YOU MAY COME IN_POST-REVIEW

Par Petrachenko Julia, 30/03/20

Au terme de la phase ROOMS, l'atmosphère analysée à partir du site du parking demeure une grande partie de la conception de mon projet. Le projet part en effet de l’observation sur le site de dispositifs de retenue. Massifs, bruts, lourds, ils sont mobilisés dans le projet à la manière de ‘briques monumentales’. Des recherches d’appareillage ont permis de transformer ce dispositif routier en un matériau permettant d'élever des murs ajourés pour la Room, comme des gradins à escalader. Par leur poids, ils forment une base solide a partir de laquelle le projet prend une direction verticale pour s’elever, devier de l’orthogonalite de la protostructure et constituer un signal visible de loin. Entre accueil et froideur, zones privées et publiques, intimité et problématique de visibilité, YOU MAY COME IN s'implante de manière brut au centre des contrastes en partie basse et sors de la protostructure en partie haute, déviant son orthogonalité et sa grandeur. A la manière d'une grue, le projet s'élève pour signaler aux passants de l'autre côté de la rive qu'un lieu propice au partage et à la communauté se trouve à ses pieds.

Image Mon Mar 30 2020 12:32:58 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    

Au terme de cette phase, l'exploration se poursuit. Le projet en lui-même regorge d'idées et d'inspiration, et la notion de construction est omniprésente.

_En effet, le jeu "machine de levage-objet" est une piste. Le projet s'étend sur son utilisation en tant qu'outil : la grue, si c'en est une structurellement, a le potentiel d'être un medium pour sa propre élaboration et celle des autres projets. 

_L'empilement d'éléments conséquents en termes de poids expose bien l'opportunité de construire plus haut une structure en porte à faux.

_Or, la matérialité est effectivement une clé pour une telle structure, le métal étant plus solide pour les triangulations et connaît des propriétés plus adaptées que le bois. Par conséquent, un travail de traction est essentiel pour le bois.

_Ces dispositifs routiers pourraient tout à fait être considérés entièrement dans leur monumentalité, laissant de côté le challenge de pouvoir monter dessus étant donné leur hauteur considérable. C'est pourquoi l'espace associé à la ROOM peut porter à confusion pour finalement se restreindre. L'exploration d'un élément unitaire du bloc plus poussée servirait à trouver d'autres directions quant à son positionnement à son échelle.

_Saisir ce challenge d'élaborer un projet autour de matériaux massif permet une conceptualisation riche en éléments d'inspiration, en travaux, en idées, en sensibilité. La recherche autour du site est appréciable et induit le projet à faire entièrement parti du site, même à devenir le site en lui-même. Pour la suite, la conceptualisation nécessite une réflexion rigoureuse autour de la construction et se doit d'être pleinement traduite et articulée - le rapport physique aux idées est essentiel pour, ensuite, entièrement croire en sa réalisation.




Image Sun Apr 05 2020 15:01:05 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)