• The Big Rock - Emplacement

    Par Santos Costa Nicoly, Zheltyanik Natalya, 18/12/19

    L’emplacement que nous avons choisi, a été déterminé par le grand rocher de forme demi ovale. Sa présence imposante l’oblige. La topographie quant à elle, est extrêmement hétérogène, ce qui gêne la bonne lecture du rocher. 

    En effet, il existe un fort contraste entre le plat et le montagneux. Afin de faciliter l’accès au monument principal, le rocher, nous avons choisi de perfectionner le sol en créant un plan parfaitement horizontal. La construction d’un plan vertical étant inutile, car le rocher et son encadrement remplissaient déjà cette fonction.  

    C'est alors une réparation du sol: construire une plaque horizontale, ayant comme niveau le parquet devant le rocher, et qui s’emboîte dans la topographie dans tous les coins, au même niveau. 

    Reconstituer le sol de la scène afin d'avoir une parfaite lecture du terrain où se repose le rocher.

     Image Wed Dec 18 2019 13:27:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Wed Dec 18 2019 13:27:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    The Big Rock et l'emplacement choisi de la topographie








  • Entre deux milieux_Fragment d'atelier

    Par Anivarro Zabala Rafael, Bianchi Elia, 18/12/19



    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Construction du socle dans le plâtre



    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vérification de l'horizontalité du seuil




    Image Wed Dec 18 2019 12:05:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Mise en place de rigidification



    Image Wed Dec 18 2019 12:20:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Coulage du seuil en plâtre


  • FANTÔME - La Paroi

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La présence marquée de la verticalité de la protostructure nous a mené à developper un projet qui suit une logique spatiale verticale et l’importance de l’oblique de la dalle. Cette paroi épouse le sol (ligne et bordure de la dalle ) et la protostructure. Cet aspect est souligné par l’utilisation des deux couples parallèles de baguettes qui s’insèrent dans celles de la protostructure.

    L’amas d’angle que nous pouvons observer sur une partie de la paroi répond à l’accumulation d’intersections et de désordre présentes dans le sol. La plaque de bois utilisée est très fine (prolongeant une observation de légèreté et de finesse dictée par la protostructure), elle nécessitait donc d’être rigidifiée : nous obtenons ceci par l’application de plusieures diagonales de bois.

    Ce pattern proposé sur la paroi est donc un compromis entre fonctionnalité et une esthétique  qui cherche à rationaliser la confusion spatiale du sol.

  • FANTÔME - Travail par Couches

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La partie manquante du sol a dictée un détail de notre projet. Elle est en effet reportée plus schématiquement sur sa propre projection verticale par couches, en suivant un thème de travail de la phase “planes” (transparence phénoménale). Tout triangle est incomplet, mais la superposition visuelle d’entre eux forme un espace qui va compléter la partie manquante.

     Si l’on peut observer une déficience visuelle marquée sur le sol, la protostructure présente un manque plus conceptuel, celui de la solidité, de la robustesse, puisque pendant tout le temps de travail sur le projet la protostructure était plutôt mobile. L’épais cadre en bois qui entoure le plâtre répond à cette exigence de résistance.

  • FLYING PLANES_Idées et concept

    Par Dimarco Eva, Kibora Silan Hoël, 18/12/19

    La parcelle de topographie à laquelle nous nous sommes intéressés est une dalle dont le relief a été géométrisé. Sa surface n'est ainsi pas parfaitement plane, mais présente une série de facettes rectangulaires.

    Chaque rectangle possède une inclinaison plus ou moins forte. En observant ce dallage tridimensionnel, nous avons relevé un premier "sillon" flagrant, tombant parfaitement sur la projection verticale d’un des axes horizontaux de la protostructure. Nous avons élevé cette ligne de force en un plan vertical.

    Dans un deuxième temps, nous avons repéré les arrêtes et sommets principaux qui dictent les variations légères de ce quadrillage. Ces lignes de forces ont fait apparaître la découpe d'un deuxième plan, inséré dans le plan vertical à mi-hauteur. Tout comme le sol, ce plan est constitué de deux pans, d’inclinaisons différentes, reprenant la pente de part et d’autre du sillon, aux pieds du plan vertical. 


    Image Wed Dec 18 2019 12:02:14 GMT+0100 (CET)

    Lecture des lignes de force présentes dans la topographie géométrisée d'une dalle du sol