Garden

Par Beaud Eliott, Dupont Quentin, 03/12/18

Pour commencer notre recherche nous avons décidé de reprendre nos conditions initiales, celles de nos deux projets séparément afin de créer un Garden qui répond également à ces conditions pour relier plus facilement les deux projets. On a décidé de faire l'étude de la course solaire expérimentalement avec des hauteurs solaires caractéristiques (équinoxes, solstices) pour simuler le plus précisément possible les ombres de mon PLANE (Quentin) pour en définir des zones plus ou moins ombragées selon les saisons et heures de la journée. Ensuite nous avons tracé les droites définissant les différents points de vue que le projet d'Eliott proposait en traversant son PLANE. De ces tracées et de la continuation de la suite de Fibonacci utilisée par Eliott pour construire son PLANE on en a extrait des formes géométriques qui se composait de zones plus ou moins éclairées pour permettre de planter des espèces végétales de conditions d'expositions solaires, humidité, exposition au vent différentes pour rassembler un petit espace cloisonné en opposition avec nos projets surdimensionnés et ouverts. Le but était également de ramener ce Garden à l'échelle humaine. On voulait également que ce Garden permette et incite a mouvement et l'expérimentation par l'individu dans la continuité de nos deux projets séparés. 



                Image Mon Dec 03 2018 23:18:40 GMT+0100 (CET)


Dessin des lignes d'ombres crées par le PLANE de Quentin à différentes heures et saisons sur un plan au 1/33



                 Image Mon Dec 03 2018 23:18:40 GMT+0100 (CET)


Plan de nos modules déterminés et leur localisation près du noeud de la Protostructure au 1/33




                 Image Mon Dec 03 2018 23:18:40 GMT+0100 (CET)


Plan et élévation de notre Garden au 1/33 et Axonométrie de la ProtoStructure au 1/3



Le Principe de notre Garden était de relier deux projets distincts construis séparément pour en créer un qui résultait de la fusion des précédents tout en lui donnant une indépendance et existence propre. La volonté était aussi de garder une construction géométrique et calculé d'un élément "naturel".