• Plat'eau

    Par Forster Mathilde, 23/02/20

     Image Sun Feb 23 2020 15:12:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Wed Mar 04 2020 14:35:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Panorama et photographie du lieu de mon implantation


    En  décembre, j'ai été séduite par le site de la Mangrove; tout d'abord pour la beauté du lieu, et par son potentiel. Lors de ma précédente venue, nous avions trouvé plusieurs patterns, dont A place to wait et Still water. 

    Après avoir mesuré la topographie du lieu de mon implantation, j'ai remarqué que le brise-vague était plus bas (10cm) que la berge. Si cette dernière présente globalement un plan horizontal, d'importantes racines viennent perturber cette planéité. Nous prenons la décision de surélever la Room de 15 cm par rapport au sol naturel.

    J'utiliserai le mur en béton comme soutien et ancrage. Celui-ci agit à l'encontre de la nature qui l'entoure, il sort fièrement de l'eau et vient se confronter aux vagues. Cette construction humaine protège la berge, lui évite les tumultueux aléas de l'eau, et fera de même avec mon projet. Il constitue à lui seul une room, car mes visites sur site ont témoigné de son usage régulier pour s'asseoir. 

    L'eau est ici canalisée: on a essayé de l'apprivoiser, de lui donner une forme, de la diriger, d'en affaiblir l'intensité. Toutefois, elle reste un élément puissant, et on peut penser que l'absence d'herbe sur le sol est une preuve de sa puissance (la montée des eaux lors d'intempéries).

    Le projet consiste à créer 3 plateaux décalés suivant une opération de rotation et "superposés" les uns aux autres. Le premier, le plus bas (je l'appellerai le pont), se situe sur le brise-vague et sur la berge. Il donne accès à l'eau et à cette fameuse infrastructure linéaire. Le deuxième est une plateforme intermédiaire qui joue le rôle de connecteur entre le pont et la plateforme supérieure. Ce sol intermédiaire ce situe à 90 cm du sol, au niveau des premiers noeuds de la protostructure. Il est décalé de 15 degré par rapport au pont. Le dernier plateau se situe à 2m10 du sol. On y accède par le plancher intermédiaire. Il présente un décalage de 30 degré par rapport au pont. 

    Quant à la géométrie de ceux ci, je me suis basée sur les dimensions attachées à la protostructure et à ses cellules. En effet, j'ai pris les mesures d'une cellule : sa longueur me sert de largeur pour les plateaux. Cette même valeur, je l'ai doublé pour obtenir une longueur de travail pour la conception des plateformes. 




  • PLAT'EAU_ Patterns

    Par Forster Mathilde, 23/02/20


    A PLACE TO WAIT #150

    The process of waiting has inherent conflicts in it. 

    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    ACCESS TO WATER #25

    People have a fundamental yearning for a great bodies of water. But the very movement of the people toward the water can also destroy the water. 


    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    STILL WATER #71

    To be in touch with water, we must above all be able to swim; and to swim daily, the pools and ponds and holes for swimming must be so widely scattered through the city, that each person can reach one within minutes.

    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Feb 29 2020 13:04:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



  • Pattern_Ile immergées

    Par Forster Mathilde, Makas Ilayda, 17/02/20

    Image Mon Feb 17 2020 15:50:59 GMT+0100 (CET)

     

    Suite à notre chasse aux trésors d'îles, nous avons trouvé la nôtre. Située au bord du Rhône, l'eau montante nous privait de nous en approcher. C'est après avoir essayé tant bien que mal, d'être presque tombées dans l'eau, que nous avons compris que les eaux de la rivière avaient monté et ne nous permettaient plus de rejoindre notre île. 

    Nous avons choisi, comme deuxième île, le brise-vague qui se situe un peu plus loin. Nous avons trouvé comme pattern access to water, still water, a place to wait. 

                                                 

                         Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


     Image Mon Feb 17 2020 16:09:07 GMT+0100 (CET)


          Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Access to water, soit la proximité de l'eau. la première comme la deuxième île, sont accessibles en fonction de la montée/descente des eau.


           Image Sun Feb 23 2020 13:14:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    A  place to wait: tout au long de notre petite promenade, j'ai remarqué des troncs d'arbres qui nous ont servi de banc. 

     

    Image Sun Feb 23 2020 15:46:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Feb 23 2020 15:46:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Feb 29 2020 10:22:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


  • FANTÔME - La Paroi

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La présence marquée de la verticalité de la protostructure nous a mené à developper un projet qui suit une logique spatiale verticale et l’importance de l’oblique de la dalle. Cette paroi épouse le sol (ligne et bordure de la dalle ) et la protostructure. Cet aspect est souligné par l’utilisation des deux couples parallèles de baguettes qui s’insèrent dans celles de la protostructure.

    L’amas d’angle que nous pouvons observer sur une partie de la paroi répond à l’accumulation d’intersections et de désordre présentes dans le sol. La plaque de bois utilisée est très fine (prolongeant une observation de légèreté et de finesse dictée par la protostructure), elle nécessitait donc d’être rigidifiée : nous obtenons ceci par l’application de plusieures diagonales de bois.

    Ce pattern proposé sur la paroi est donc un compromis entre fonctionnalité et une esthétique  qui cherche à rationaliser la confusion spatiale du sol.

  • FANTÔME - Travail par Couches

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La partie manquante du sol a dictée un détail de notre projet. Elle est en effet reportée plus schématiquement sur sa propre projection verticale par couches, en suivant un thème de travail de la phase “planes” (transparence phénoménale). Tout triangle est incomplet, mais la superposition visuelle d’entre eux forme un espace qui va compléter la partie manquante.

     Si l’on peut observer une déficience visuelle marquée sur le sol, la protostructure présente un manque plus conceptuel, celui de la solidité, de la robustesse, puisque pendant tout le temps de travail sur le projet la protostructure était plutôt mobile. L’épais cadre en bois qui entoure le plâtre répond à cette exigence de résistance.