• Scaffolding – Protostructure – plan d’action - jour 1

    Par Dias Pinto Joana, Goncalves Silvio, Haziri Valmira, Hurni Urs, Takatch Valentina, Tournelle Chloé, 12/12/18

    Après discussion, nous avons décidé de s’inspirer du projet de Silvio au vu de sa précision et de l’emboîtage bien pensé pour le projet « Scaffolding ».

     

    On souhaite également améliorer l’assemblage du projet de Chloé et Valmira qui était très proche. Le projet de Joana serait également à retravailler. En effet, lors des critiques, le problème du dimensionnement a été récurrent dans nos projets. 

     


     Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)       Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)

    Projet de Chloé - détail au 1:33



     

    Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)       Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)

    Projet de Joana - détail au 1:33




    Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)    Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)

    Projet de Valmira - détail au 1:33




    Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)     Image Wed Dec 12 2018 10:03:55 GMT+0100 (CET)

    Projet de Silvio - détail au 1:33

     


    Ainsi, le but est de faire un mélange de ces projets en réfléchissant d’une manière plus aboutie au nœud, aux espacements et à l’assemblage. 

     

    Nous allons commencer par repenser au nœud en faisant plusieurs tests afin de réussir au mieux à renforcer et à stabiliser notre proto-structure. Le but étant de faire plusieurs recherches sur comment assembler, comment définir le choix des hauteurs, où implanter la proto-structure et comment y accéder. 

     

    Après cela, on va prendre en compte les contraintes définies par le groupe Proto-figure et Ground.

     

  • PLANES: intimity between people by Takatch Valentina

    Par Takatch Valentina, 05/12/18


    Mon projet d’ELEMENTS délimite l’espace privé et commun, mais il présente un problème majeur : il empiète sur la partie public. Je me pose alors la question suivante : la privacité n’est-elle qu’un sujet de limites ?  L’intimité ne peut-elle être obtenue que par des barrières visant à nous isoler des autres ? Les récentes décennies nous ont plutôt démontré que l’individualisme ne fait que pousser au naufrage notre société. Et si cette intimité était envisageable même parmi d’autres personnes ? La promenade est un acte très intime. Nous sommes seuls face à nos pensées et pourtant il y a des gens autour de nous. Il s’agit d’une sorte de méditation. Je me penche donc sur cette question d’intimité et je l’aborde selon l’angle de la promenade.

    Mon PLANES se voulait donc être un lieu de promenade. Mon premier test était un plateau avec des parois forçant la personne à zigzaguer entre elles:

                                                                            Image Wed Dec 05 2018 22:53:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                            Test 1: Vue de plan

    Cette construction ne présentait cependant pas grand intérêt. En effet, le promeneur n'avait aucune raison valable de slalomer entre ces parois. De plus, pour monter sur le plateau il fallait grimper une marche trop haute et par conséquent désagréable. Je me suis rendue alors alors à la bibliothèque en quête de références et je me suis inspirées de la promenade architecturale du Corbusier ainsi que des peintures d'Edward Hopper où même lorsque les personnages sont dans des lieux publics et entourés d'autres personnes, ils sembles toujours très seuls.

                              

                                                             Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                

                               Le Corbusier, Villa La Roche, 1925, Paris, Photo: Andy Marshall


     "L'ambiance n'est pas à la fête, plutôt à la mélancolie d'une solitude forcée. Le thème de la solitude sera répété, parfois avec davantage de tension... L'isolement et les questions existentielles qu'il engendre sont au cœur de l'œuvre d'Hopper."

                                                                                                          Le Temps, Christine Salvadé, Londres, 5 juin 2004

                                                                   

    Ce premier essai m'a donc mener au second qui comportait cette fois-ci une rampe plutôt qu'une marche. J'ai ouvert un des côté sur le lac et ajouté un banc offrant ainsi un lieu de méditation au visiteur et lui donnant une raison d'aller à l'intérieur de mon projet:

     

                                                           Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                           Test 2: vue de plan


    A partir de là il s'agissait de dimensionner ma structure pour la rendre la plus agréable possible au promeneur ainsi que pour la faire tenir sur protostructure. La pente de la rampe s'est donc adoucit et s'est agrandit. L'espace d'accueil des promeneurs est devenu plus petit afin d'être plus intime. Les parois de la structure forment une pente afin de guider le visiteur.

                 

                                                            Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                            Test 3: vue de plan


    Mon projet s'inspire de la promenade architecturale. Il doit donc s'inscrire dans la continuité et la fluidité. J'ai donc tenu à ce que ce dernier soit un monolithe de plâtre.


                                                                   Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                   Moule du projet 


                                Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)        Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                         

                                Rendu final                                                 Rendu final: vue de plan

                     

              

                                             Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                Dessins Projet: Plan, coupe, élévation 1:33       Perspective 1:99                Plan 1:300


    "Une étrange construction se dresse devant moi. Elle n’a pas de toit. S’agirait-il d’une esplanade ? Ses murs sont irréguliers. Ils ne sont pas de la même hauteur. Je fais le tour. Je découvre une rampe. Elle est très large. Le mur qui la longe monte de manière très abrupte et semble vouloir me tirer vers le haut. La pente est agréable. Je monte...

                                                     

                                                                    Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                    Vue en amont depuis la rampe


    La rampe donne accès à une plateforme qui est entourée de murs sur trois de ses côtés. Les quatrième et dernier côté est complètement ouvert tel un écran de cinéma et offre une vue sur le lac. A l’opposé, au fond de la pièce, je découvre  un banc depuis lequel on peut admirer la vue. J’en profite pour m’asseoir et méditer. Le mur de la construction attire mon regard. Il fait le tour de la pièce en descendant tel un toboggan et rappelle la forme d’un escargot. Ce dernier m’a attiré lorsque je suis arrivé. Le petit mur de la rampe cadre également bien la vue sans pour autant l’obstruer. Les murs me protègent du vent."

                                 

     "Les quatrième et dernier côté est complètement ouvert tel un écran de cinéma..."

                                                          Image Tue Dec 04 2018 22:57:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                          Edward Hopper, Western Motel, 1957, Yale University Art Gallery

  • Gardens: Notre Balade

    Par Leuba Elina, Takatch Valentina, 04/12/18


    Notre Balade


    Note d'intention:


    Le but de notre projet est de lier nos deux "planes" à l'aide d'un jardin modulable fait de pierre et de mousse, inspiré des jardins japonais.



    Ce projet est un module qui a pour base la réalisation de "bacs", disposés en damier sur une poutraison attachée à la protofiguration. 


    Le toit perforé est prolongé pour permettre à la mousse de se développer dans un lieu humide et à l'abri de la lumière. 


    Ce projet permet la transition entre un noeud de végétation à un noeud de sable, il crée une balade entre ces deux points tout en mettant en valeur les notions de méditation et de privacité mis en avant dans un des "planes".


    Localisation de nos "planes"


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Comme vous pouvez le voir sur cette photo, nos deux projets sont très proches et se rejoignent même en un point. Le premier projet (sur la partie inférieure de la photo) permet la transition d'un noeud de végétation à un noeud de terre et le second d'un noeud de terre à un noeud de sable.  


    Inspirations


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET) 


    - Heiko Voss, Japan-Garten, Liebnau (Allemagne), 2015 -


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    - Tofukuji Temple, Japon, 1236 -


    Pour ce projet, nous nous inspirons principalement des jardins japonais: d'une part, le jardin sec fait de roche, et d'autre part la mousse, élément naturel aux multiples avantages.


    La mousse est une plante sans racines qui nécessite très peu d'entretien et qui possède des capacités filtrantes remarquables, elle a la qualité première d'absorber le gaz carbonique. Comme nous sommes situés au bord du lac (climat humide) et que ce végétal est abondant dans nos régions, le choix de la mousse nous a paru évident.


    Projet


    Afin de définir la façon dont notre jardin allait se développer, nous avons utilisé des calques pour trouver la variante qui nous conviendrait le mieux.



    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)     Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Nous avons pris la décision de garder la variante de gauche, en la modifiant quelque peu, car elle permet à l'utilisateur de se déplacer plus librement dans le jardin. 


    Planches


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Plan et coupe 1:33


    Sur cette planche, vous pouvez remarquer que nous avons pris la décision d'étendre le jardin en dehors du "L" que nous avions exploré sur les calques.


    Notre "gardens" est une sorte de damier formé de bacs de mousse et de dalles de pierres, disposés de façon irrégulière sur des poutres. Notre jardin est en quelque sorte suspendu puisque seul la fin des bacs de mousse touche le sol (voir coupe). 


    Module


    Planche


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie du module 1:3, bac à mousse


    Ce bac est formé d'un cadre en bois et d'un tissus perméable qui vise à accueillir de la terre et de la mousse.


    Maquette du module (1:3)


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Le bac s'emboîte dans l'espace formé par les poutres, il est ici, localisé sur un fragment de la protofiguration.


    Ce que nous pourrions améliorer dans notre projet:


    Il serait appréciable de trouver une autre forme pour notre module car celle-ci est très carrée et trop "dure" pour véhiculer les sensations de douceur et de calme.


    Le cadre du bac à mousse est probablement trop épais et empêche la création d'une continuité dans notre jardin, il serait intéressant de créer un module plus grand qui permettrait à la mousse d'occuper plus d'espace. 


  • ELEMENTS

    Par Petrovic Suzana, Takatch Valentina, 22/10/18





    Un axe annonçant une frontière entre le propre et le commun. 



                              Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                              Maquette 1:3






                                                Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                                Maquette 1:3


           Un point de repère dans l'espace utilisé pour Measures. 






                                                                                                                                           Plan 1:300 

          Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                Axonométrie 1:3                                                                                                    Détail 3:1                                  Site 1:33

         

                                                     Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                                                                     Élément 1:3



           Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

           Moule 1:300                                                                           Plâtre 1:300



                                          Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                                                                        Moule 3:1                                             Plâtre 3:1






                                  Image Mon Oct 22 2018 01:44:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Measures nous a fourni notre point de départ pour construire nos axes, ces derniers se prolongent tant dans la verticalité que dans l'horizontalité. Par cette optique notre élément dévie la trajectoire des passants marquant ainsi une limite claire entre notre seuil -un espace privé- et un espace public. Ainsi se crée une forme d'intimité.











  • MEASURES: bounding private and public

    Par Petrovic Suzana, Takatch Valentina, 08/10/18






    Notre seuil: Ponton en bois sur pilotis plantés dans l'eau

    Idée de limite entre l'espace public et privé


                                                Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)






                                                         Notre détail: jonction entre le seuil et la terre

                                                                  Contact entre le bois et la pierre 

                                                 Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




    Notre Monge: 

    1:300    1:33    3:1

             Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




     Moule 1:300

                                                Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                            Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




                                                                           Moule 3:1

    Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Oct 08 2018 09:49:23 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)