• CHOREOGRAPHIC CONSTRUCTION _ TRANSPORT

    Par Ciak Laura, Robbins Jean-Luc, 16/04/20

    High resolution : https://we.tl/t-EaRH6Bspkv


    Image Fri Apr 17 2020 12:06:22 GMT+0200 (Mitteleuropäische Sommerzeit)






  • INSIDE / OUTSIDE _ Mindmapping

    Par Ciak Laura, Robbins Jean-Luc, 15/04/20

    EW_322_ciaklaura_robbinsjeanluc





  • HOUSES_L'escalier originel

    Par Robbins Jean-Luc, 14/04/20

    Avec Irem Keskin, Lorenzo Simontacchi, Fanny Ghez, Jacques Gignoux


    Short Story / Fiction

    The stairs go on forever to have neither start nor end. For miles they climb, on and on, splitting the sky. For miles they fall, on and on... at some point they touch the ground, but don’t stop there, digging out dirt and making their way through the earth. Where do they lead? Nobody knows. Many have tried following them to their end, never to return.

    The stairs were there before the humans came. The men had tried walking on them, sitting on them, and sheltering beneath. As society evolved it assimilated the stairs and men started building around them.

    Soon levels were created to replicate the ground floor and allow more beings to live in proximity of the stairs. Religions explaining the origins of the stairs and their relationship to the gods made men eager to worship in building. In a bid to reach ever higher grounds modern society was built on layer upon layer of the work of previous generations, all men working for other men above them, a human structure, always growing.

    Jean-Luc Robbins, Studio Abenia



    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)


    Storyboard by Jean-Luc Robbins



    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)



    Planche à croquis - Evolution des idées


    La House est un lieu de transition.

    Notre House prend place au milieu de la nature du site du Galpon à Genève. Elle crée ainsi un passage d’une part, pour les visiteurs de rejoindre le Rhône et d’autre part, pour les baigneurs d’accéder au parking et au théâtre du Galpon.


    La House est un lieu de déambulation.

    Notre House comporte deux entrées. La première se tient sur la parking. Chacun effectue son cheminement personnel à travers des colonnes verticales très denses. La deuxième entrée se fait depuis le Rhône. Un jeu d’escaliers et de plateaux se jetant dans la rivière permettent aux baigneurs d’accéder à la House.


    La House est un lieu d’activité humaine.

    Notre House accueille en son milieu les visiteurs et les baigneurs sous un toit. Puis, pour continuer leur aventure, les visiteurs et les baigneurs peuvent voyager sur la grande diagonale, composée majoritairement d’escalier, traversant l’entièreté de la House. Au sommet de la diagonale, le gabarit des marches d’escalier change pour ainsi créer un gradin et permettre à son utilisateur de s’asseoir et admirer le spectacle. Pendant ce temps, en bas de la diagonale, l’inclinaison des marches d’escalier devient plus confortable afin de se ressourcer en s’allongeant au bord du Rhône.

    Irem Keskin, Studio Bondu




    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)

    Vues perspectives par Jean-Luc Robbins



    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)



    Collages - Ambiances par Irem Keskin


     SERIE DE DESSINS TECHNIQUES



    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)


    Vues perspectives Rhino



    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)



    Monge & Coupes 1:50 


    Image Tue Apr 21 2020 16:09:41 GMT+0200 (CEST)


    Axo 1:50

    Dessins par Lorenzo Simontacchi


  • ROOMS_ABENIA+TREIBER_FictionalCollision

    Par Bianchi Elia, Ciak Laura, Forster Mathilde, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Makas Ilayda, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Santos Costa Nicoly, Tajana Marvin, 05/04/20

    COLLISION_LOW

    Collision fictive des projets



  • A SEAT AND A VIEW_Post-Review

    Par Robbins Jean-Luc, 31/03/20

    Un espace compris entre le mur et la berge, permettant une relation intime entre le visiteur et l'arbre, son système racinaire.


    ROOMS_TA_robbinsjeanluc_203


    Le travail permettant le dessin en plan du système racinaire et de la berge doit être montré, car avant implantation de tout projet la précision apportée à l'étude du terrain doit être majeure. Pour la suite du travail, un travail sur le dessin en coupe est aussi à experimenter.

    Si l'intention était de faire un lien entre le chemin, la berge, le siège, l'arbre et le système racinaire, le fait est qu'un mur sépare bien plus qu'il ne relie. Dans cet instant, il sépare le visiteur et se sépare des autres projets environnants. A présent que le mur est dessiné, il est bon de réfléchir à si sa construction est la meilleure façon de réaliser l'effet souhaité.

    La logique soustractive ayant lieu lors de la rigidification de la protostructure n'avait pas été énoncé clairement lors de la présentation. De l'avant, c'est cette logique soustractive qu'il faut investiguer, et qui, faisant naître un creux ou clairière au sein de la protostructure et autour de la dalle, donnera aussi naissance au lieu souhaité.