• Entre deux milieux_Fragment d'atelier

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, 18/12/19



    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Construction du socle dans le plâtre



    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vérification de l'horizontalité du seuil




    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Mise en place de rigidification



    Image Wed Dec 18 2019 12:20:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Coulage du seuil en plâtre


  • Entre deux milieux_Conception du seuil

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, 18/12/19

    Notre structure est donc composée d’une plan horizontal qui relie les deux milieux : plâtre organique et plâtre pure. Ce plan est soutenu par deux système de soutiens différents dans chaque partie et raccroché à la protostructure.

    Dans la partie « organique » pour tenir notre seuil, nous avons décidé de prolonger le côté irrégulier du socle en réalisant une colonne avec du plâtre mélangé à de la terre et de différentes couleurs. La réalisation de cette colonne ne s’est pas opéré grâce un moule, mais à partir de couches successives de plâtre déposées au fur et à mesure.


    Image Wed Dec 18 2019 07:43:17 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    De l'autre côté du seuil, nous avons un pilier en bois. Il est constitué d'une barre verticale et de trois barres obliques qui viennent soutenir le pilier qui sont toutes ancrées dans un socle de plâtre et de bois. De plus, les faces comportent des diagonales afin de rigidifier le pilier, et limiter son mouvement. Ce type de pilier est inspiré de pilier dans un pont à tréteaux. La particularité de notre pilier est que contrairement aux piliers des ponts à tréteaux, un des pilier est vertical.


    Image Wed Dec 18 2019 08:01:13 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Pont à tréteaux


    Image Wed Dec 18 2019 07:54:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Prototype de pilier sans le treillis sur les côtés


    Le plan horizontal est soutenu par ces deux piliers de manière excentrée. Lorsqu'on se situe sur le plan horizontal et qu'on regarde une des extrémités, le pilier se situe dans la partie droite de la plaque horizontale. Ainsi, les deux piliers équilibrent la plaque en la soutenant de chaque côté.


    Image Wed Dec 18 2019 11:14:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Structure vue de face

    Au milieu de la plaque horizontale, la protostructure traverse le seuil. Pour améliorer la stabilité et avoir une horizontalité du seuil, nous avons décidé de rajouter une barre verticale et une barre oblique afin de reprendre les forces qui ne sont pas reprises sans cette structure de rigidifcation pour éviter la rupture en cas de trop grosse charge.


    Image Wed Dec 18 2019 11:14:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Structure vue en oblique (permet de bien voir la rigidification au niveau de la protostructure)

  • Entre deux milieux_Prolongement de PLANES

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, 18/12/19

    La phase SCAFFOLDING est un prolongement de la phase PLANES. Nous avons donc repris certains concepts du projet L’ENTRE DEUX ; la notion de seuil comme un espace de transition a été reprise, et qu’elle permet de passer d’un endroit à un autre (opposés par certaines caractéristiques).

    En parcourant la topographie fictive, nous avons remarquer plusieurs types de seuils : des seuils par la matière (plâtre mélangé avec des autres matériaux et plâtre pur), par les formes (régulières, irrégulières), etc. Nous avons donc choisis un endroit où il y a un changement, et donc, où il est possible de mettre en place un seuil

    Notre seuil permet de passer de la partie « organique » de la topographie à une partie plâtre  « pure » de la maquette. La première partie est composée de plâtre mélangé à de la terre, des racines, du bois, etc, et est de forme non géométrique et irrégulière. L’autre partie est une dalle du Panthéon géométrique de plâtre pure. Ainsi, le seuil permet de passer d’une géométrie à une autre, d’une texture à une autre et d’une couleur à une autre. Il crée un dialogue entre des espaces de nature différente


    Image Wed Dec 18 2019 08:33:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Partie organique                                                        Partie de plâtre "pure"


    Dans le dictionnaire Larousse, il existe une définition géographique du seuil :

    "Lieu d'altitude intermédiaire entre des régions de reliefs contrastés, qui sert souvent à la fois de ligne de partage des eaux entre des régions de hauteurs et de passage entre des régions déprimées."

    Nous pouvons faire une rapprochement entre cette définition du seuil et notre projet. En effet, dans notre projet notre seuil est comme une lieu de passage en altitude, et sépare deux milieux bien différents par divers aspects : forme, couleur, texture, etc.

  • Entre deux milieux_Création de la topographie fictive

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, 18/12/19

    Pour commencer cette phase, nous avons réalisés collectivement une « topographie fictive » grâce à nos différentes maquettes en plâtre élaborées dans les phases précédentes. Cette topographie est un sol de 40m de long avec un couche de plâtre d’environ 2cm qui relient toutes les maquettes des différents étudiants. Ensuite, par-dessus la topographie a été mis en place une protostructure dans laquelle nous élaborerons par la suite nos projets par groupe.


    Image Wed Dec 18 2019 07:27:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Section de la topographie



  • L'ENTRE-DEUX_Post-Review

    Par Anivarro Zabala Rafael, Makas Ilayda, Santos Costa Nicoly, 08/12/19

    Au cours de la phase MEASURES, nous avions étudié l'élément du portique qui se répétait dans la structure "Murmures" d'Evian. Dans PLANES, nous avons décidé de poursuivre ce travail sur le portique en questionnant plus largement la signification, la conception et la construction d'un élément participant de l'articulation d'un lieu.

    C'est à partir de la notion de "seuil" que nous avons travaillé. Plus riche que la seule idée de porte ou de portique, le seuil permet de travailler sur la conception de gradations plus fines. Le seuil est un élément de transition, il constitue un espace en soi, marquant l'accès ou le début d'un lieu.  

    Lors de la Review, la pertinence de nos questionnements et du dispositif conçu a été soulignée. Bien que modeste, il soulève des questions intéressante pour cette phase.

    Les retours reçus concernaient la place insuffisante que la "clé" prenait. La clé doit permettre un verrouillage du seuil, elle doit donc être d'une grande précision et sa forme est pensée pour qu'elle complète l'élément circulaire (négatif). Lors de la Review, il nous a été conseillé de construire cette pièce en plâtre (il s'agit non seulement d'un matériau que nous connaissons, mais sa couleur blanche permettra aussi sa singularisation par rapport au reste de la structure). Nous avons poursuivi cette exploration après la Review et avons conçu une clé en plâtre.

    Des précisions quant aux familles d'éléments composant le projet nous ont aussi été demandées. Y a t-il trois familles ? 4 ? Quels rôles ont-elles ?  Nous identifions 3 familles :

    1. les éléments-supports. Situés en sous-face, ils soutiennent et stabilisent l'ensemble,

    2. les éléments en bois qui forment le socle. Ils définissent les limites rectangulaires du projet comprennent les éléments formant un cercle inséré dans le bois du socle rectangulaire.

    3. la clé du seuil. Elle relie les espaces de part et d'autre de la limite identifiée et bloque leur mouvement tel un puzzle.

    Le jury a aussi souligné que le protocole de prise de photographies devait être plus rigoureux, en particulier parce qu'il porte dans notre cas sur un projet avec une forte dimension géométrique 

    Enfin, il a été proposé lors de la Review que nous nous essayons à des changement de lieu pour poser le seuil (identification de limites moins évidentes).