur le site. En effet la stabilité et l'immobilité de la structure  dépendent de la friction générée par le contact des deux surfaces. En effet, une fondation en bois n'assurera pas un lien aussi fort avec le sol qu'une fondation semblable en béton mais le processus du béton nécessite un travail précis sur place alors que le bois peut-être réalisé comme un élément préfabriqué.


  • Plan d'action GROUND

    Par Crevoisier Pierre, Leuba Elina, Magnin Paul, Richter Jean, Varrin Gomez Nicolas, 11/12/18


    Jour 0:

    Nous avons commencé par faire un tour des studios afin de repérer les multiples techniques d’ancrage utilisées dans différents sols. La suite serait de combler les éventuels vides d’information (p.e. si personne n’a d’ancrage au sable, faire des recherches sur comment s’ancrer au sable, etc…). Nous nous répartirons les différentes sortes de sols afin de réunir plus d’informations sur le sujet. Nous avons pour programme d’étudier un type de sol par jour afin d’être le plus efficace possible.


    Jour 1:

    -Parler avec le groupe « Protofigure »

    -Commencer à discuter des sols que nous devons étudier avec plus de précision

    -Commencer la réalisation des maquettes de test à l’échelle 1:1 afin de mieux comprendre leur réaction au « premier  sol » (p.e. la terre)

    -Poster notre avancée ainsi que nos résultats sur le blog avec leur documentation (photos)


    Jour 2:

    -Dessin des tests ayant eu du succès (sol 1)

    -Maquette d’ancrage pour le sol 1 (terminée)

    -Test maquette à l’échelle 1:1 pour le sol 2


    Jour 3:

    -Dessin des tests ayant eu du succès (sol 2)

    -Maquette  d’ancrage pour le sol 2 (terminée)

    -Test maquette à l’échelle 1:1 pour le sol 3


    Et ainsi de suite jusqu’à ce que nous ayons exploré « tous » les sols…

    Si nous ne trouvons pas de solution en une journée pour un sol, nous prendrons le temps d’en trouver une avant de s’attaquer au prochain sol !


  • Angulaire

    Par Magnin Paul, 09/12/18

    Transition



    Image Sun Dec 09 2018 17:04:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Lors de la phase éléments, nous avons imaginé, au 1/3 un plancher, des poutres et des accroches, permettant de transformer une pente en horizontale. Cette conception créée un espace entre le plancher et le site, un espace étroit qui ne cesse de se rapetisser au fur a mesure de l'avancement sous cet élément (si nous considérons un changement d'échelle).




    Image Sun Dec 09 2018 17:04:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Les recherches pour essayer de comprendre cet espace m'ont amener à découvrir le travail de Claude Parent, notamment le livre intitulé "Vivre à l'oblique". Il développe le concept d'une ville construite obliquement et recherche les facilitations que ceci peut engendré lors de déplacements, il étudie les sensations perçues lors d'interactions avec son entourage, comme cet espace pincé qui oppresse l'habitant, cependant en ouvrant le bout de cet espace nous pouvons créé, grâce au regard, une envie de traverser ce lieu vers l'espace suivant.



    Image Sun Dec 09 2018 17:04:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    En voulant voir et comprendre d'autres manières d'utiliser les angles dans l'architecture, je suis tombé sur ce quadrillage imaginé par Frank Lloyd Write. Ce grid, avec des techniques de constructions spécifiques, est formé d'angles de 60 et 120 degrés. Ceci rend les formes et les espaces conçus très différent des quatre angles droits traditionnels. 


  • Gardens

    Par Goncalves Silvio, Magnin Paul, 04/12/18

    Pour cet phase GARDENS, le but était de relier et mettre en commun nos deux projets PLANES. Un des projet PLANES se situe sur le sable tandis que le second se situe sur la végétation laissant entre les deux un espace de terre pour constituer notre GARDENS. Cet espace est en pente. Pour cet raison nous avons décidé de partir sur un système de canalisation.

    Le principe est de rependre le mur du PLANES de Silvio situé à 2m60 du sol et de le prolonger avec une pente jusqu'au sol de Paul pour qu'il arrive au niveau du sol. De plus, le mur est plus épais au commencement et au fur et à mesure qu'il se rapproche du sol il s'amincit. Il est également oblique pour permettre l'écoulement de l'eau dans notre canalisation. Dans ce mur, nous perforons des ouvertures modulaires pour jouer avec la vue. Du coté intérieur, il y'a un chemin reliant nos deux projets et du coté extérieur se situe notre jardin. 


    Note d'intention: 

    La volonté était de poursuivre le jeu de regard au travers des angles, et ainsi d’exprimer le passage de l’intérieur à l’extérieur avec le prolongement de Planes. Ceci en prenant compte des éléments avec une perforation de mur répétée et modulable. 



    Image Mon Dec 17 2018 09:56:49 GMT+0100 (CET)


    Chine, Shanghai, Jardin Yuyuan, 1559


  • Measures & Elements

    Par Crevoisier Pierre, Magnin Paul, 21/10/18

    COHABITATION



                                                Image Sun Oct 21 2018 23:24:18 GMT+0200 (CEST)


                 Au premier plan, une rampe d'amarrage, au milieu du port Tissot à St-Sulpice.


    Dans notre recherche de seuil nous avons été attirés par l’originalité de cette structure. Elle marque de manière douce le passage de la terre à l’eau.De plus, la végétation reprend du terrain sur le bâtit et recouvre partiellement le seuil. La texture et l’apparence des matériaux témoigne de la force des éléments et de l’usure du temps. La rampe estompe la limite entre le bâti et l'eau, elle n'agit pas comme une barrière mais invite l'eau sur les terres. De ce fait la définition de seuil la plus adéquate n'est pas l'expression d'une limite mais ce qui constitue l'accès à un lieu. 


    Mesures



             Image Sun Oct 21 2018 23:24:18 GMT+0200 (CEST)          Image Sun Oct 21 2018 23:24:18 GMT+0200 (CEST)



    Afin de mener à bien notre recherche sur ce seuil nous avons travaillé à trois échelles différentes:

    • 1/30, le seuil
    • 3/1, le détail
    • 1/300, l'environnement





    LE SEUIL



    Image Mon Nov 26 2018 16:09:14 GMT+0100 (CET)


    plan et coupes du port Tissot au 1:300,

    plan, coupe et élévation du seuil au 1:30,

    ainsi qu'une première représentation du détail au 1:1






                                Image Sun Oct 21 2018 23:24:18 GMT+0200 (CEST)                            Image Sun Oct 21 2018 23:24:18 GMT+0200 (CEST)


    croquis et mesures du seuil dans sa totalité 








    LE DETAIL



    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)


    point de contact de la rampe et de l'eau





    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)


    plan, coupe et élévation du détail au 3:1





    Pour comprendre cette connexion de manière plus approfondie nous l'avons modéliser en plâtre

                                          (moule: carton, polystyrène)






    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)

    moule d'un détail au 3:1





    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)

    maquette au 3:1






    L'ENVIRONNEMENT



    Idem pour le contexte nous avons modélisé les entourages de notre seuil




    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)

    moule au 1:300





    Image Sun Oct 21 2018 23:38:35 GMT+0200 (CEST)

    maquette du port et ses environs au 1:300










    ELEMENTS


         Il s'agit à présent de concevoir un élément permettant de compléter la structure déjà existante.


                                 Image Mon Oct 22 2018 00:13:04 GMT+0200 (CEST)             Image Mon Oct 22 2018 00:13:04 GMT+0200 (CEST)


                           Premières ébauches d'un élément avec attaches sur la rampe.






    Image Mon Oct 22 2018 02:09:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    axonométrie de notre elements au 1:30






    Image Mon Nov 26 2018 16:49:39 GMT+0100 (CET)


    coupe au 1:30 avec bulle explicative au 1:10 & axonométries des jointures japonaises au 1:3






    Image Mon Nov 26 2018 16:49:39 GMT+0100 (CET)


    du livre "The art of Japanese joinery"






    Image Mon Oct 22 2018 03:04:57 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Production de pièces inspirées de jointure japonaise







    Image Mon Oct 22 2018 01:59:01 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Outils utilisé pour travailler le bois







    Image Mon Nov 26 2018 16:09:14 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Nov 26 2018 16:09:14 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Oct 22 2018 01:59:01 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Accroché à cette rampe et ce poteau par les jointures japonaise, il vient cohabiter avec le seuil existant. Les planches supérieurs viennent à fleur de l'eau. Afin de rappeler l'horizon d'une étendue d'eau ainsi que de confondre les éléments de l'eau et la terre pour qu'ils ne fassent plus qu'un.