• ABTW_HOUSES_Quatre rooms, une seule house

    Par Panarese Remo, 09/04/20

    Le premier projet propose une room qui nous parle d’un espace crée avec quatre simples plans, capable de fonctionner comme une salle d’accueil, de débat, de lecture ou accueil d’assemblées.

    Pour accentuer la sensation d’intériorité, on a essayé de profiter en hauteur pour créer un toit de trois plans intersectés, qui convergent vers le centre de la room, sans donc priver l’observateur de la vue merveilleuse sur l’environnement qui l’entoure.

    La forme et la mise en œuvre du toit vont ainsi créer un spectacle de lumière qui va entrer dans la room en apparaissant différemment à chaque moment de la journée. L’idée du son, donne la possibilité au visitateur d’imaginer « a sound-reflecting room ».

    Le projet transmet différentes notions comme « spectacle », « jeu de lumière » : notions qui se relient bien au site en Rue des Péniches, grâce à la présence littérale du théâtre Galpon.



    Image Thu Apr 09 2020 23:31:03 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))
    Du projet de Suter Delphine, Studio Wegman


     

    Un escalier raide permet de monter et d’émerger sur un plan au niveau de l’ouverture pour le deuxième projet. Là on pourra s’assoir sur des marches plus grandes en ayant en face ce qui se présente comme une sorte de cadre. Le tableau qu'on pourra observer dedans est l’horizon, le Rhône et la nature de l’environnement qui coexiste avec site. On pourra réjouir de la performance.

    Ce projet montre de nouveau un lien avec le Galpon à cause du fait que ce projet lui-même prend la forme d’un théâtre ou d’un cinéma en pleine air.


    Image Thu Apr 09 2020 23:31:03 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))   Image Thu Apr 09 2020 23:31:03 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))

    Du projet de Rey Mikael, Studio Bondu



    SIGNAL

    On a l’envie d’explorer la verticalité qui est en lien avec la notion « signal ».

    Le potentiel se base donc sur une structure qui monte vers le haut, comme donc les escaliers recrées par une superpositions des plans à differents niveaux, ancrés à des ajouts de protostructure, et qui respectent l’environnement de la foret, le chaos apparent, considérant son potentiel spatial.


    Image Thu Apr 09 2020 23:36:50 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))Image Thu Apr 09 2020 23:36:50 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))

    Du projet de Hayyane Filali Aymane, Studio Treiber


    SLOPE

    Le projet « scène en miroir » nous fait par contre réfléchir sur la notion de « pente » et de comment habiter la pente. Le but est de créer la relation de théâtre en miroir entre le projet et la plateforme de la jonction, donnant aux visiteurs le rôle d'acteur et de spectateur à la fois. Les parois que créent les escaliers ainsi que l'écran forment un fond de scène à la plateforme principale et délimitent ainsi un espace interstitiel entre la plateforme et ce fond de scène.





    Image Thu Apr 09 2020 23:36:50 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))    Image Thu Apr 09 2020 23:36:50 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))

    Du projet de Gabrielyan Eva, Studio Abenia


    Plusieurs projets parlent de théâtre, de scènes, des acteurs. Et le lien est juste é coté : le théâtre du Galpon. De cette idée et de ces notions théâtrales, j’en ai fait une première possible piste de travail individuelle.

    Pour un premier essaie, le toit du premier projet devient entré, salle dans laquelle on se retrouve avant d’avoir le vrai accès au théâtre. Une billetterie, qui donne la possibilité de se rendre compte d’où on se trouve, grâce à la possibilité de voir l’environnement autour et grâce au toit qui laisse filtrer la lumière.

    On passe aux marches du théâtre où s’assoir et admirer la scène qui joue : le panorama sur la jonction.

    Et du coup on a envie de participer, d’entrer dans la scène, de l’observer de proche, en devenant acteurs. On descend par les escaliers italiens dont les murs forment le fond et on joue le rôle.

    En remontant on donne le signal, on va en hauteur et on revoit le parcours fait du côté.




    Image Fri Apr 10 2020 00:03:39 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))


  • ROOMS_ABENIA+TREIBER_Emplacement au Galpon

    Par Bianchi Elia, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Panarese Remo, Petrachenko Julia, 06/04/20


    Image Mon Apr 06 2020 08:36:38 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été)) 

    Emplacement dans la protostructure sur le site du Galpon, rue des péniches.




  • ROOMS_ABENIA+TREIBER_FictionalCollision

    Par Bianchi Elia, Ciak Laura, Forster Mathilde, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Makas Ilayda, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Santos Costa Nicoly, Tajana Marvin, 05/04/20

    COLLISION_LOW

    Collision fictive des projets



  • RIVIÈRES CROSSING_Post-Review

    Par Panarese Remo, 30/03/20

    Alignée sur le phénomène de rencontre des rivières à la Jonction, la Room se développe autour d’un arbre. Deux 'lames' se superposent à un troisième plan incliné : celui formé par le sol naturel. La pente est une condition spatiale particulière convoquant le corps, elle est à la base de ce projet. L’inclinaison des plans découle des mesures réalisées sur le site. Elle définit un lieu interstitiel gravitant autour de l’arbre. L’expérience de ce lieu peut se faire en empruntant un escalier ou une rampe. Le premier dispositif offre une vue directe sur l’arbre, quant au second, il filtre la vue sur l'arbre et semble s’en éloigner.


    Image Tue Mar 31 2020 20:33:45 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))

    Emplacement de la Room sur site


    Au terme de cette phase, l'exploration se poursuit.

    On s’aperçoit du fait que mes plans de travail ne devraient pas être juste deux, un sol et un toit, mais qu'ils s’étendent même jusqu’à trois. Tenir donc plus en considération ce qui se passe sur le sol naturel et surtout ce qu’on peut vivre entre ce dernier et le sol de ma room. Ne plus se concentrer sur ce qui se passe entre un sol et un toit d’une room, mais aussi ce qui se passe entre l'extérieur et l’intérieur. Qu’est-ce que génère la petite végétation, les filtres qui s’y ancrent ? Un nouvel espace ? Les filtres, la lumière qu’y entre dedans, ont quoi comme effet visuel à l’intérieur et sur la vue ?

    Et tout ça, mène à une représentation dans les dessins plus claire. Le feuillage de l’arbre, et son tronc par exemple, dont je n’en parle, devrait être dessinée plus soigneusement.


    Image Fri Apr 03 2020 17:07:23 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))


    Monge, Plan en coupe, Perspective intérieure

    Détails constructifs en axonométrie

    Echelle 1 :3

  • RIVIÈRES CROSSING_La ligne qui mène à la Jonction

    Par Panarese Remo, 29/03/20

    Image Tue Mar 31 2020 19:20:58 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))Image Tue Mar 31 2020 18:45:33 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))




    Coupe du plan, échelle 1 :25 – Monge, échelle 1 :50




    Image Tue Mar 31 2020 18:08:00 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))


    Perspective, vue extérieure, échelle 1:25

    Image Tue Mar 31 2020 18:34:02 GMT+0200 (Europe de l’Ouest (heure d’été))Perspective, vue intérieure, échelle 1:25. Dans le document Rhino, l’arbre a pu être importé en photo