Ground Day 2

Par Crevoisier Pierre, Leuba Elina, Magnin Paul, Richter Jean, Varrin Gomez Nicolas, 13/12/18


Aujourd’hui nous nous avons expérimenté différentes fondations à l'aide de maquettes à l’échelle 1:1, le but étant de construire un élément simple que l'on puisse répéter un grand nombre de fois. Par ce "processus simplifié", nous devons prendre en compte le côté éphémère de la protostructure ainsi que les inclinaisons variées de la pente (condition du sol). Nous avons effectué deux tests différents: 



Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 


Moule et socle du plâtre pour la protostructure au 1/1.




Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




Image Mon Dec 17 2018 09:31:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Le noeud de la protostructure avec son socle en plâtre (béton) au 1/1.



Ci-dessus, vous pouvez voir une fondation pour le sol dur, constituée d'un socle de plâtre qui permet la stabilisation du poteau de la protostructure ainsi que la répartition du poids de celle-ci sur une plus grande surface. Pour la maquette, nous avons coulé ce socle en plâtre muni d'un trou pour permettre au noeud de s'emboîter dans celui-ci. Dans le cas où nous choisirions ce système d'ancrage pour la réalisation de la protostructure à l'échelle 1:1, le matériau utilisé ne serait plus le plâtre mais le béton.



Image Mon Dec 17 2018 09:53:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)               Image Mon Dec 17 2018 09:53:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Vue en plan et en élévation de la fondation en bois pour sol mou.



Le deuxième test est un socle pour sol mou, il reprend le poids de la protostructure sur une plus grande surface afin de limiter l’enfoncement de celle-ci et est construit en bois. Pour répondre à la pente, nous pensons construire une deuxième maquette semblable à celle-ci avec un "rail" en arc de cercle. Cette solution permettrait à la pièce de pivoter dans le socle et donc de lui donner différents angles. Après discussion, ce socle ne pourrait répondre qu'à une seule inclinaison (pente) du terrain: il faudrait alors modifier la pièce pour qu’elle puisse s’incliner dans toutes les directions.


En ce qui concerne la suite du projet, nous allons continuer à étudier la "condition au sol" dans le but de mieux répondre aux différentes aspérités de celui-ci; à savoir le sol dur, la terre, le sable ou encore le sol immergé (fond du lac) tout en conservant les conditions d’un élément modulaire (la temporalité, la reproductibilité ainsi que l'adaptation au sol et à sa pente).