• SCÈNES EN MIROIR_le théâtre et le spectateur

    Par Gabrielyan Eva, 15/03/20

    Danseurs et spectateurs

    Dans le film Pina (2011) de Wim Wenders, un documentaire sur la chorégraphe Pina Bausch, nous ressentons une relation assez étrange entre les danseurs, les spectateurs dans le film et nous-mêmes. La manière dont les images sont filmées semblent supprimer la barrière entre le public et la danse au travers de la surface plane de l'écran


    ROOMS_TA_evagabrielyan_101  ROOMS_TA_evagabrielyan_102

    Captures du film Pina (2011) - scène dans le métro


    Cet extrait du film est une scène parmi d'autres où le téléspectateur se trouve plongé dans le décor, dans la ville, s'imaginant assis dans le métro en regardant la femme y entrer. Les lieux de la ville forment des scènes accueillant des pratiques telles que la danse, bien qu'ils aient été pensés pour d'autres usages.


    Scène de théâtre

    Selon Adlophe Appia, un scénariste Suisse ayant beaucoup étudié l'espace théâtral, l'escalier est la meilleure combinaison permettant au corps de l'homme de se mouvoir et d'évoluer avec la scène : "l'espace ne disposera que d'un petit nombre de lignes. Ce seront: l'horizontale, la verticale, l'oblique (plan incliné) et leurs combinaison, tel, par exemple, l'escalier qui offre au corps un genre de complicité à laquelle aucune autre combinaison ne peut prétendre".


    ROOMS_TA_evagabrielyan_306    

    Adolphe Appia et l'espace théâtral


    Il ajoute plus bas "ici, le rideau ne trouve pas son emploi puisque nous voulons démontrer et non pas cacher".

    C'est en gardant cette idée de l'escalier, avec des plateforme à certains endroits afin de rythmer l'entrée sur la scène, que j'ai voulu imaginer mon projet. Avec les escaliers qui descendraient tout au long de la pente du terrain, et quelques plateformes qui marqueraient un temps d'arrêt dans la descente.




  • SCÈNES EN MIROIR_patterns

    Par Gabrielyan Eva, 15/03/20

    125. STAIR SEATS

    "In any public place where people loiter, add a few steps at the edge where stairs come down or where there is a change of level. Make these raised areas immediately accessible from below, so that the people may congregate and sit to watch the goings-on"


    ROOMS_TA_evagabrielyan_401  ROOMS_TA_evagabrielyan_106

                                                       Place Cosanday, EPFL


    Nous pouvons observer des escaliers à chaque coin de rue et dans la plupart des habitations, mais ils n’offrent pas tous les mêmes possibilités d'usage. Outre l’action de se déplacer verticalement dans un espace, que nous permettraient-il de faire ? Comme dit dans le livre « A Pattern Language », « On the one hand, people seek a vantage point from which they can take in the action as a whole. On the other hand, they still want to be part of the action ». Serait-il possible d’en dire de même d’un dénivelé de terrain ? Après tout, une personne observant ses amis depuis le haut d’une pente pourrait à tout moment se joindre à la scène.


    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 


    64. POOLS AND STREAMS

    "We came from the water, our bodies are largely water; and water plays a fundamental role in our psychology. We need constant access to water, all around us; and we cannot have it without reverence for water in all its forms. But everywhere in cities water is out of reach."


    ROOMS_TA_evagabrielyan_302ROOMS_TA_evagabrielyan_107

                                                       Plateforme d'observation de la jonction séparée de l'observateur par l'Arve


    L’eau sépare, mais peut aussi réunir. Une complicité s’installe lorsque deux personnes se regardent séparées par une rivière ou un fleuve. Pourtant elles ne se connaissent pas et ne peuvent s’entendre. Comme dans un film muet ou un ballet, ces individus peuvent voir les gestes de l’autre, danser, voir, être vu.


    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 


    133. STAIRCASE AS A STAGE

    "A staircase is not just a way of getting from one floor to another. The stair is itself a space, a volume, a part of the building; and unless this space is made to live, it will be a dead spot, and work to disconnect the building and to tear its processes apart."

    ROOMS_TA_evagabrielyan_303ROOMS_TA_evagabrielyan_108

                                                     Capture du film Grease, 1978, Scène sur les gradins 


    Voir et être vu, les escaliers -dans un bâtiment ou en extérieur- constituent un endroit à la fois public et privé. Ils sont comme des scènes de théâtre du quotidien, où l’acteur oublie parfois qu’il en est un : « they provide special places to sit, a place where someone can make a graceful or dramatic entrance, a place from which to speak, a place from which to look at other people while also being seen ».




  • SCÈNES EN MIROIR_implantation sur le site, la scène de théâtre

    Par Gabrielyan Eva, 15/03/20

    *PANORAMA SITE*

    Le théâtre est souvent pratiqué dans des salles construites et planifiées pour cet usage (la pratique et le lieu conçu pour accueillir cette pratique portent le même nom : le théâtre). Mais qu'en est-il de la vie "théâtrale" que nous vivons au quotidien ? La vie quotidienne ne pourrait-elle pas relever d'une certaine mise en scène ? Ne serions-nous pas tous à la fois acteurs et spectateurs d'une manière ou d'une autre ?


    ROOMS_TA_evagabrielyan_102

    Théâtre du GALPON, Genève

     

    Pour illustrer cette idée de spectateur-acteur, je suis partie de l'observation de la plateforme se trouvant à la Jonction-même. Depuis la pente située sous le Galpon, je pouvais faire face à cette plateforme qui sortait de l'eau. Des gens s'y pressaient et je voyais dans cette situation une forme de pièce de théâtre à l'oeuvre. Je devenais spectatrice. J'imaginais alors que d'où je me situais, sur la pente, une nouvelle plateforme pourrait émerger. Placée à la même hauteur que celle de la Jonction, elle permettrait de gagner une vue dégagée sur l'Arve. Plus encore, elle viendrait, pour les gens situés sur la plateforme de la jonction, inverser les rôles. Je deviendrais pour eux actrice.

     

    ROOMS_TA_evagabrielyan_103  ROOMS_TA_evagabrielyan_104
    Plateforme d'observation en face du site choisi                                  Positionnement sur le site -en orange- et courbes de niveau du site



    ROOMS_TA_evagabrielyan_203    ROOMS_TA_evagabrielyan_105

    Croquis illustrant l'idée d'acteur-spectateur sur le site du parking               Vue nocturne depuis le site de projet




  • BRIBES D'ATELIER #4

    Par Ciak Laura, Desaules Alice, Forster Mathilde, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Makas Ilayda, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Rol Eline, Santos Costa Nicoly, 04/03/20


    Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)   Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)

                                             AND A VIEW


    Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)    Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)

                                                                                          MATE


    Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)

                                    PROTECT-STRUCTURE


     Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)      Image Wed Mar 04 2020 20:21:34 GMT+0100 (CET)

                                                                                               FOCUS



  • SCÈNES EN MIROIR_Choix du site

    Par Gabrielyan Eva, 24/02/20

    Pour imaginer une chambre (=room) Il faut prendre en compte deux facteurs principaux. Le premier facteur est celui de la spatialité. En effet, une chambre -si considérée comme un intérieur, n’est pas forcément un espace fermé tel une boîte. En réalité, une chambre peut se définir par aussi peu qu’une simple interstice. Deux parois s’entrecroisant bornent déjà un espace que l’on peut qualifier de chambre. Plus les interstices se densifient, plus l’intérieur devient intérieur, jusqu’à en devenir un lieu intime (intimus). Le deuxième facteur est celui de l’habitabilité. Une chambre est un lieu qui où l’on a quelque chose à faire, ne serait-ce que de pouvoir s’asseoir pour réfléchir. Pour répondre à cette question d’habitabilité, le livre intitulé A Pattern Language, de Christopher Alexander, Sara Ishikawa et Murray Silverstein nous est d’une grande aide. Tel une Encyclopédie, ce livre nous permet de trouver réponse aux questions que nous nous posons, en fonction de ce que nous cherchons à créer (une maison, un quartier, une ville, …).

    Dans le cadre de la phase ROOMS, deux autres facteurs sont à prendre en compte. Le rapport au site et le rapport à la protostructure. Le site où je me suis installée est celui du parking route des péniches (#2). Proche du parking, une fine bande de forêt descendait avec une forte pente sur quelques mètres avant d’arriver sur un plateau faisant à peine 4 ou 5 mètres de large et enfin d’atteindre l’Arve.

    La descente rigoureuse jusqu’à la plateforme, nécessitant de s’aider des arbres comme points d’accroche pour ne pas glisser dans la terre m’a fortement marqué. Arrivée en bas, le lieu d’observation se trouvant exactement à la jonction entre le Rhône et l’Arve (donc en face de moi) m’a beaucoup intriguée. La pente et la vue depuis le site sont donc devenus les deux principaux éléments de mon projet.



    ROOMS_TA_evagabrielyan_101


    Plateforme d'observation de la jonction (vue depuis le site)


    Une première idée pour mon projet serait d’arriver à la même hauteur que la plateforme d’observation à l’aide d’une rampe d’escaliers de même pente que celle descendant vers l’Arve depuis le parking. Cependant, arrivé en haut de cet escalier, l’observateur ferait face à un mur obstruant la vue ainsi que d’un banc placé devant ce dernier, poussant l’observateur à s’asseoir dos au mur mais surtout à la vue, et de rester les yeux rivés sur la pente de terre ainsi qu’aux escaliers qui l’ont mené ici.



    ROOMS_TA_evagabrielyan_201ROOMS_TA_evagabrielyan_203


    Plan et élévation d'une première idée de projet