• The Big Rock - Structure finale

    Par Santos Costa Nicoly, Zheltyanik Natalya, 18/12/19

    La façon dont on allait assembler notre structure à la topographie et à la proto-structure a été très délicate à travailler. En premier lieu et comme attendu, notre réflexe avait été de mettre des dalles sous la structure à des endroits maîtrisés. Mais après une discussion avec les enseignants et les autres groupes, il a été décidé que faire suspendre la plaque serait plus intéressant à imaginer.

    La plaque horizontale est soutenue par la proto-structure à travers 4 dalles qui sont attachée de toute leur longueur à la plaque et aux 4 pieds de la proto-structure, ainsi qu'aux 2 pieds de l'extension de la proto-structure.


    Image Wed Dec 18 2019 16:25:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Résultat final


    Image Wed Dec 18 2019 16:25:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vue d'en haut

    La manière de déposer la plaque de façon à être suspendue par la proto-structure requérait des grandes charges sur la structure. Ainsi, afin de contrebalancer ces charges nous avons posé des cales tout le long de la scène du rocher.


    Image Wed Dec 18 2019 16:25:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Cales sur la topographie









  • The Big Rock - Mouler et couler

    Par Santos Costa Nicoly, Zheltyanik Natalya, 18/12/19

    Afin de délimiter la surface de l'emplacement de notre structure il a fallu tout d'abord étudier et décortiquer l'endroit choisi de la topographie. Nous avons donc calqué, mésuré, réglé, millimétré, scotché et surtout obsérvé tous les recoins du sol.

    Nous avons finalement opté pour une forme qui épouse certain reliefs et qui se retrouve au même niveau que la scène du rocher. La largeur que nous avons pris permet de reprendre un maximum de surface.


    Image Wed Dec 18 2019 14:51:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Dessin et découpe du moule


    Image Wed Dec 18 2019 14:51:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Wed Dec 18 2019 14:51:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  

    Construction du moule

    L’épaisseur du plâtre de 3 mm impliquait une extrême précision du moule. Afin de mieux stabiliser les murs et les contreforts, nous avons décidé d'utiliser une sous-structure plus large qui reprend la forme de notre structure finale. 


    Image Wed Dec 18 2019 15:05:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Moulage / Résultat final

















  • The Big Rock - Emplacement

    Par Santos Costa Nicoly, Zheltyanik Natalya, 18/12/19

    L’emplacement que nous avons choisi, a été déterminé par le grand rocher de forme demi ovale. Sa présence imposante l’oblige. La topographie quant à elle, est extrêmement hétérogène, ce qui gêne la bonne lecture du rocher. 

    En effet, il existe un fort contraste entre le plat et le montagneux. Afin de faciliter l’accès au monument principal, le rocher, nous avons choisi de perfectionner le sol en créant un plan parfaitement horizontal. La construction d’un plan vertical étant inutile, car le rocher et son encadrement remplissaient déjà cette fonction.  

    C'est alors une réparation du sol: construire une plaque horizontale, ayant comme niveau le parquet devant le rocher, et qui s’emboîte dans la topographie dans tous les coins, au même niveau. 

    Reconstituer le sol de la scène afin d'avoir une parfaite lecture du terrain où se repose le rocher.

     Image Wed Dec 18 2019 13:27:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Wed Dec 18 2019 13:27:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    The Big Rock et l'emplacement choisi de la topographie








  • L'ENTRE-DEUX_Post-Review

    Par Anivarro Zabala Rafael, Makas Ilayda, Santos Costa Nicoly, 08/12/19

    Au cours de la phase MEASURES, nous avions étudié l'élément du portique qui se répétait dans la structure "Murmures" d'Evian. Dans PLANES, nous avons décidé de poursuivre ce travail sur le portique en questionnant plus largement la signification, la conception et la construction d'un élément participant de l'articulation d'un lieu.

    C'est à partir de la notion de "seuil" que nous avons travaillé. Plus riche que la seule idée de porte ou de portique, le seuil permet de travailler sur la conception de gradations plus fines. Le seuil est un élément de transition, il constitue un espace en soi, marquant l'accès ou le début d'un lieu.  

    Lors de la Review, la pertinence de nos questionnements et du dispositif conçu a été soulignée. Bien que modeste, il soulève des questions intéressante pour cette phase.

    Les retours reçus concernaient la place insuffisante que la "clé" prenait. La clé doit permettre un verrouillage du seuil, elle doit donc être d'une grande précision et sa forme est pensée pour qu'elle complète l'élément circulaire (négatif). Lors de la Review, il nous a été conseillé de construire cette pièce en plâtre (il s'agit non seulement d'un matériau que nous connaissons, mais sa couleur blanche permettra aussi sa singularisation par rapport au reste de la structure). Nous avons poursuivi cette exploration après la Review et avons conçu une clé en plâtre.

    Des précisions quant aux familles d'éléments composant le projet nous ont aussi été demandées. Y a t-il trois familles ? 4 ? Quels rôles ont-elles ?  Nous identifions 3 familles :

    1. les éléments-supports. Situés en sous-face, ils soutiennent et stabilisent l'ensemble,

    2. les éléments en bois qui forment le socle. Ils définissent les limites rectangulaires du projet comprennent les éléments formant un cercle inséré dans le bois du socle rectangulaire.

    3. la clé du seuil. Elle relie les espaces de part et d'autre de la limite identifiée et bloque leur mouvement tel un puzzle.

    Le jury a aussi souligné que le protocole de prise de photographies devait être plus rigoureux, en particulier parce qu'il porte dans notre cas sur un projet avec une forte dimension géométrique 

    Enfin, il a été proposé lors de la Review que nous nous essayons à des changement de lieu pour poser le seuil (identification de limites moins évidentes).




  • L'ENTRE-DEUX_Construire et éprouver le seuil

    Par Anivarro Zabala Rafael, Makas Ilayda, Santos Costa Nicoly, 08/12/19


    Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Nous avons disposé le seuil au milieu d'une limite franche formée par le passage entre deux terrains de nature différente. Le seuil a alors vocation à articuler plus finement cette limite.



    Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plan rapproché et mise en évidence de la limite de séparation entre les deux terrains


    Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Dec 08 2019 16:12:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Illustration 1 : disposition sur une limite explicite  -  illustration 2 : disposition sur une limite plus implicite         


    Disposition de la maquette a un endroit où la limite au sol entre deux espaces est explicite (#1) et à un endroit où cette limite l'est moins (#2). Nous observons que malgré l'absence de limite claire, le seuil permet d'attirer l'attention sur des gradations plus fines, sur des modalités de séparation moins évidentes. Il maintient ainsi son rôle de dispositif horizontal d'articulation.