• FANTÔME - La Paroi

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La présence marquée de la verticalité de la protostructure nous a mené à developper un projet qui suit une logique spatiale verticale et l’importance de l’oblique de la dalle. Cette paroi épouse le sol (ligne et bordure de la dalle ) et la protostructure. Cet aspect est souligné par l’utilisation des deux couples parallèles de baguettes qui s’insèrent dans celles de la protostructure.

    L’amas d’angle que nous pouvons observer sur une partie de la paroi répond à l’accumulation d’intersections et de désordre présentes dans le sol. La plaque de bois utilisée est très fine (prolongeant une observation de légèreté et de finesse dictée par la protostructure), elle nécessitait donc d’être rigidifiée : nous obtenons ceci par l’application de plusieures diagonales de bois.

    Ce pattern proposé sur la paroi est donc un compromis entre fonctionnalité et une esthétique  qui cherche à rationaliser la confusion spatiale du sol.

  • FANTÔME - Travail par Couches

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La partie manquante du sol a dictée un détail de notre projet. Elle est en effet reportée plus schématiquement sur sa propre projection verticale par couches, en suivant un thème de travail de la phase “planes” (transparence phénoménale). Tout triangle est incomplet, mais la superposition visuelle d’entre eux forme un espace qui va compléter la partie manquante.

     Si l’on peut observer une déficience visuelle marquée sur le sol, la protostructure présente un manque plus conceptuel, celui de la solidité, de la robustesse, puisque pendant tout le temps de travail sur le projet la protostructure était plutôt mobile. L’épais cadre en bois qui entoure le plâtre répond à cette exigence de résistance.

  • FANTÔME - Choix des Triangles

    Par Forster Mathilde, Makas Ilayda, Tajana Marvin, 16/12/19


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



      

  • FANTÔME - Sol

    Par Forster Mathilde, Makas Ilayda, Tajana Marvin, 13/12/19

    Le choix du sol est dicté par sa caractéristique oblique. Le thème de l’oblique était un aspect prépondérant des projets antérieurs de la phase “planes”. En plus elle propose un partie manquante qui a fortement contribué à le developpment de notre projet.

    Si nous pouvons dire qu’il y a une partie manquante, cela signifie que nous avons déjà imaginé la partie complète, c’est pourquoi notre projet ne va pas la compléter directement, ni à la toucher, car elle est déjà complétée par notre imagination.


    Image Mon Dec 16 2019 20:02:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)











  • L'ENTRE-DEUX_Post-Review

    Par Anivarro Zabala Rafael, Makas Ilayda, Santos Costa Nicoly, 08/12/19

    Au cours de la phase MEASURES, nous avions étudié l'élément du portique qui se répétait dans la structure "Murmures" d'Evian. Dans PLANES, nous avons décidé de poursuivre ce travail sur le portique en questionnant plus largement la signification, la conception et la construction d'un élément participant de l'articulation d'un lieu.

    C'est à partir de la notion de "seuil" que nous avons travaillé. Plus riche que la seule idée de porte ou de portique, le seuil permet de travailler sur la conception de gradations plus fines. Le seuil est un élément de transition, il constitue un espace en soi, marquant l'accès ou le début d'un lieu.  

    Lors de la Review, la pertinence de nos questionnements et du dispositif conçu a été soulignée. Bien que modeste, il soulève des questions intéressante pour cette phase.

    Les retours reçus concernaient la place insuffisante que la "clé" prenait. La clé doit permettre un verrouillage du seuil, elle doit donc être d'une grande précision et sa forme est pensée pour qu'elle complète l'élément circulaire (négatif). Lors de la Review, il nous a été conseillé de construire cette pièce en plâtre (il s'agit non seulement d'un matériau que nous connaissons, mais sa couleur blanche permettra aussi sa singularisation par rapport au reste de la structure). Nous avons poursuivi cette exploration après la Review et avons conçu une clé en plâtre.

    Des précisions quant aux familles d'éléments composant le projet nous ont aussi été demandées. Y a t-il trois familles ? 4 ? Quels rôles ont-elles ?  Nous identifions 3 familles :

    1. les éléments-supports. Situés en sous-face, ils soutiennent et stabilisent l'ensemble,

    2. les éléments en bois qui forment le socle. Ils définissent les limites rectangulaires du projet comprennent les éléments formant un cercle inséré dans le bois du socle rectangulaire.

    3. la clé du seuil. Elle relie les espaces de part et d'autre de la limite identifiée et bloque leur mouvement tel un puzzle.

    Le jury a aussi souligné que le protocole de prise de photographies devait être plus rigoureux, en particulier parce qu'il porte dans notre cas sur un projet avec une forte dimension géométrique 

    Enfin, il a été proposé lors de la Review que nous nous essayons à des changement de lieu pour poser le seuil (identification de limites moins évidentes).