• Planes_ Introduction

    Par Rossier Valérie, 16/11/18

    Point de départ : Elements


    Je vais reprendre deux caractéristiques de mon élément, ce seront mes règle de jeu pour Planes.

    La première est l'élévation. 

    La seconde est la limitation des mouvements du corps. 



    Planes 1, Valérie Rossier, photo


    Placement de Elements au 1:3 sur site 1:1

    Bord du lac Léman, 22.10.18


    Premières intentions


    • Mon Planes doit prendre place dans la végétation. Ma première contrainte étant l'élévation, je souhaiterais que mon Planes s'élève du sol comme s'il faisait parti de la flore. Voici ma condition verticale. 

    Planes 1, Valérie Rossier, photo ref

    Agave, Espagne, Roda de Bara, 2018, photo prise par Marie-Laure Loriol


    Une plante telle que l'Agave m'inspire particulièrement, du fait que ces feuilles forment des plans verticaux intéressants.


    • Mon autre contrainte est celle de la limitation des mouvements du corps.

    Planes 1, Valérie Rossier, photo ref

    Richard Serra, Junction / Cycle, September 14–November 26, 2011, West 24th Street, New York

    Je me suis penché sur l'artiste Richard Serra. Ces structures proposent au visiteur des "visites" où se dernier se trouve comme englouti dans ces plans verticaux.



    • Concernant les mesures, j'ai décidé que le passage pour les visiteurs ne devrait pas aller en dessous de 50cm de large mon point de référence étant un passage datant du 17ème siècle à Genève. 

    Planes 1, Valérie Rossier, photo ref

    Passage de Monnetier, au pied de l'enceinte du cloître capitulaire de Saint-Pierre, XIIe-XIIIe S,  Genève 

     

    • Grâce à la carte commune à tout les studios, une nouvelle contrainte m'est apparue : mon Planes devra être orienté en fonction des trois vents traversant la Venoge : le Bornan, La Bise et le Vent Blanc. Ce sera mon ancrage atmosphérique. 



    Planes 1, Valérie Rossier, photo ref

    Carte commune, indication des trois vents traversant la Venoge 


    Mon point d'ancrage se situant au milieu de la ligne verticale noire à gauche.



    TEXTE D'INTENTION 1.0 


    ***

    Un carrefour des vents s’élève au
    milieu de la végétation.


    Exploré par des vents ou des
    visiteurs, il propose une balade
    sinueuse le long de ses hautes
    parois.

    ***

  • Elements_ Un point de vue

    Par Rossier Valérie, Michel Elodie, 22/10/18


    Note d'intention 


    L’un scinde l’eau, l’autre le ciel.

    L’un est long, l’autre est haut.

     

    Si différents, pourtant nous souhaitons que ces deux objets ne forment qu’un; qu’ils ne se distinguent pas par leurs différences mais par leur point commun : une tension palpable entre leurs parois, guidant l’oeil vers le même panorama.

    Tout est une question de point de vue.


    ***


    Démarche 


    Elements, Eldodie Michel et Valérie Rossier, photo

    Photo de l'intérieur du sillon, Plage de St.Supplice


    Sur la photo, une certaine tension entre les deux murs du sillon semble les rapprocher inexorablement l’un vers l’autre, nous offrant ainsi une nouvelle vision de la réalité en perspective.   


    Durant Element nous avons décidé de nous intéresser de plus près à cet espace intérieur. Nous avons décidé de créer un nouvel espace propre à notre lieu en élevant à taille humaine la vue à petite échelle de l’intérieur du sillon.

    Cet espace est donc mesuré à l’échelle d’une taille humaine dans le but de sensibiliser les passants à la présence du sillon.


    ***


     Conception

                                 

    Elements, Eldodie Michel et Valérie Rossier, plâtre               Elements, Eldodie Michel et Valérie Rossier, photo

        Plâtre de l'Element, 1:3                     Element 1:3 en plâtre sur le site 



    Nous avons choisi de créer une perspective accélérée.

    Nous cherchons à donner l’illusion que les volumes de notre construction sont plus allongés et accélérés qu’ils ne le sont en réalité.

    Cela nous sert à matérialiser la vision de la photo et créer une tension entre le sillon et notre élément.

    Afin de recréer la tension ressentie sur notre photo avec cette nouvelle création, le plus logique était d’utiliser du plâtre pour construire nos colonnes et aucune autre matière car on ne voulait pas ajouter de l’esthétique non nécessaire à la compréhension de notre idée.



    Elements, Eldodie Michel et Valérie Rossier, moules

    Socle de l'élément se posant sur le sillon, Moule 1:3


    Pour le placer sur note sillon, nous avons créer deux socles. Ils se veulent petits et discrets, car ce n'est pas sur eux que nous voulons centrer l'attention. Ils fonctionnent par emboitement grâce à une pièce en bois


    ***


    Le dessin technique


         Elements, Eldodie Michel et Valérie Rossier, dessin

    Dessin technique; élévation plan & élévation 1:33; perspective de l'Element; axonométrie du socle 1:3; élévation & plan 1:3


    Notre élément a été placé sur le sillon, chacune des colonnes se trouvant respectivement sur un de ses murs afin de mieux aider à la compréhension suivante : notre élément est une prolongation de notre sillon.

    *


                   


  • Measures : Une balade d'échelles

    Par Michel Elodie, Rossier Valérie, 06/10/18





                         


                                                                Measures 1, Sillon, Elodie Michel et Valérie Rossier



    Note d’intention

    Une balade d’échelles


    Lors de notre balade nous avons découvert ce long objet de béton scindant lac et terre.

    Pas à pas, nous nous sommes approchées de ce sillon jusqu'à y finir réfugiées.

    Là, nous avons perçu du mouvement habitant cet objet habituellement statique :

    Jour après jour, l’eau, les plantes, les cailloux et les hommes s'articulent autour de lui.


    *



    Composition en trois parties


    Quiconque voudrait se baigner ne pourrait la manquer : cette limite entre terre et eau, entre les hommes et la nature


     ***


                                                 Measures 1, Elodie Michel et Valérie Rossier


    De loin, son imposante droiture semble fendre l'eau. Notre sillon paraît froid, dépourvu de mouvement, vide.

    Pourtant, dès qu'on s'approche de lui, on ne peut s'empêcher de remarquer les petits détails qui le composent. 

    Nous observons des entremêlements de béton brut et poli. Mais aussi une végétation verdoyante alimentée par l'eau. Cette dernière est autant souterraine que superficielle. Elle ruisselle lentement par un canal étroit avant de se déverser dans l'immensité du lac.

                                                                        

    ***    


                                               Measures 1, Elodie Michel et Valérie Rossier


    Bientôt, nos regards descendent au plus profonds du sillon et notre impression initiale change définitivement. 

    Entre ses deux murs lisses orientés vers les montagnes, 

    un nouveau tableau du lac se révèle sous nos yeux :

    comme au travers d'un télescope, il cadre notre concentration sur l'horizon et ses détails normalement engloutis par le vaste panorama.


    ***


                                             Measures 1, Elodie Michel et Valérie Rossier


    A l'opposé de l'intérieur des murs protecteurs du sillon, l'extérieur paraît soudainement répulsif à la vue du socle de béton formé d'innombrable failles cassantes. 

    De plus, l'horizon qui nous est maintenant offert à l'extérieur du sillon paraît elle aussi plus intéressante, 

    comme s'il fallait d'abord apprécier le détail incomplet d'une vue pour ensuite mieux la remarquer dans son entier.

    *


       


                      Measure, dessin 1, Elodie Michel et Valérie Rossier


    Measures : Dessin, moules et plâtre         




     Dessin technique de notre sillon

    Composition en trois parties

      Plans, coupes, élévations 1:300 - 1:33 - 3:1 


    ***

                                                                                            


    Coupes de niveaux, carton et shellac, Measures 1, Elodie Michel et Valérie Rossier


    Coupes de niveaux à l'échelle 1:300

    Carton et shellac


    *** 




      Measures 1, plâtre, Elodie Michel et Valérie Rossier     Measures 1, plâtre, Elodie Michel et Valérie Rossier






                        Measures 1, plâtre, Elodie Michel et Valérie Rossier



    Moulage du plan au 1:300

    Plan du bord de la plage avec notre sillon


    ***



    Measures 1, plâtre, gif, Elodie Michel et Valérie Rossier



    Moulage du plan du détail en 3:1 

    Détail d'un moment de connexion entre notre sillon et le socle de béton sur lequel il est posé


    *