• Perceptions

    Par Shabaan Rahaf, Stampbach Celimene, 18/12/19



    PERCEPTIONS

    « The viewer becomes aware of himself and of his movement through the plaza. As he moves, the sculpture changes. Contraction and expansion of the sculpture result from the viewer's movement. Step by step the perception not only of the sculpture but of the entire environment changes. »

                                                                                                                                             Richard Serra

    Entre les différents composants de la topographie fictionnelle et la protostructure, trois plans courbés créent des espaces divers. Ensemble, ces trois plans indiquent un passage vers une ouverture dans la topographie à l’intérieur de laquelle un lieu sombre et mystérieux existe. Chaque plan se différencie par sa hauteur, qui dépasse souvent l’échelle humaine, et la position du centre de son cercle de base. Le choix de ces deux caractéristiques détermine précisément l’espace créé et le met en valeur. De cette manière, les plans dialoguent avec l’environnement topographique. Dans ces passages, l’homme sera proie à des sentiments variants selon l’endroit dans lequel il est positionné. Il se posera souvent la question sur la possibilité de passer dans ce lieu et sur la finalité de ce passage.

    La stabilité des plans est assurée principalement par la protostructure et la topographie. Les courbes se servent de ces derniers pour trouver des appuis sur lesquels elles se posent. Ces points de tension entre la protostructure et les plans sont la clé de la stabilité du projet et permettent aux plans de ne pas être entièrement posés sur le sol. Leur courbe joue aussi un rôle statique puisqu’elle leur permet de se tenir par eux même. Finalement, le matériau utilisé (plâtre) apporte beaucoup au projet. Il augmente la rigidité des plans et assure aussi leur stabilité.   


    Image Wed Dec 18 2019 21:03:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Wed Dec 18 2019 21:03:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Wed Dec 18 2019 21:03:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • En pleine action

    Par Delortlaval Paul, Giogianni Laura, Polgar Gwenaelle, Shabaan Rahaf, Stampbach Celimene, 01/12/19

    Laura & Gwenaëlle

    Assemblage sur le terrain d'exposition, devant le Rolex. 

    Mécanisme de pincement


  • Mouvement des vagues

    Par Delortlaval Paul, Giogianni Laura, Polgar Gwenaelle, Shabaan Rahaf, Stampbach Celimene, 01/12/19


    Image Sun Dec 01 2019 13:29:01 GMT+0100 (CET)







  • Reflets et courbes

    Par Delortlaval Paul, Giogianni Laura, Polgar Gwenaelle, Shabaan Rahaf, Stampbach Celimene, 22/11/19
    Image Fri Nov 22 2019 13:44:16 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Fri Nov 22 2019 13:44:16 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • Lieu de transition

    Par Shabaan Rahaf, Stampbach Celimene, 07/11/19



    Image Thu Nov 07 2019 19:42:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Thu Nov 07 2019 19:42:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Thu Nov 07 2019 19:42:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Texte d'intention : 


    Nous nous sommes intéressées à l’interaction du sol incliné du site et de la structure. Ces critères se sont retrouvés dans une pièce marquant l’entrée, un passage, un lieu de transition entre deux univers bien distincts, l’extérieur et l’intérieur. Cette pièce portait non seulement cet intérêt mais en plus, elle fait le lien entre le sol et le plancher.


    Une de nos premières idées se présentaient sous forme de plans d’inclinaison soit le sol et le plancher ainsi que le sol et l’horizontal de la pièce. La suivante se tournait vers le système d’espace autour de la pièce moulée en béton. Les deux idées se concordent car elles sont dans la capacité de se joindre. Le résultat se dessine avec des espaces limités par les plans d’inclinaisons. En faisant le lien avec le thème de la phase, nous avons décidé de diviser la ligne qui définit les espaces sur la base de fractales car la ligne n’a plus lieu d’être quand on s’approche ou que l’on s’éloigne d’elle, ce n’est que dans un espace défini que la ligne l’est aussi.


    Image Thu Nov 07 2019 19:42:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)