• Topographie

    Par Forster Mathilde, Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, Ciak Laura, Desaules Alice, Dimarco Eva, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Kundert Océane, Laurent Jean-Baptiste, Lesbros Morgane, Makas Ilayda, Muller Emilie, Nguyen Dang-Vuong David, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Santos Costa Nicoly, Tajana Marvin, Zheltyanik Natalya, 14/11/19

                                      Image Thu Nov 14 2019 11:00:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    La première étape de cette nouvelle phase PLANES a été de mesurer le sol sur lequel seront implantées les structures prochainement conçues et construites, afin de pouvoir en dessiner la topographie. Pour y parvenir, nous avons divisé l'ensemble de la parcelle donné par groupes de trois. Le travail consistait alors à quadriller le sol en prenant appui sur le rythme régulier offert par les fenêtres du Rolex (ces fenêtres font 2,20 mètres de large). Des bandes de 2.20 mètres de large pour 29 mètres de longueur ont ainsi été définies. À l'aide d'un fil tendu depuis le point le plus haut de chaque bande, les hauteurs au sol ont alors été mesurées. Le terrain étant en pente, nous avons pris pour hauteur la plus haute 1.53 mètres, en bas du champ, et 0.61 m aux bords des fenêtres. Chacun devait dés lors mesurer près de 300 hauteurs. Rendre compte du relief existant sur cette parcelle peu accidentée s'est avéré plus difficile que ce que nous avions imaginé. 





  • BRIBES D'ATELIER III_Enclenchement de la phase PLANES

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, Ciak Laura, Desaules Alice, Dimarco Eva, Forster Mathilde, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Kundert Océane, Laurent Jean-Baptiste, Lesbros Morgane, Makas Ilayda, Muller Emilie, Nguyen Dang-Vuong David, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Tajana Marvin, Zheltyanik Natalya, 11/11/19
    Image Mon Nov 11 2019 15:57:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Brainstorming collectif pour débuter la phase PLANES et mettre en commun les idées fortes ayant traversé la phase précédente. Le but est de pouvoir identifier et extraire des principes et caractéristiques développés dans MEASURES afin de les réutiliser dans la phase actuelle. 




  • COUVERTURE BIOLOGIQUE_Penicillium sur plâtre

    Par Nguyen Dang-Vuong David, Robbins Jean-Luc, 09/11/19



    Image Sun Nov 10 2019 14:34:08 GMT+0100 (CET)



    Mise en parallèle de la dalle du Panthéon de la phase CRAFTS, recouverte de Penicillium et de notre moulage en plâtre de la phase MEASURES. La recherche vise à explorer des formes de recouvrement analogues dans le moulage réalisé de l'interstice.



  • COUVERTURE BIOLOGIQUE_Post-Review

    Par Nguyen Dang-Vuong David, Robbins Jean-Luc, 08/11/19

    Les commentaires que nous avons reçu, pendant et après le Review, concernaient l’approfondissement des pistes évoquées sur le blob et l’étude du rôle du portique (élément répété dans la construction). Les recherches effectuées sur les couleurs du plâtre et sur les méthodes de représentions de la sève étant de nature figurative, elles ne répondaient pas aux règles données pour cette première phase. La méthode de représentation choisie (cire) était peu pertinente car elle était figurative, statique et elle niait toute relation avec le plâtre (recouvrement passif). 

    Pistes de prolongement des recherches :

    La reprise de recherches concernant le "blob" pourrait amener à une étude intéressante concernant les méthodes de recouvrement des structures architecturales dans le temps. Pour mieux comprendre le lien du Physarum polycephalum (blob) avec l’altération choisie, des recherches plus approfondies doivent être conduites afin de documenter son origine, sa composition, son rôle et son fonctionnement. Nous imaginons les possibilités offertes par un rapport scientifique documentant, d’un point de vue chimique et biologique, les croisements entre la sève, le blob, et d’autres espèces 'envahissantes' et à forte croissance se propageant, telles les Bryophytes (mousses) ou encore le Pénicillium (moisissures). 

    En ce qui concerne la problématique du portique, des explorations par le dessin permettraient de mieux comprendre en quoi cet élément se répète et est un ingrédient clé de la protostructure. En particulier, à la lumière des présentations faites par les  différents binômes du studio, nous avons vu que les éléments composant les portiques avaient été - pris séparemment- étudiés par d'autres groupes. Un travail sur les opérations de répétition et de translation entourant le portique gagne donc en pertinence. 




  • COUVERTURE BIOLOGIQUE_Transparence

    Par Nguyen Dang-Vuong David, Robbins Jean-Luc, 07/11/19


    MEASURES_TA_nguyendavid-robbinsjeanluc_107


    Superposition par effet de transparence de notre moulage en plâtre et de photographies de "substances vivantes", le Physarum polycephalum et le Penicillium

    Peu à peu la structure se retrouve recouverte d'une peau invasive, translucide, dynamique.