• Ground Day 1

    Par Crevoisier Pierre, Leuba Elina, Magnin Paul, Richter Jean, Varrin Gomez Nicolas, 12/12/18


    Aujourd'hui, nous avons fait de la recherche et avons commencé à réfléchir à la façon dont nous allons réaliser les accroches au sol.Image Wed Dec 12 2018 16:38:00 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Nous nous sommes notamment intéressés à la population Suisse appelée "lacustres" qui vivait dans des maisons sur pilotis au dessus des lacs.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Nous avons également commencé à étudier différents types d'accroches au sol et avons réfléchi à la façon dont celles-ci pourraient fonctionner. De plus, nous avons "visité" les blogs des autres studios afin de nous inspirer des systèmes auxquels d'autres étudiants s'étaient déjà intéressés.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Condition de Sol No 1:


    Pour notre première "proposition" nous nous sommes intéressés à un type de sol présent sur les sites de Saint-Sulpice et d'Evian, c'est-à-dire le sol bétonné ou goudronné. Cette sorte de sol permet à la structure de se poser sur un terrain plat et dur, car il a déjà été aménagé par l'homme.



    Suite à ce choix de "condition", nous avons pensé nécessaire d'augmenter la surface de contact entre la structure et le sol bétonné afin d'assurer une meilleure répartition des charges sur le terrain et donc d'offrir une certaine stabilité à la structure. C'est pour cela que les tests ci-dessous montrent des systèmes plus large à leur base qu'à leur sommet.


    Ces systèmes répondent à un problème que pose le sol en béton, celui de l'excavation: nous ne pouvons pas creuser dans une dalle de béton déjà existante et prenons donc la décision d'étudier des systèmes qui ne s'ancrent pas dans le sol à proprement parler mais qui se "posent" sur celui-ci.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 1: Pied cruciforme en bois. 




    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 2: Pied avec 5 contacts ponctuels orthogonaux en bois




    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 3: Pied avec 5 contacts "inclinés" en bois.



    Nos trois tests en bois assurent un maintient perpendiculaire de la structure par rapport au sol (pour autant que celui ci soit régulier). Une combinaison des propositions 1 et 3 formerait un ancrage efficace en terme de reprise des charges car la surface de contact avec le sol serait suffisante.

    Le bois offre une solution facilement réalisable, mais sa "modularité" peut être remise en question car il dépend directement de la forme du terrain.



    Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:36:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 4: Pied rectangulaire en béton.




    Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 5: Pied rectangulaire 2 en béton.




    Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Wed Dec 12 2018 19:57:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Proposition 6: pied en forme de pyramide en béton.



    Ces trois tests avec un socle en béton ont été pensés afin de s'adapter directement au terrain présent. Il serait possible de mouler un coffrage sur place afin que le socle épouse la forme du terrain. Ces systèmes augmentent considérablement la surface de contact entre le sol et la structure, et par conséquent la "friction" créée par ces deux éléments. La proposition 5 est plus modulaire que la 6 et assure un meilleur maintient du pied que la proposition 4 (avec une quantité de béton moindre). 


    Le choix du matériau utilisé pour le socle réagit aux aspérités du terrain sur le site. En effet la stabilité et l'immobilité de la structure  dépendent de la friction générée par le contact des deux surfaces. En effet, une fondation en bois n'assurera pas un lien aussi fort avec le sol qu'une fondation semblable en béton mais le processus du béton nécessite un travail précis sur place alors que le bois peut-être réalisé comme un élément préfabriqué.


  • Plan d'action GROUND

    Par Crevoisier Pierre, Leuba Elina, Magnin Paul, Richter Jean, Varrin Gomez Nicolas, 11/12/18


    Jour 0:

    Nous avons commencé par faire un tour des studios afin de repérer les multiples techniques d’ancrage utilisées dans différents sols. La suite serait de combler les éventuels vides d’information (p.e. si personne n’a d’ancrage au sable, faire des recherches sur comment s’ancrer au sable, etc…). Nous nous répartirons les différentes sortes de sols afin de réunir plus d’informations sur le sujet. Nous avons pour programme d’étudier un type de sol par jour afin d’être le plus efficace possible.


    Jour 1:

    -Parler avec le groupe « Protofigure »

    -Commencer à discuter des sols que nous devons étudier avec plus de précision

    -Commencer la réalisation des maquettes de test à l’échelle 1:1 afin de mieux comprendre leur réaction au « premier  sol » (p.e. la terre)

    -Poster notre avancée ainsi que nos résultats sur le blog avec leur documentation (photos)


    Jour 2:

    -Dessin des tests ayant eu du succès (sol 1)

    -Maquette d’ancrage pour le sol 1 (terminée)

    -Test maquette à l’échelle 1:1 pour le sol 2


    Jour 3:

    -Dessin des tests ayant eu du succès (sol 2)

    -Maquette  d’ancrage pour le sol 2 (terminée)

    -Test maquette à l’échelle 1:1 pour le sol 3


    Et ainsi de suite jusqu’à ce que nous ayons exploré « tous » les sols…

    Si nous ne trouvons pas de solution en une journée pour un sol, nous prendrons le temps d’en trouver une avant de s’attaquer au prochain sol !


  • PLANES

    Par Varrin Gomez Nicolas, 03/12/18

    Pour ce projet, j'ai commencé par réfléchir à fabriquer un espace qui attire l'utilisateur et contient une brusque différence entre intérieur/extérieur. J'avais dessiné un couloir comportant des "celosias" mais ce dernier ne liait pas grand chose. Le principe d'un couloir étant de lier un endroit A à un endroit B, cela ne fonctionnait pas. J'ai donc expérimenté avec une maquette en carton et mon sol (provenant de measures).


    Image Mon Dec 03 2018 22:30:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Image Mon Dec 03 2018 22:30:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    moule du sol/sol provisoire


    Image Mon Dec 03 2018 22:09:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    expérimenation




    La façon de rendre mon projet "attirant" était de rendre la ligne du sol plate et uniforme à l'aide de parois et poteaux, un peu à la manière du monolithe de 2001, L'odyssée de l'espace. Une telle différence entre le sol et son entourage attirerait les regards et mènerait à s'en approcher pour l'examiner. J'ai donc travaillé avec le dénivelé du sol pour le faire dialoguer avec une horizontale plate et droite. Cette forme fut ma préférée par la variété des éléments ainsi que leur jeu entre eux avec les aspects intérieurs/extérieurs.



    Image Mon Dec 03 2018 22:30:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    J’ai donc suivi une forme de couloir assez dynamique qui ne comporte qu’une petite partie avec 2 murs. Le dialogue entre les horizontales épurées des murs et le sol est présent à un grand nombre d'angles de vue.


    Afin de commencer gardens, nous avons finalement conclut, avec Lily, de fabriquer un moment où nos deux planes se touchent et dialoguent entre eux.


    Image Mon Dec 03 2018 22:30:59 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    malheureusement, aucun des moules n'a fonctionné pour la maquette fusionnée. En jaune j'ai mis en évidence la partie comportant mon planes.


  • Measures & Element : A path

    Par Dupont Quentin, Varrin Gomez Nicolas, 21/10/18

    A notre arrivée à St-Sulpice on a tout de suite observé le lien flagrant du village avec l'eau en effet celui-ci longe le lac sur une grande distance, intrigués nous nous sommes intéressés sur ce lien. Le sujet que nous avons choisit d'aborder est le chemin, le parcours qu'une personne réalise lorsqu'elle souhaite prendre son bateau. On a ensuite commencer à prendre nos mesures, à l'aide d'une boussole, deux bâtons et une ficelle pour les courbes de niveaux, nous avons donc dessinés les mesures réalisées et commencés à les regrouper pour nous éclaircir sur la spécificité et la complexité du site. Dessiner nous a aidés pour comprendre quelles étaient les caractéristiques propre du site dans lequel s'inscrivait notre seuil ce qui facilita la construction d'un élément "propre" tiré des observations et mesures. 




                                                              Image Sun Oct 21 2018 21:13:14 GMT+0200 (CEST)



                                                              Image Sun Oct 21 2018 21:13:14 GMT+0200 (CEST)


    La vue que l'on peut observer de notre seuil en arrivant en bateau à gauche et la "porte" virtuelle de l'eau à la terre.