Gardens_Initiation

Par Richter Jean, Rossier Valérie, 03/12/18

Pour être dans la continuité de nos deux projets, nous avons tout d’abord commencé à nous pencher sur une question centrale.

Jusqu’à présent, nous avons un carrefour accueillant en ces murs les trois vents de la Venoge (La Bise, Le Bornan, Le Vent-Blanc). Ce carrefour propose au visiteur une expérience de relation à son espace.

Comment lier nos deux projets ? 

Nous avons donc fait un module. 

A la façon des jardins  de la Villa d’Este, nous avons fait un espace de balade où nos deux projets resteront propre à leur identité. 


Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, ref

Villa d’Este, Tivoli, dessin en perspective 


Les lignes horizontales et verticales du Planes de Jean était un point de départ (module répété). Ce module propose un quadrillage qui serait éventuellement reproductible et extensible. Il offrirait des espaces perméables et imperméables. 


Référence:

Piet Mondrian (1872-1944) 

Image Tue Dec 04 2018 13:23:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


(Mondrian avait établi une procédure précise pour developper le quadrillage de ses oeuvres)



 Nos contraintes sont :

              - des horizontales et verticales variables (reprises du Planes de Jean)

                        - des espaces étroits et ouverts (repris du Planes de Valérie) 

 

Nous avons fait plusieurs systèmes à l’aide de baguettes de bois. Il y a eu une contrainte supplémentaire, celle de s'adapter à la proto-structure. Nous avons disposé des baguettes par dessus le dessin de base, pour façonner un module.


Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test1Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test2
Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test3Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test4
Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test5Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test6


(Série de tests ( 1 à 6), travail sur photo des différentes possibilités)



Suite à une série de tests, nous avons fait une synthèse commune. Chaque test est observé avec ses points positifs et négatifs. 

Par la suite, nous avons choisi deux tests et avons dessiné un mix de ceux-ci (MIX TEST 2 & 5), qui reprenait les points forts de nos deux tests favoris. 


Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test5et2

(Travail sur photo du mix des test 2 & 5)


Les points positifs de cette proposition sont la variété de mouvements qu'elle offre aux panneaux et la création d’espaces ouverts et restreints qui découlent des mouvements des panneaux, mais également du module initiale (quadrillage). Nous avons observé les possibilités d'espaces perméables qui apparaissaient. 

Nous avons alors décidé de fixer les dimensions des panneaux, des espaces fixes ainsi que les espaces perméables ou non.

Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, test panneaux

(Travail sur photo, test de la largeur des panneaux et de leur fixité)


Sur ces dessin tests, nous avons analysé également si les murs du "carrefour des vents" pourraient évoluer.

Gardens, Jean Richter et Valérie Rossier, testmurs

(Travail sur photo, test de possibilités de modulations des murs)

Pour finir, nous avons décidé de garder la forme initiale des murs "du carrefour des vents", en ne voulant pas dénaturer les intentions de base.